La Millième chasse aux livres #63

La Millième chasse aux livres #63

Comme promis notre grande chasse aux livres reprend demain.

Nous allons déposer à nouveau des livres un peu partout,

où nous serons.

Mais en attendant,

Vous pouvez jouer avec nous

Sans sortir de chez vous

Avec la Millième #62 spéciale Noël

C’est ICI

Maintenant place à la soixante-troisième


La Millième chasse aux livres #63

By Cécile

 

Retour en région parisienne pour cette chasse.

Nous partons en Seine et Marne

Rendre visite aux Latignaciens et aux Latignaciennes.

 

Nous vous emmenons à 28 km à l’est de Paris

Dans la commune de Lagny-sur-Marne

Elle s’étend entre la vallée de la Marne et le début du plateau de la Brie. La Marne constitue la limite nord de la commune.

 

La ville de Lagny a été créée en 645 par le moine missionnaire irlandais Saint-Fursy de Péronne.

L’ORIGINE DU NOM LAGNY-SUR-MARNE

Les historiens s’accordent à dire qu’au IVème siècle, après l’occupation romaine de la Gaule, un officier de l’armée victorieuse du nom de Latinius se serait installé près du rétrécissement de la Marne. C’est ainsi que Latiniacum, exploitation agricole du domaine de Latinius, aurait vu le jour.

Face à cette hypothèse, d’autres idées ont vu le jour. Le nom de Lagny aurait une origine celte tirée de «lactuca», région plantée de laitues, ou bien encore de « lanum » définissant une plaine. Théories peu crédibles compte tenu de l’origine du nom des villes voisines, Pomponne et Thorigny, qui elles aussi tireraient leurs noms de personnages romains.

 

C’est du coté de l’hôtel de ville qu’il faudra chercher,

plus exactement vers les Arcades.

 

Le Passage de l’Arcade, qui sert de communication entre la Place de la Fontaineet l’Hôtel de Ville de Lagny-sur-Marne est le dernier vestige de l’enceinte médiévale qui entourait l’abbaye Saint-Pierre jusqu’à la Renaissance.

On peut encore y distinguer, côté Place de la Fontaine, les encoches qui permettaient le passage d’une herse isolant le monastère. Du côté de l’Hôtel de Ville, une peinture datant probablement de 1793 prône l’indivisibilité de la République Française.

C’est là que le 14/12 rue de l’arcade à Lagny sur Marne au niveau de la fontaine , vous trouverez notre bouquin

Le livre justement quel est-il ?

Les filles de l’ouragan de Joyce Maynard

Elles sont nées le même jour, dans le même hôpital, dans des familles on ne peut plus différentes. Ruth est une artiste, une romantique, avec une vie imaginative riche et passionnée. Dana est une scientifique, une réaliste, qui ne croit que ce qu’elle voit, entend ou touche.
Et pourtant ces deux femmes si dissemblables se battent de la même manière pour exister dans un monde auquel elles ne se sentent pas vraiment appartenir.
Situé dans le New Hampshire rural et raconté alternativement par Ruth et Dana, ce récit suit les itinéraires personnels de deux « soeurs de naissance », des années 1950 à aujourd’hui.

Avec la virtuosité qu’on lui connaît, Joyce Maynard raconte les voies étranges où s’entrecroisent les vies de ces deux femmes, de l’enfance et l’adolescence à l’âge adulte – les premières amours, la découverte du sexe, le mariage et la maternité, la mort des parents, le divorce, la perte d’un foyer et celle d’un être aimé – et jusqu’au moment inéluctable où un secret longtemps enfoui se révèle et bouleverse leur existence.

Belle chasse à vous

Et à demain pour le 64e

Portez vous bien en attendant.

 

2 réflexions sur “La Millième chasse aux livres #63

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s