La Millième chasse aux livres #66

La Millième chasse aux livres #66

Notre grande chasse aux livres poursuit sa route.

Nous abandonnerons encore, en ce samedi 16 janvier, 2 livres.

Dans 2 villes française différentes.

Dans deux régions différentes.

Deux endroit de France presque à l’opposé d’un de l’autre

Allez, place à la soixante-sixième chasse aux livres de Collectif Polar


La Millième chasse aux livres #66

by Lo notre tueuse à gage.

Pour la soixante-quatrième chasse aux livres

Notre tueuse à gage du jour

Nous fait prendre la direction de l’ouest.

Et c’est en Normandie que l’on se rend.

Nous allons dans l’Eure

Et plus exactement dans la préfecture de ce département

Lo exécutera son contrat à Evreux

 

Capitale du département de l’Eure, Evreux reste une ville à échelle humaine. Sa cathédrale, qui réunit tous les grands courants de l’architecture religieuse, et son orgue, résolument futuriste, attirent chaque année de nombreux visiteurs, amateurs de belles pierres et d’art sacré. Meurtrie dans sa chair durant la Seconde Guerre mondiale, Evreux a su se reconstruire, retrouver une âme. En témoigne notamment la très belle place de la mairie, entourée du beffroi, de la Maison des arts, et d’une médiathèque à l’allure contemporaine qui se fond bien dans le décor. En toile de fond de ce tableau, la cathédrale, imposante et majestueuse.

 

Du haut de ses presque 44 m, il toise la population d’Évreux depuis plusieurs siècles. Lebeffroi a été construit entre 1490 et 1497. Situé en bordure de l’Iton, face à l’actuel hôtel de ville, il fait figure de rareté. C’est l’un des deux seuls de la région, avec celui, plus modeste, des Andelys.

 

Le livre ?

Tony Parsons, Des garçons bien élevés

 

 

Je vous présente l’enquêteur Max Wolfe. Insomniaque. Amoureux des chiens. Drogué au café noir. Boxeur. Orphelin. Mari dévoué d’une femme disparue brutalement. Père célibataire. Défenseur des opprimés, des assassinés, et le pire cauchemar de tous les meurtriers.

Un serial killer est en cavale. Il aime trancher les gorges. Et il est très bon à ce petit jeu.

Vingt ans plus tôt, sept étudiants privilégiés d’une riche école privée, Potter’s Field, fondée par Henri VIII cinq cents ans plus tôt, deviennent amis. Aujourd’hui, ils meurent les uns après les autres, de la façon la plus violente qu’on puisse imaginer.

Max Wolfe va suivre la piste sanglante, depuis les bas-fonds de la ville de Londres jusqu’aux lumières les plus brillantes des hautes sphères du pouvoir. Il n’en sortira pas indemne. Le secret terrifiant qu’il découvre, enterré depuis maintenant deux décennies, va bientôt exploser.

 

8 réflexions sur “La Millième chasse aux livres #66

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s