Emmène-moi au paradis – Estelle Surbranche

Salut les polardeux,

Dernier jour de notre week-end prolongé spécial  « 8 mars Journée de la femme ».

Avec une jeune auteure que je vous recommande vivement.

Puisque ce matin c’est de son second roman que nous vous présentons.


Emmène-moi au paradisLe livre : Emmène-moi au paradis de Estelle Surbranche. Paru le 17 mai 2017 chez la Tengo éditions. 18€ ; (315 p.) ; 19 x 14 cm.

4e de couv :

Emmène-moi au paradis

Des femmes qui se suicident, ça arrive tous les jours. Sauf que la capitaine Gabrielle Levasseur se rend compte que certaines avaient le même amant dans la région de Toulouse. Simple hasard ou un pervers narcissique, aussi séduisant que sadique, hante-t-il la ville rose ?

Pour répondre à cette question, Gaby se voit obligée d’affronter ses vieux démons, sa méfiance des relations amoureuses et la peur de la trahison. Alors que ses investigations enveniment ses relations avec Alejo, son amant de l’ETA, les dangers s’accumulent autour d’elle. Lâchée par sa hiérarchie, elle est traquée par Nathalie, la redoutable tueuse de la mafia serbe qui veut assouvir sa vengeance.

 

L’auteur : Plongée dans le chaudron techno dès ses 16 ans, Estelle Surbranche jongle entre ses études à l’ESSEC et la fréquentation assidue des clubs, pour finalement devenir reporter. En 2002, elle fait ses premiers pas de DJ avec le collectif Girls’n’Roses, puis se lance seule sous le nom de Estelle S. Résidente du Ritz, elle aura alors l’occasion de jouer aussi bien sur les plages de Calvi on the Rocks que dans les clubs de la capitale. En 2003, elle écrit une biographie du Suprême NTM et cofonde le magazine Flavor dont elle assure la rédaction en chef jusqu’en 2014. En 2015, elle publie Ainsi vint la nuit (éd. La Tengo). Emmène-moi au paradis est son deuxième roman.

 

Le post-it du bibliothécaire

Oh que je l’attendais ce second opus des aventure du capitaine Gabrielle Levasseur. Bon ok j’ai mais un peu de temps à la lire mais…Vous savez ce que c’est, les histoire de PAL !

Je disais donc, c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Gaby. Vous avez comme moi fait sa connaissance il y a un peu plus de deux ans et demi alors qu’elle enquêtait dans le nuit de la nuit et de la drogue. Souvenez vous c’était dans 

 

Aujourd’hui elle est chargée des affaires criminelles et enquête sur une série de suicides suspects de femmes qui fréquentaient toutes le même homme dans la région de Toulouse. Elle va être confronter à un tordu qui séduit les femmes pour mieux les envouter et les manipuler.

Mais c’est pas tout, il y a aussi Nathalie, cette  jeune femme traumatisé par la guerre des Balkans. Au prise avec ses terreurs. Et qui va tout faire pour les exorciser. Jusqu’à devenir porte flingue de la mafia. Et dans cet intrigue, Nathalie vient jouer les trouble-fête.

Aussi dans ce second opus de nos duettistes, nous on apprenons un peu plus sur nos deux protagonistes que nous avons hâte de retrouver pour un troisième couplet. Estelle Surbranche ayant ce don de se glisser véritablement dans l’âme de ses personnages, comme si elle les habitait.

Ici elle nous parle des femmes, de la femmes, de la condition féminine. Du rôle que l’on fait jouer au femme, de la société qui conditionne nos élans. Des servitudes qui pèsent sur les femmes. De l’obligation d’être une superwoman, tout à la fois, mère, amante et épouse  devant mener de front sa carrière.

Aussi une nouvelle fois Estelle Surbranche nous offre une enquête survitaminée. Son écriture toujours aussi punchy nous entraîne dans deux intrigues dont une diabolique d’où personne ne sortira indemne.

Ainsi avec ce second opus, l’auteur ne fait que confirmer tout le bien que nous pensons d’elle. A découvrir de toute urgence.

Après Ainsi vint la nuit, élu parmi les « 30 polars préférés » du magazine Elle, cette nouvelle enquête de Gabrielle Levasseur entraîne le lecteur dans les diaboliques mécanismes de l’addiction amoureuse et impose Estelle Surbranche comme l’un des maîtres du thriller psychologique moderne.

Personnellement je vous recommanderai de commençait par son premier roman.  Ainsi va la nuit

Vous pouvez même si vous le souhaitez retrouver mon petit avis ICI

5 réflexions sur “Emmène-moi au paradis – Estelle Surbranche

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s