Papote d’auteur : @Nick Gardel  sous le feu des flingueuses, Ep.2

Papote d’auteur : @Nick Gardel  sous le feu des flingueuses !

Episode 2

Imaginez que les flingueuses ont parfois des goûts étranges … Quelques fois le phénomène interpelle même la Porte-Flingue. Oui, elles  peuvent avoir les mêmes chouchous et ne pas voir les mêmes choses … Alors quoi de plus normal pour que la Cheffe leur demande de jouer collectif …

Ophélie, Aline, Dany et la Patronne partent ensemble à la rencontre d’un OVNI … Nick Gardel

Dany


Dimanche 14 janvier, 19h26

Début de la Garde à vue de monsieur Gardel

2e interrogatoire par Oph

 

Oph : Nick es tu prêt à subir un interrogatoire en règle??? Tu peux encore demander la présence de ton avocat…

Ge :  Allez à toi de jouer ma flingueuse

Nick: J’en ai un, mais il n’est pas tout à fait mûr

Oph : Ah oui ça risque d’être gênant s’il n’a pas l’âge requis 😉 J’en déduis que tu feras sans?

Nick  : Je ferai sang

Oph : Aïe… ça tache… Méfies toi j’ai mes écouvillons pour les prélèvements ADN!!!

Nick: Tu sais parler aux hommes

Oph : Beaucoup d’entrainement 😀
On y va…
Notre porte flingue ayant déjà relevé ton identité et posé les questions rituelles, ataquons sur le déroulé des faits:
Depuis combien de temps écris-tu précisément et qu’est-ce-qui t’y a amené?

Nick : La question est complexe. J’ai écrit mon premier texte (une nouvelle) à l’âge de 15 ans , ce qui fait plus de 30 ans.

Sans aucune raison. Une nouvelle de SF/policier pas trop dégueu d’ailleurs

Oph : Wahou tu ne fais pas ton âge 😉 Alors comme cels tu écris « Sans raison »??? Juste une envie pressante?

Nick : Un début de dialogue, et vaguement une histoire.
– Si tu continues à ouvrir ta gueule, je fous mon poing dedans.

Oph : ça m’est destiné ou c’est le dialogue en question???

Nick : ça commençait comme ça.
Après j’ai continué à écrire des nouvelles un peu de temps en temps.

Oph : Ah ok… J’ai eu peur… ça peut aller très loin des menaces sur une fligueuse tu sais!

Et après les nouvelles? Comment est arrivé ton premier roman?

Nick : à l’occasion je les compilais en recueil de photocopies
Puis un jour j’ai créé avec ma première classe un livre dont vous êtes le héros.
Je l’ai fait imprimer pour l’offrir aux élèves. Tirage 50ex
C’était tellement beau que j’ai décidé de faire la même chose avec mes textes.
Puis j’ai eu envie de recommencer à écrire
Et la première nouvelle était 5x fois plus longue que les précédentes.
J’en ai écrit 4 qui s’enchainaient.
L’étape d’après était le roman.
Les 4 sont devenues un recueil édité par EDILIVRE (des escrocs) nommé « La spirale du domino »
Le premier roman est « Le Cercle d’Agréables Compagnies » qui commence la Trilogie Bastélica.

Oph : Où as tu trouvé ton inspiration pour ce premier roman?

Nick : Je voulais faire un Agatha Christie, huis clos, énigme à tirroir. Et puis j’ai complètement vrillé dans le ton de l’écriture. Beaucoup d’ironie dedans.

Oph : Ce type d’écriture t’es venu naturellement? l’ironie j’entends

Nick : Oui, c’est une part de mon ADN.

Oph : De ton ADN??? Tu peux développer?

Nick : Desproges, Douglas Adams, Brassens
Audiard

Oph : Où je suis obligée de faire un prélèvement pour analyse?

Ge: Je confirme les prélèvements que tu as fait tout à l’heure disque ce mec marche à l’ ironie

Nick : Le mot, la phrase, le vocabulaire. Le manque de prise au sérieux fait avec une froideur totale.
Bernard Blier, Jacques François, Jean Yanne.

Oph : J’allais te demander tes inspirations mais tu me coupes l’herbe sous le pied là!!!

Nick: Lino Ventura
Alors ce ne sont pas des inspirations. Ce sont vraiment pour moi des ascendances.

Oph : Et Frédéric Dard? Parce que personnellement je retrouve du San Antonio chez toi…

Nick : J’ai plus de mal avec Dard parce que les gens l’associent à San Antonio mais surtout Berurier
Je ne suis pas fan du côté graveleux de Dard.

Oph : Ok!

Nick  : Plus du style : la vieille qui marchait dans la mer.

Danièle : Pour ma part je tiens à dire que je n’ai jamais su terminer un San Antonio … mais les Gardel j’adhère !

Nick : Plutôt que « monte là-dessus tu verras Montmartre »

Oph : Alors si les nombreux talents que tu as cité précédemment sont tes ascendances pour reprendre ton terme, quelles sont tes sources d’inspiration?

Nick : Je n’ai pas vraiment d’inspiration. Il y a des auteurs que j’aime ou j’ai aimé énormément. Je fais des histoires qui rebondissent, qui s’auto-alimentent.
Mais rien de novateur au final

Oph : ça c’est ton point de vue! Laisse tes lecteurs en juge😉

Nick : J’essaye avant tout de m’amuser et de faire sourire le lecteur.
Je peux garantir que ce que j’écris me fait marrer.

Oph : Et tu y arrives parfaitement, j’ai eu des fous rire dans les transports grâce à toi!
Une dernière question

Nick: Déjà ?

Oph : parce que tu as encore deux interrogatoires de flingueuses à venir…

Nick : C’est vrai…
On mijote, on mijote

Oph : Eh oui, je t’aurais bien gardée pour moi seule mais je dois te partager avec les copines 🙂

Nick : Un gigot de 7h

Oph : Où trouves-tu cette imagination de folie pour manier les jeux de mots comme je manie mes menottes? (avec aisance, dextérité…😀 )

Nick : Il faudrait aller voir dans le cablage de mon cerveau. J’ai toujours été ainsi. Je ne pense qu’en jeux de mots, en assonance, en blagues à deux sous.

Ge:  Et c’est tout ?

Oph : 😱 Il va falloir procéder à des examens plus poussés alors!

Nick : Tout à l’heure tu as écrit bucolique. Moi j’entends Bu – Colique

Danièle : investigue @Oph  investigue !

Nick :  Bu – Colique = Diarrhée de boisson

Ge: Oui il va falloir nous apporter des précisions

Oph : Oui d’ailleurs tu m’as fait rire! En gros tu sous-entend que c’est quelque chose d’innée chez toi?

Nick : Parfois, j’ai des jeux de mots qui me travaillent pendant des jours, jusqu’à ce que je puisse les placer

Oph : Pourtant certains jeux de mots sont capillotractés! J’ai du mal à imaginer que ça ne puisse être que de la phonétique finalement ou de l’instinct… Il y a forcément de la place pour de la réflexion.

Nick : Cet été j’ai tourné pendant 3 jours avec le créateur d’un centre d’appel pour personnes de petites tailles célibataires : ALLO NANISME

Oph : Ah oui quand même! Ouf, j’ai failli te faire décortiquer le cerveau par notre experte moi!

Nick : C’est vraiment un cablage de ma part. Ça et une disposition à ne retenir que l’inutile et le superflu. J’ai une mémoire qui retient les chansons des années 80 et les mots bizarres.

Oph : Mais dans la vraie vie tu fais comment du coup? Tu parles comme tu écris?
Si tu es cablé ainsi…

Nick : Je m’adapte. Mais je pense comme j’écris. Je suis capable d’inventer des contextes délirants pour amener un jeu de mots. Ce n’est pas reposant pour l’entourage.
L’écriture est finalement la part la moins contrôlée de ma personne.

Oph : je te crois sur parole!
C’est bien aussi de ne pas se contrôler parfois 😜
En tous cas, nous, on adore quand tu ne te contrôles pas! Dans tes écrits bien sûr!

Nick : Je ne pourrais plus faire sans.
En tout cas pas pour le moment

Oph : Nous non plus on ne pourrait plus faire sans toi!

Nick : Je suis toujours en train de préparer le roman suivant. Même s’il ne sortira peut-être jamais

.
Oph : Ne dis pas ça… Aies confiance et tu sais que tu as un lectorat qui attend ce dernier roman!  Et…Je n’ai pas d’autre question pour toi ce soir.

Nick : Il se trouve que mon style d’écriture n’est absolument pas commercial. Les ventes ne sont pas du tout en rapport avec les attentes d’un éditeur.

Oph : je retire ce que je viens de dire. Le trop commercial c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres et trop de roman qui au final sont sans saveur…

Nick : Mon lectorat est assez volatile car je n’entre jamais dans les « must read ». On m’aime bien quand on me lit, mais la démarche n’est vraiment pas automatique

Oph : Pas encore… Mais ça ne veut pas dire jamais…

Nick : Chorale par exemple, mon dernier roman est un échec. Ce n’est pas grave, mais ça m’a fait beaucoup réfléchir.

Oph : 

Nick : Mais non, avec le sourire !

Oph : Sais tu qu’il est ma prochaine lecture???

Nick : Tu vas l’adorer

Oph : J’ai besoin de sourire et je sais que c’est une garantie avec toi 🙂

Danièle : @Oph  tu veux que je donne la fin ?

Oph : La fin du livre?????

Danièle : 😂

Oph : Ah non!!! surtout pas malheureuse lol

Nick : Après demain je fais paraître le prologue

Oph : Aaaaah Chouette

Nick : C’est quand même mon onzième roman !

Oph : Et ça se fête!!

Danièle : Gardel eleven

Oph : La persévérance est une grande qualité… reste toi et ne cherche pas à devenir « bankable » au risque de te perdre
Nous on t’aime ❤

Nick: Le prochain est totalement moi. Mais il est très acide et cynique (si Nick ?)
😆

Ge : Et les flingueuses je m’attendais à un interrogatoire poussé voilà que vous êtes tombé sous le charme de notre auteur en garde à vue.

😍

Oph : ALors je sens qu’il va beaucoup me plaire….

Ge ; Et voilà que ça continu !

Nick : @Geneviève, pour une fois que j’ai du succès avec les filles ! 😆
Je me croyais dans une chanson de Christophe 😆

Christophe Succès fou

https://www.youtube.com/watch?v=SbpVQtN7AQI

Oph : Je n’ai plus de question (enfin pas ce soir) et je laisse la place aux copines…. As tu quelque chose à ajouter?  Tu peux également relire tes déclarations et signer en bas du PV

Nick : Je n’ai rien à ajouter. D’ailleurs je n’ai rien dit, c’est pas moi.
😆 😆

Oph : Merci beaucoup Nick de t’être prêté au jeu 😆

Nick : Un grand merci à vous et à toi en particuler
@Oph
😍

Ge : Bon on garde au chaud et demain il va falloir frapper fort les flingueuses.  Parce qu’il est drôlement fort le bonhomme à sacré bonimenteur.

Allez en cellule, et espérons que demain matin il fasse moins le fanfaron.

En retrouve Nick et les flingueuses demain Matin

En espérons qu’Aline mènera un interrogatoire serré.

Mais sachez que Nick Gardel sera toute la journée, demain, au Salon du livre de Nemours « Autour du Polar »

Et vous pourrez l’y retrouver.

Plus d’info ICI

8 réflexions sur “Papote d’auteur : @Nick Gardel  sous le feu des flingueuses, Ep.2

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s