3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 1

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 1

Voici la première hypothèse de la supposée disparition de Danièle

Disparition de Danièle

Misery

 

« Je n’ai écris mon premier roman que pour  t’impressionner pour éveiller la flamme de l’amour littéraire dans tes yeux ! Je suivais avec attention chacune de tes chroniques, chacun de tes coups de cœur. J’ai analysé un à un tes auteurs préférés, leur style, leur univers et je me suis attelé à l’écrire le roman qui ne pourrait que trouver grâce à tes yeux. Je voulais une histoire qui classerait mon livre à la pole position de ton top 10  pour le Collectif Polar. Je n’ai cure des autres tops annuels des flingueuses, seule, toi compte, seul le tien, je désirais.

 

J’ai sué encre et eau pour ficeler une histoire qui serait L’Histoire ! J’ai même trouvé un petit éditeur consentant dans ton bordelais chéri.  Je tenais ma victoire, j’en étais certain La Chronique de Danièle était à ma portée. Je t’ai enrubanné mon polar à peine sorti des presses de l’imprimerie dans ses plus beaux habits, délié  ma plus belle plume pour la dédicace que je connaissais avant même d’avoir imaginé les premières lignes de mon roman.

 

Et l’attente a commencé, interminable, incommensurable. Le vide de ton silence était sans fond. J’ai regardé, usé mes yeux à la lumière bleuté de mon ordinateur, pas un mot, pas un retour. Mon roman, mon précieux passeport pour une chronique était certainement seul abandonné quelque part sur une de tes Piles à Lire. Je ne pouvais pas imaginer une seule seconde que tu aies pu le lire et ne pas l’apprécier !

Et pourtant, rien, n’y tenant plus, je t’ai attendu à Fargues-Saint-Hilare pour le salon Polar entre deux mers, je savais que tu serais là comme chaque année. Tu ne t’es pas méfiée de mes allures de petit pépé sage mais nous y voilà, ma Danièle. Tu as mon livre sur la table de chevet avec une petite bouteille d’eau, le carnet pour tes notes et pour finalement écrire ta chronique. Ta fameuse porte-flingue acceptera bien de la publier contre ta libération, je m’en assurerai !

 

Par contre, Danièle, je peux t’assurer de ma détermination absolue à l’obtenir. Tu ne partiras pas d’ici sans cela. Je suis aussi un fan de Misery mais crois-moi, je ne finirai pas comme Annie contre une cheminée. J’ai d’ailleurs mis des protections enfants sur chaque coin de meuble potentiellement dangereux dans cette maison. N’étant pas une ancienne infirmière, j’ai un peu peur du sang enfin du vrai mais j’ai quelques autres idées si tu te montrais récalcitrante ; une chèvre, du miel et des plumes de canard ! Je serai impitoyable.

 

Dis-moi que tu es d’accord ma Danièle ? Et je t’enlève ton bâillon si tu me promets de ne pas crier ? On est d’accord la seule et unique flingueuse de mon cœur d’écrivain ? »

 

22 réflexions sur “3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 1

  1. Cécile … fallait pas me faire souffrir pour ça … fallait juste me demander, je l’aurai lu ton bouquin, d’ailleurs tu sais tout ça !
    Quelle plume ma Cécile ! J’ai adoré ton texte … mais tu ne me dis pas ce que tu as fait de moi et je crains le pire …

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s