«Elsa Marpeau» à l’honneur #2 – Aôut

Le deuxième « Auteur à l’honneur » sur collectif polar sera une auteure.

Et c’est Elsa Marpeau que j’ai choisi de mettre en avant.

Mais avant de vous expliquer pourquoi c’est Elsa qui poursuit cette nouvelle rubrique sur notre blog, je vous en rappelle le principe.

L’idée est que chaque mois, on se fasse découvrir un auteur qui nous tient à cœur. Étant tous des lecteurs d’horizons différents, cela permet aux uns et aux autres d’explorer d’autres univers qui nous tentent ! Pour participer, rien de plus simple :
  • une photo de l’auteur
  • une bref biographie de lui
  • Et enfin, deux ou trois livres que vous avez aimés et pourquoi !
Pour participer, vous n’avez plus qu’à me laisser un commentaire avec le lien vers votre article et je l’ajouterai au mien 🙂 Alors à vos claviers !

 

Mais revenant à notre auteur à l’honneur

Elsa Marpeau

Sa biographie

Elsa Marpeau, née le 10 août 1975 à Ancenis (Loire-Atlantique), est une romancière et scénariste française.

Elsa Marpeau a grandi à Nantes. Ancienne élève de l’école normale supérieure de la rue d’Ulm à Paris, elle est agrégée de lettres modernes et titulaire d’une thèse sur le théâtre du xviie siècle. Elle a vécu à Singapour, d’où elle a tiré son récit en forme d’autobiographie fictive « l’Expatriée » (Prix Transfuge 2015 ; 2013, Prix Plume de Cristal).

Quelques-un des scénarios, adaptations et dialogues auxquels Elsa à participé

  • L’Imposture, thriller unitaire pour France 2.  Elsa a fait l’adaptation et  les dialogues. 
  • J’ai épousé un inconnu, adaptation d’après P. McDonald, thriller pour France 2
  • Mystère à la tour Eiffel et Mystère à l’Opéra, deux thrillers historiques unitaires pour France 2 en co-écriture avec M. Missoffe
  • Le Secret d’Elise, minisérie fantastique 6 x 52 pour TF1, adaptée de la série anglaise Marchlands de S. Greenhorn, création avec M. Vinoy
  • Mystère au Moulin Rouge :  thriller historique unitaire pour FRANCE 2.
  • Entre vents et marées, policier 2 x 100, adaptation et dialogues pour Josée Dayan, où on fait , pour la première fois la connaissance du Capitaine Marleau.
  • Indiscrétions : thriller unitaire 90’ pour France 3, réalisé par Josée Dayan (Passions Films). Avec Murielle Robin, Christophe Bourseiller, Jérôme Kircher, J.-P. Marielle, Corinne Masiero…

Elsa est la créatrice de la série Capitaine Marleau avec Corinne Masiero.

Elle a aussi participé à de nombreuses autres séries telles que

Candice Renoir

Caïn 

Flics sur les docks« Une si jolie mort »  : série policière 90’ pour France 2 d’après l’œuvre de Graham Hurley

Candice Renoir

L’Odyssée 

Disparitions

Section de recherche,

Sa bibliographie

Mais d’abord pourquoi j’aime cette auteure, et bien c’est simple, elle se réinvente à chaque nouveau titre. Parce qu’elle a une écriture sans fioriture qui pourtant laisse affleurer un tas d’émotion.

Chez Elsa plus ça touche à l’intime plus l’écriture est froide et clinique.

Et puis Elsa comme Laura notre auteur à l’honneur en juillet a été un des premiers auteurs à me faire confiance et à venir gratuitement à un des mes apéros- polar. Ces dames ont lancé les rencontres polars dans ma bibliothèque. Je ne peux que les en remercier. Et cette mise à l’honneur est un juste retour des choses.

 

  • Les corps brisés, roman, Série Noire (Gallimard), mai 2017.

Sarah est une coureuse de rallye reconnue dans un milieu hautement macho. Un jour, lors d’une « spéciale », elle sort de route. Son coéquipier meurt sur le coup et elle se retrouve plongée dans le coma, avant de se réveiller paralysée des deux jambes. Elle intègre un centre hospitalier perdu en haute montagne, où rayonne un médecin que tout le monde surnomme le « docteur Lune ». Brisée physiquement et psychologiquement, Sarah développe une dépression paranoïaque, qui atteint son paroxysme quand la patiente qui partage sa chambre disparaît. Pour le personnel, il ne s’agit que d’une fugue, mais Sarah est convaincue qu’il n’en est rien… Inspiré d’un fait divers réel, Les corps brisés est un thriller glaçant avec son lot d’angoisses et de rebondissements, qui se termine sur un huis clos étouffant. L’auteure y dresse un sombre constat sur la place des handicapés dans notre société moderne qui donne la priorité à l’efficacité et à la performance

Mon petit avis sur Les corps brisés ICI
  • Et ils oublieront la colère, roman, ( Folio, Gallimard), mai 2017.

  • Et ils oublieront la colère, roman, Série Noire (Gallimard), janvier 2015.

Été 1944. Une femme court dans la campagne icaunaise. Elle cherche à échapper à la foule qui veut la tondre. Été 2015. Un homme a été tué près d’un lac.

Garance, jeune gendarme, est appelée dans un hameau de l’Yonne où l’on a découvert un cadavre. Le défunt était un professeur d’histoire récemment installé qui rédigeait un livre sur l’épuration à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il s’intéressait de près à une famille du village dont l’une des filles aurait eu une aventure avec un Allemand.

La gendarme chargée de l’enquête soupçonne que son meurtre est lié à une tonte, qui a eu lieu soixante-dix ans plus tôt.

Entre aujourd’hui et hier, les destins s’entremêlent mais les protagonistes ne s’en souviennent plus – ils ont oublié la colère, les jours de liesse et la cruauté des vaincus contre ceux de leur camp, lors de la Libération. L’enquête va exhumer ce passé dont plus personne ne veut se rappeler.

Mon Billet sur Et ils oublieront la colère
  • L’Expatriée, roman, Série Noire (Folio/Gallimard), septembre 2014.

  • L’Expatriée, roman, Série Noire (Gallimard), février 2013.

Expatriée à Singapour avec son mari et son bébé, la narratrice recrute une aide domestique. L’arrivée d’un autre Français, Nassim, dont elle devient la maîtresse, lui donne l’occasion de remplir la vacuité de ses journées. Lorsqu’il est tué, soupçonnée, elle ne peut compter que sur sa domestique, qui promet, à certaines conditions, de lui fournir un alibi. Prix Plume de cristal 2013.

 

 

 

 

 

 

 

  • Black Blocs, roman, Série Noire (Gallimard), février 2012.

Swann retrouve son compagnon, un prof de fac bien sous tous rapports, avec une balle dans le dos. L’enquête sur son assassinat lui ouvre les portes d’un nouveau monde, inconnu et hostile, celui que les flics nomment ‘l’ultragauche’. Pour comprendre, pour venger la mort de Samuel, Swann s’immerge. Et découvre les ‘Black Blocs’, ces casseurs qui, en fin de manif, le visage caché sous un foulard noir, balancent des pierres dans les vitrines du capitalisme. Mais très vite, Swann met la main dans un engrenage qui menace de la broyer. Alors qu’une vaste opération clandestine semble se préparer chez les anarchistes et que la police la surveille de près, la santé mentale de la jeune femme vacille. Pour le meilleur et pour le pire…

 

 

  • Les yeux des morts, roman, Série Noire (Gallimard). 2010

    (Prix Sang d’encre des Lycéens 2011 ; Prix du Roman noir Nouvel Obs Bibliobs 2011). Sortie en poche Folio Policier, mai 2012.

 

« Une grille, trois marches – l’entrée des urgences. Entassés dans le hall, des gens assis sur des bancs en fer attendent leur admission. À l’intérieur, les tumeurs qui dévorent, les virus qui s’étendent, les artères bouchées. »

Et puis, les meurtres. Que représentent deux morts de plus dans cette guerre quotidienne, dissimulée derrière les murs de l’hôpital ? Rien, sauf pour Gabriel Ilinski, le technicien de scènes de crime appelé sur les lieux. Il est le seul à ne plus pouvoir les oublier. Tout, y compris son amour pour Louise, un médecin, le ramène à l’hôpital Lariboisière. Jusqu’à se faire admettre lui-même aux urgences pour mener son enquête à l’intérieur du coeur souffrant de la ville…

 

 

  • En pièces, roman, Ed. du Panama avril 2006

Sarah meurt dans un accident de voiture, et pour Julien, tout commence.

Directeur du Théâtre de Petite-Vertu et auteur de vaudevilles, il refuse le coup du sort et entreprend une enquête post mortem sur sa femme.

Au gré des rencontres, des doutes de la mémoire, les facettes de Sarah se multiplient. Et son corps, en pièces, n’en finit pas d’échapper à Julien…

Pour résoudre l’énigme, il utilise sa seule arme: mettre en scène les différentes pièces du puzzle.

 

 

  • Recherche au sang, roman, éditions du Félin

    (Prix du premier roman Carrefour Savoirs 2003).

Dans un hameau du Loiret, Philippe vit en vase clos avec sa femme, son fils et ses voisins chasseurs.

L’arrivée de Julien Langlois, dans un hameau du Loiret, bouleverse la vie de la communauté des habitants, à commencer par celle de Philippe.  

Le jeune parisien, va rapidement conduire cette micro-société à l’implosion.

La « recherche au sang » désigne la piste sanglante laissée par l’animal blessé. Ce premier roman écrit dans un style à la fois cru et littéraire est un récit violent, ambigu, subversif, dans la lignée des écrivains du sud des Etats-Unis.

 

 

Voilà, vous savez tout, j’espère juste vous avoir donné envie de découvrir Elsa et ces bouquins !

Et… Si je dois vous donner mon avis, commencez par l’expatriée

37 réflexions sur “«Elsa Marpeau» à l’honneur #2 – Aôut

      • Bonjour : je suis une lectrice « dévoreuse » : pas mal de policiers ,romans noirs mais aussi romans classiques ,contemporains français ,étrangers (surtout américains).
        J’ai toujours eu un amour inconditionnel pour les livres , les librairies .Dés que j’arrive dans une ville ,ma première visite est pour la librairie .Je fais aussi les brocantes ,les bouquinistes . Je vais aussi à la médiathèque .J’achète peu sur Internet .
        J’ai une PAL impressionnante et je continue à en acheter .
        Je me suis bien retrouvée dans les questionnaires et les photos de Pal de vos intervenantes .
        Et je me sens à l’aise ,c’est sympa et sans manière ici 😃 .

        Aimé par 1 personne

        • Encore un beau compliment que vous me faites là Ariane.
          Bientôt le millième billet sur ce blog.
          Et qui dit 1000e dit jeu concours et peut-être m^me un prix (mais ça j’en reparlerai bientôt)
          Aussi je suis super heureuse que cette fois Ariane vous soyez des nôtres pour un nouveau questionnaire, quel(le )lecteur/trice êtes vous ?
          Alors à très vite.
          Et merci pour ces toutes premières indiscrétions. J’adore ! 🙂 😛

          J'aime

    • Whoaou, merci Ariane.
      C’est un magnifique compliment que vous me faites là ! Whaou, heureusement que je suis assise sinon… Vraiment merci. Merci d’être aussi fidèle, c’est un honneur pour moi Ariane.
      Et comme vous j’adore le Capitaine Marleau et Corinne Masiero qui est sans doute aussi pour beaucoup dans le succès du personnage.
      Et si j’osai Ariane, je vous demanderai bien de repasser plus souvent nous voir ici. Vous m’avait donner une telle pêche doublée d’une belle banane ! 😀 😛

      J'aime

Répondre à Collectif Polar : chronique de nuit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s