Plus jamais seul – Caryl Ferey

Plus jamais seul - Caryl FereyLe livre : Plus jamais seul de Caryl Ferey. Paru le 8 février 2018 chez Gallimard dans la collection Série Noire. 19€ ; (320 p.) ; 23 x 16 cm

4eme de couv :

Premières vacances pour Mc Cash et sa fille, Alice. L’ex-flic borgne à l’humour grinçant – personnage à la fois désenchanté et désinvolte mais consciencieusement autodestructeur – en profite pour faire l’apprentissage tardif de la paternité. Malgré sa bonne volonté, force est de constater qu’il a une approche très personnelle de cette responsabilité. Pour ne rien arranger, l’ancien limier apprend le décès de son vieux pote Marc, avocat déglingué et navigateur émérite, heurté par un cargo en pleine mer. Pour Mc Cash, l’erreur de navigation est inconcevable. Mais comment concilier activités familiales et enquête à risque sur la mort brutale de son ami ?

L’auteur  : Caryl Férey est né le 1 juin 1967 à Caen (Calvados). Ecrivain et un scénariste français,
il a grandi en Bretagne après que sa famille se fut installée à Montfort-sur-Meu près de Rennes en 1974.
Grand voyageur, il a parcouru l’Europe à moto, puis a fait un tour du monde à 20 ans. Il a notamment travaillé pour le Guide du Routard.
En 1994 paraît chez Balle d’Argent son premier roman « Avec un ange sur les yeux ». Il sort la même année son premier polar, « Delicta Mortalia : péché mortel », puis quatre ans plus tard le très remarqué « Haka » (1998).
Il écrit aussi pour les enfants, pour des musiciens, le théâtre et la radio. Il se consacre aujourd’hui entièrement à la littérature.
Il a obtenu le Prix SNCF du polar 2006 pour « Utu » (2004) et le Grand prix de littérature policière 2008, le Prix Mystère de la critique 2009 et le prix Jean Amila au Salon du livre d’expression populaire et de critique sociale d’Arras 2009 pour « Zulu » (2008). En 2013, « Zulu » est adapté au cinéma, réalisé par Jérôme Salle d’après le roman homonyme, avec Orlando Bloom et Forest Whitaker. « Mapuche » (Série noire, 2012) obtient le Prix Landerneau Polar 2012 ainsi que le Prix Ténébris en 2013.
Extrait :
Marco-le-dingue, disparu en mer…
Le vent balaya la page du journal que Mc Cash ne lisait plus, le regard perdu vers le large. Alice jouait dans les vagues. Il ne la surveillait plus. Les souvenirs revenaient par strates : ses yeux bleu néon, son visage taillé à la serpe, la tendresse de son sourire… Marco, mort. Il imaginait le corps de son ami flottant au gré des courants, la tête fracassée, et les bulots qui le grignotaient par petits bouts. Les éboueurs de la mer, qui s’attaquaient d’abord aux orifices, les yeux, l’anus, ces saloperies de bulots qui lui rongeaient l’œil, à lui aussi… Il débloquait.

Le petit avis de Kris

 

Kris et Caryl

Plus jamais seul – Caryl Ferey

Editions Gallimard – 323 pages

Mc Cash se débrouille tant bien que mal avec son rôle de père. La mort de son ami Marc, un avocat déjanté et navigateur hors pair, n’arrange rien. Sa curiosité l’amène à découvrir les réseaux de passeurs en lien avec une situation économique grecque calamiteuse.

DE VO RÉ
Une toute autre facette de Caryl dans laquelle on sent bien la hargne qui l’habite envers toutes les folies de notre société et aussi son envie de bousculer son monde.

Complètement différent et quand même en dessous d’un Mapuche ou d’un Zulu.

Ce ne sera pas un coup de coeur mais l’écriture est là ! En tout cas largement au dessus de son précédent « Norilsk » !

 

3 réflexions sur “Plus jamais seul – Caryl Ferey

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s