Paris Polar 2017, mon petit compte rendu

Paris Polar vous connaissez ?

Non…

Pas grave, une nouvelle fois je vais vous conter son histoire

 

Le festival Paris Polar existe depuis  2004. Il est le fruit de la rencontre entre un passionné de littératures policières, membre de l’association 813, et d’un Député Maire du 13arrondissement de Paris, curieux et joueur. Leur envie commune était de faire connaître ce genre littéraire, trop souvent considéré comme mineur, et d’amener le public dans des lieux insolites de l’arrondissement.

Au fil des années le festival a exploré tous les genres, le cinéma avec une semaine de ciné club polar, la musique avec des concerts Jazz ou lyrique, l’art avec des expositions de photographies, de peintures et de dessins.

Aujourd’hui,  Paris Polar c’est sur 4 jours dont 2 de salon littéraire avec une vingtaine d’auteurs de polar en signature, des tables rondes, des rencontres en bibliothèque et ailleurs, des expositions, un jeu-concours d’écriture de nouvelle, un jeu de piste polar et une soirée cinéma noir à l’Escurial, du théâtre Noir à auditorium du Conservatoire etc…

Et comme (presque) chaque année je m’y suis rendue

Paris Polar 2017, mon petit compte rendu

Aujourd’hui, je vous propose le petit résumé de mon petit tour à Paris Polar.
Un salon est toujours un moment spécial dans la vie d’une passionnée.
Et Paris Polar n’a pas manqué de m’apporter son lot de petits bonheurs.
Joie de suivre des tables rondes intéressantes, joie de retrouver des auteurs que l’on apprécie, bonheur d’en découvrir de nouveaux.
Et ces salons c’est aussi un moment où l’on retrouve d’autres passionné(e)s et d’échanger autour de notre passion commune, le noir, le polar…
Enfin, je vous laisse découvrir tout cela !

Cette année le thème du Festival de littératures policières du 13e arrondissement avait pour thème  :

« Femmes face au crime »

Femmes fatales, femmes criminelles ou femmes victimes, femmes enquêtrices ou femmes témoins, en encore femmes qui racontent… Cette année, Paris Polar vous faisait découvrir les points de vue féminins sur l’univers du crime.

Aussi la grosse dame du polar que je suis ne pouvait pas manquer cette quinzième édition

Pour bien démarrer ce nouveau Paris Polar, juste devant l’entrée de la mairie du 13e je tombe nez à nez sur mon cher Nicolas Lebel. J’aime bien ces instant en off où l’on discute de tout autre chose que de polar. Quand on parle un peu de nos vies, quand tu sens que tes auteurs chouchous sont devenus un peu plus que de simples auteurs pour toi !

Et très vite montées les marches, je me retrouve dans la salle de dédicace avec quelques têtes connues.

Et c’est avec Laurent Betonni qu’a réellement débuté mon aprem, nous avons longuement discuté, je pense que je vous raconterais surement tout cela un jour de papote.

Puis je me suis dirigé vers Dorothée Lizion, le début du salon est propice au confidence, aussi j’avais brièvement rencontré Dorothée au printemps. Je lui disais que lors de la première rencontre j’étais timide et sage, elle me n’avait pas cru.  Cette fois je crois qu’elle me crois. La vraie rencontre à eu lieu !

Puis sont arrivées Marie Vindy et Sonja Delzongle. Je ne pouvais décemment pas passer à coté de ces deux auteurs que je suis depuis leur début.

Dorothée dédicace 3 de ces romans pour notre Millième chasse aux livres.

Il était temps que je file à la table ronde sur Barcelone

15 h : Alicia Carlos et Barcelone : tout sur le polar espagnol

Regards croisés sur le Polar Espagnol en général et sur Barcelone en particulier.
Rencontre avec la Reine du polar espagnol Alicia Gimenez Bartlett et Carlos Zanon écrivain, poète, scénariste et parolier.

Rencontre animée par Julien Védrenne journaliste et fondateur de K-Libre

Alicia Gimenez-Bartlett vit depuis 1975 à Barcelone. Diplômée de Littérature et de Philologie Moderne, elle a enseigné pendant treize ans la littérature espagnole. Elle a publié de nombreux romans dont Una abitacion ajena, sur les rapports difficiles entre Virginia Woolf et sa femme de chambre, qui lui a valu de remporter en 1997 le prix Feminino Lumen du meilleur écrivain espagnol féminin. La série qui a pour protagoniste l’inspecteur Petra Delicato, l’a consacré en Espagne comme l’un des écrivains policiers les plus appréciés. Elle est traduite en six langues.

Carlos Zanón est poète, romancier, scénariste, éditorialiste et critique littéraire. Son roman Soudain trop tard a remporté le prix Brigada 21 du meilleur premier roman noir en 2010. Il est désormais connu dans de nombreux pays.

 

La catalogne fait l’actualité depuis quelques temps. La volonté d’indépendance de son peuple, Barcelone meurtri par un attentat… Qui de mieux que deux auteurs de polar catalan pour nous parler des problèmes sociéto-économico-politique de cette région d’Espagne et de la péninsule ibérique dans son ensemble

J’ai enchaîné avec une animation

Scène de Crime

Reconstitution d’une scène de crime : des techniciens de la Police scientifique présenteront la méthodologie employée pour traiter une scène de crime. Une façon de travailler bien loin des clichés véhiculés par les séries télévisées.

C’était passionnant, j’y ai même appris des choses. Le duo de flic était extra. Un numéro de duétiste parfait avec tout l’humour qu’il y fallait pour dédramatiser le sujet.

 

Et je suis retourné dans la salle de dédicace rencontrer timidement un nouvel auteur voisin de Sonja,  Julien Messemackers.

Il va falloir que je lise son premier polar sorti en juin dernier

 

Je passais voir nos docteurs culture pour une séance de Bibliothérapie

Nos « docteurs cultures » sont à l’écoute de vos problèmes et de vos envies pour une consultation littéraire personnalisée et vous prescrivent une liste d’ouvrages à lire de toute urgence. Guérison assurée !

Voyez plutôt

J’ai aussi abandonné 2 livres dédicacés pour notre Millième Chasse aux livres

 

Je vais saluer un couple de mes lecteurs que j’amène à Nicolas

Je fais une photo avec un auteur, François Henri Soulié, que j’avais juste vu et saluer à SMEP, cette fois j’en profite un peu plus.

Et puis j’ai fait une peu la folles avec mes copines jusqu’à l’heure de l’apéro.

 

Et puis le ferme, je reste un peu encore le temps d’un verre pour l’apéro

Bon allez, 19h30, il est temps pour moi de rentrer at Home.

Non je ne dîne pas avec les auteurs, j’ai promis d’être de retour à 20h

Je vous mets quelques autres photos histoire de ne pas vous quittez comme cela !

 

9 réflexions sur “Paris Polar 2017, mon petit compte rendu

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s