Bilan lecture mars 2018 et un peu plus

Bilan lecture mars 2018 et un peu plus…

Il parait que le printemps est arrivé mais je sais pas vous, mais nous sur collectif polar, nous ne l’avons pas vu passer. Du coups avec ce froid et cette pluie, les flingueuses se sont déchaînées niveau lectures. Et c’est encore je crois un très beau bilan livresque qu’elle m’offrent. Pardon qu’elles nous offrent.

 

 

Nos lectures :

Punk Friction de Jess Kaan par Ophélie

Une plongée saisissante dans le nord de la France, loin de toute caricature : Jess Kaan nous entraîne au tréfonds d’une ville autrefois minière. On y rencontre une population qui tente tant bien que mal de survivre aux multiples reconversions économiques et un trio de flics aussi curieux qu’attachant qui n’a rien à envier aux héros des meilleures séries policières.

Meurtre à la morgue – Olivier Kourilsky par Eppy

Un récit plus sur la nature humaine, ses mensonges et ses failles que du noir très noir.
Une jolie peinture d’une époque qu’il semblerait que l’auteur ait bien connue.
Une immersion en douceur dans le milieu médical,

Le Brouillard d’une vie de Cécile Pellault par Aline et Dany

Les Etats-Unis, les campus américains, le début des années 90, une famille d’expatriés et puis le choc. Un roman noir doublé d’un roman psychologique sur la perte de ses repères autour d’un drame familial haletant.

Les voies de l’ombre de Jérôme Camut et Nathalie Hug. Par Oph

On ne sort pas indemne d’une rencontre avec Kurtz. Tous ceux qui croisent sa route s’en trouvent irrémédiablement transformés et leur vie brisée à jamais. Mais torturer des innocents ne suffit pas à ce génie machiavélique, qui poursuit en réalité un dessein plus ambitieux et beaucoup plus inquiétant.

L’homme qui aimait les tueurs de Bernard Boudeau par Ge

L’auteur de cette étrange requête s’appelle Sylvain Macarie. Êtes-vous en face du criminel le plus retors de la planète ? L’homme est-il victime d’une effroyable machination ? Un thriller machiavélique que notre offre ici Bernard Bourdeau. 

Le silence et la fureur – Natalie Carter et Nicolas D’Estienne D’Orves par Miss Aline

Une île, un pianiste de renommée mondiale, un mystérieux « accident », une « promesse » non moins énigmatique, voilà les ingrédients de ce polar captivant.

Fausse note de Guy Rechenmann par Dany

Guy Rechenmann revisite le genre policier d’une façon nouvelle et inattendue grâce au même personnage Anselme Viloc, un flic atypique et obstiné…Ici l’auteur déroule en parallèle à l’intrigue principale et un récit historique

Retour à la Nuit de Eric Maneval by Kris

Dans ce polar où la tension monte crescendo, le narrateur, Antoine, veilleur de nuit dans un foyer d’adolescents perturbés et homme instable en apparence, est bientôt rattrapé par son passé.

Top class killer de Jon Osborne par Ge

Nathan Stiedowe, tueur en série, reproduit les crimes de prédécesseurs célèbres, avec pour objectif d’atteindre la perfection et de ne pas être pris. Il veut se venger de l’agent du FBI Dana Whitestone, qui, à l’âge de 4 ans, a assisté aux meurtres de ses parents et a décidé de consacrer sa vie à poursuivre les meurtriers. Pour ce qui est de jouer au chat et à la souris dans un grand bain sanglant, ces deux-là rejoignent brillamment, sur l’échelle de l’horreur et de la manipulation, les personnages de Karin Slaughter et de Mo Hayder.

La griffe du diable  de Lara Dearman par Kris

Une île si proche de la France et pourtant si méconnue : découvrez Guernesey, ses habitants, son folklore, ses plages, ses petits meurtres. Une enquête de Jennifer Dorey au coeur des îles anglo-normandes, pour tous les fans de Peter May. Bientôt adapté en série TV

Le Fruit de ma colère – Mehdy Brunet par Fanny

Le jour où Ackerman vient demander de l’aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé. Il faut faire vite, agir rapidement.
Josey n’hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre.  Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages. Et s’il était déjà trop tard ? La première chronique de notre apprenti Flingueuse.

Diamants sur Maccabées de Michael Fenris par Danièle

Diamants sur Macchabées est la première incursion dans le polar noir de notre auteur plutôt connu par ses thrillers fantastiques. Un polar à l’ancienne truculent comme on les aime  chez Collectif Polar.

Le cercle et la fraternité de Christophe Lunetto  by Ge

Londres, hiver 1886. Les jeunes James M. Barrie, Arthur Conan Doyle et Bram Stoker enquêtent sur le meurtre d’une prostituée retrouvée mutilée sur les bords de la Tamise. Un adversaire redoutable se dresse contre eux : la Fraternité. Cette aventure horrifique les inspirera pour leurs créations respectives futures : Peter Pan, Sherlock Holmes et Dracula. Premier roman.

Ancien vigile, Michel Marchandeau a cru au rêve campagnard : il s’est installé dans une maison des contreforts vosgiens. Mais le voisinage peut vous pourrir la vie bien plus vite qu’on ne le croit. Entre une congrégation d’illuminés aux prétentions territoriales envahissantes et un Anglais chercheur de trésor, le retraité va devoir jouer des poings. Rapidement les cadavres commencent à s’entasser et cette histoire pourrait bien finir… droit dans le mur !

Euskal Barbecue de Aitor Berho par Cathie

L’enquête sur le meurtre d’un haut gradé de la police par le commissaire Ferdinand Irrigaray et ses adjoints, Benat et Mariano, semble dépasser le cadre du Pays basque. En tentant de retrouver la mystérieuse Alba Xala, ils font des découvertes embarrassantes. Premier roman.

Mato Grosso – Ian Manook par Sylvie K

 

Mato Grosso. Une odeur sauvage de terre trop riche et d’humus brun. La beauté vénéneuse de la jungle dans laquelle on s’enfonce jusqu’à s’y noyer. La violence du ciel et la moiteur des nuits. L’amour qui rend fou et la mort… incontournable. 
Dans un Brésil luxuriant jusqu’à l’étouffement, peuplé d’aventuriers, de trafiquants et de flics corrompus, le nouveau roman de l’auteur de Yeruldegger nous ensorcelle et nous prend à la gorge. Premier billet d’une nouvelle chroniqueuse.
Combien de temps reste-t-on prisonnier de son enfance ? C’est ce qu’il va vous falloir  chercher à comprendre. Quel message la vie veut  adresser à Mat, le au héros de ce livre, qui traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.
Après Tout le monde te haïra, finaliste du prix polar en séries 2016, une nouvelle enquête de Tracy Bradshaw et Nimrod Russell.   » Le plus américain des auteurs français,  » Alexis aubenque explore les noirceurs dissimulées au fond de l’âme humaine. « 
Norilsk – Caryl Ferey par Kriss et Ge
Récit d’un voyage que l’écrivain a entrepris en Sibérie au-delà du cercle polaire, à Norilsk. Cet ancien goulag devenu la plus grande cité minière et la ville la plus polluée du monde, est accessible seulement aux non-Russes et sur autorisation des services secrets, le Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie.
Le premier avis sur Collectif Polar de Jean Paul notre nouveau chroniqueur officiel.
 Un huis clos sauvage d’où toute humanité a disparu. Un premier roman d’une intensité stupéfiante, révélation d’un nouveau nom du thriller français

Spécial 8 mars

Durant une semaine nous avons, chez Collectif polar, célébré la journée de la femme. Des Femmes. Aussi nous vous avons proposé des roman d’écrivaine où le plus souvent le  personnage principal ou central de l’histoire est une héroïne…ou parfois un enfant.

Voici notre sélection :

1 rue des petits pas de Nathalie Hug  par Oph

Lorraine, hiver 1918. Dans un village en ruine à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie continue. Louise, orpheline de 16 ans, est recueillie par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir : accoucher, bien sûr, mais aussi soigner les maux courants et être l’oreille attentive de toutes les confidences. Avec 1, rue des Petits-Pas, Nathalie Hug compose avec talent un magnifique roman d’apprentissage, d’une sincérité et d’un réalisme bouleversants.

Les corps brisés – Elsa Marpeau par Eppy Fanny

 Brisée physiquement et psychologiquement, Sarah développe une dépression paranoïaque, qui atteint son paroxysme quand la patiente qui partage sa chambre disparaît. Pour le personnel, il ne s’agit que d’une fugue, mais Sarah est convaincue qu’il n’en est rien…Inspiré d’un fait divers réel, Les corps brisés est un thriller glaçant avec son lot d’angoisses et de rebondissements, qui se termine sur un huis clos étouffant. L’auteure y dresse un sombre constat sur la place des handicapés dans notre société moderne qui donne la priorité à l’efficacité et à la performance.

 

La grosse de Lucienne Cluytens par Dany

Dira-t-on jamais assez le calvaire des obèses dans notre société à modèle filiforme ? C’est ce martyre qu’endure Éva depuis sa tendre enfance. Certains l’acceptent avec philosophie, mais pas elle. Surtout quand le receveur de la poste de Basse-Rive lui refuse, à cause de son poids, l’emploi de guichetière qu’elle pensait lui être dévolu de toute éternité. Il ne va pas faire bon lui disputer la place, et les élues n’en profiteront pas longtemps. Touche pas à mon poste ! … telle pourrait être sa devise.

 

La panthère sort ses griffes de Lucienne Cluytens par Dany

Quand Gillian, dite la Panthère se lance sur les traces d’une drôle de société secrète où la prostitution est monnaie courante afin de faire la lumière sur le meurtre de son amie Djamila, certains ont plutôt intérêt de se mettre à l’abri d’un coup de griffe….Une enquête de la panthère, une policière à fort tempérament et aux méthodes discutables

Boréal de Sonja Delzongle par Ophélie

Janvier 2017, Groenland. Un groupe de scientifiques étudiant les conséquences du réchauffement climatique découvre plusieurs centaines de cadavres de boeufs musqués pris dans la glace. Ils font appel à Luv Svenden, spécialiste de ces phénomènes au sein de la Wildlife Protection Society. C’est alors que débutent d’étranges disparitions.
 De cette plume impitoyable qui a déjà conquis les lecteurs de dust, quand la neige danse et récidive, Sonja Delzongle signe un thriller terrifiant, mêlant catastrophe écologique et lutte éperdue pour la survie

La Demoiselle des tic-tac de Nathalie Hug  by Oph

Rosy et sa mère vivent dans un petit village de Moselle. Toutes deux allemandes, elles voient leurs conditions de vie s’améliorer lorsqu’en 1940 Hitler annexe le territoire. Mais, dès novembre 1944, elles doivent se terrer dans la cave. Rosy se raccroche alors à ses souvenirs, avec pour toute compagnie une poule et des araignées. Sobre et dense, le deuxième roman de Nathalie Hug pointe les ravages des mensonges des adultes sur le destin de leurs enfants.

Emmène-moi au paradis – Estelle Surbranche par Ge

La capitaine Gabrielle Levasseur, désormais chargée des affaires criminelles, enquête sur une série de suicides suspects de femmes qui fréquentaient toutes le même homme dans la région de Toulouse. A cette occasion, elle voit ressurgir ses anciens démons : sa méfiance envers les hommes, Alejo, son amant membre de l’ETA, et Nathalie, la tueuse serbe.
Après Ainsi vint la nuit, élu parmi les « 30 polars préférés » du magazine Elle, cette nouvelle enquête de Gabrielle Levasseur entraîne le lecteur dans les diaboliques mécanismes de l’addiction amoureuse et impose Estelle Surbranche comme l’un des maîtres du thriller psychologique moderne.

Manderley for ever de Tatiana de Rosnay par Cécile

Tatiana de Rosnay et Daphné du Maurier : deux femmes prises par une même passion romanesque. Depuis longtemps fascinée par l’auteur de Rebecca, l’auteur du best-seller Elle s’appelait Sarah, lue dans le monde entier, a voulu percer le mystère de cette jeune fille à l’allure sage dont l’univers si particulier l’a marquée, comme des milliers de lecteurs, et a inspiré à Alfred Hitchcock ses plus grands films. Le portrait et la vie de Daphné du Maurier (1907-1989), romancière anglaise, qui fut à la fois écrivaine, mère de famille et femme secrète, et dont l’oeuvre torturée reflète les tourments. Prix de la biographie de la ville d’Hossegor 2015, prix femme de lettres (Forêt des livres 2015).

Sous surveillance de Dorothée Lizion par Aline

Valène Daran a 20 ans. Promise à une grande carrière de journaliste, elle souffre de terribles maux de tête que seules des injections d’héroïne peuvent calmer. Alors que son comportement apparaît de plus en plus étrange aux yeux de ses amis et qu’un chirurgien très réputé s’intéresse brusquement à son cas, elle voit des choses que les autres ne voient pas…Et si vos migraines cachaient un lourd secret sur votre propre identité…

Rien ne se perd – Cloé Mehdi par Eppy Fanny

Sur les murs de la cité, des tags pleuvent qui pleurent un enfant perdu. Ils clament « Justice pour Saïd », abattu après un contrôle d’identité par un policier jamais condamné. Abandonné de tous, recueilli par un tuteur au passé louche, Mattia, onze ans, s’interroge sur les drames qui l’assaillent et la sensation de culpabilité qui semble peser toujours plus lourd sur ses épaules.Dans un monde de menaces incessantes – violences policières, injustice, haines et solitude -, comment lever le voile sur la vérité ?Si tout finit toujours par se transformer, Mattia le sait : rien ne se perd, jamais.

Les voleurs du temps de Corinne Martel par Dany

Les voleurs du temps… Waouhh que dire… C’est glauque, violent, oppressant…mais terriblement addictif ! Les relations frère/soeur et soeur/soeur tirées à leurs paroxysmes et dans ce qu’elles ont de plus cruelles et d’abominables… Après son excellent premier roman, Corinne nous épate encore en partant dans l’original, le glauque et l’angoisse…

Hématome de Maud Mayeras by Danièle

Une jeune femme se réveille amnésique dans une chambre d’hôpital. Karter, un jeune homme, lui explique qu’elle s’appelle Emma, qu’elle a été agressée et violée, qu’il est son compagnon et va tout faire pour l’aider et lui redonner goût à la vie. Mais la réalité, qu’Emma parvient à reconstituer bribe par bribe, est bien différente. Un premier roman Choc

Ce qui se dit la nuit – Elsa Roch par Ophélie

Usé par la violence qu’il côtoie au quotidien dans son métier, le commissaire Marsac veut tout arrêter. Mais son patron lui impose de prendre du recul. Il part se ressourcer dans l’Indre, dans le village de son enfance où il retrouve Elsa, son amour de jeunesse. La réalité le rattrape rapidement : Marianne, une vieille dame bienveillante chez qui il jouait petit, a été retrouvée.Un premier roman à la voix originale et finement maîtrisée.

Mais mars c’est aussi le mois de nos premier jeu concours  « 3 ans du blog »

Avec déjà des gagnantes pour un premier concours photos. Bravo à Nathalie, Marjorie, Christelle et Emmanuelle et merci à toutes celles qui ont participé.

3 ans du blog : Résultat du Jeu concours 1

3 ans du blog : Fin du deuxième jeu-concours

Vous avez été super vous êtes venus nous expliquer pour une flingueuse avait disparu. Voici vos différentes hypothèses

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 1

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 2

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 3

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 4 

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 5 

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 6

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 7

3 ans du blog : Jeu 2, une flingueuse a disparu, épisode 8 

Les Lauréate de ce jeu numéro 2 sont Isabelle et Nathalie ou l’inverse !

3 ans du blog : Résultat du jeu 2, la chroniqueuse manquante.

Vous pouvez jouer encore jusqu’au 5 avril pour gagner le dernier roman de Vincent Haauy avec Higo Thriller et le premier roman de Christos Markogiannakis avec Albin Michel

Jeu-concours n° 3 spécial 3 ans du blog ! En partenariat avec Hugo Thriller

Jeu-concours n° 4 spécial 3 ans du blog ! En partenariat avec Albin Michel

Et enfin:

Jeu concours 5 : 3 ans du blog, avec La Griffe Noire fête ses 30 ans par Ge

C’est le dernier de mars mais il y aura d’autres concours à venir en avril. Et pour celui-ci, spéciale 30 ans de la Griffe Noire, vous avez jusqu’au 30 avril pour nous présenter votre librairie. Et si vous le faite avant le 5 avril midi vous êtes certain(e)s de gagner un livre mais aussi de participer au tirage au sort final !

Nos papotes et papotages:

En mars nous avons accueilli une nouvelle Flingueuses et le gang c’et agrandi.Notre Porte Flingue interroge Fanny sa nouvelle apprentie Flingueuses

Le gang des flingueuses, le retour. par Ge 

La GAV ou Garde A Vue, vous connaissez ?

La GAV, Garde à vue d’un auteur par Collectif polar c’est : 4 interviews d’un même auteur par 4 flingueuses différentes.

La GAV c’est des interviews en direct, du vrai live, en conditions réelles.

Durant 2 jours nous kidnappons en quelques sorte un auteur de polar.

Nous lui demandons de nous consacrer au minimum 4h de son temps sur les deux jours que dure la Garde à Vue.

Et durant ce temps nous lui posons une série de questions en batterie auxquelles il ou elle doit répondre instantanément. Nous ne lui laissons pas le temps de réfléchir à ses réponses. C’est un échange en live. Comme sur un plateau, sur un salon. C’est pas préparé,  ce que l’on recherche c’est la spontanéité. Et croyez moi au réveil ou en fin de journée, nos auteurs sont comme nous, soit pas bien réveillés soit crevés de leur journée. Et là nous les cueillons !

Nous recueillons leurs confidences.

Et c’est celles-ci que nous vous proposons en direct live. ( enfin presque juste en léger différé)

La première GAV fut celle de Nick Gardel cette fois la GAV est pour Cécile Pellault

La GAV : @Cécile Pellault sous le feu des flingueuses par Ge

La GAV : @Cécile Pellault sous le feu des flingueuses, épisode 2 par Dany

La GAV : @Cécile Pellault sous le feu des flingueuses, épisode 3  par Aline

La GAV : @Cécile Pellault sous le feu des flingueuses, épisode 4  par Oph et GVL

 

Nos salons et autres rencontres

Le mois du Polar par Lamia Toumi par Ge

Mon petit tour au salon de Mennecy par Ge

Kawa Littéraire # 5 par Ge

Livres Paris 2018, mon petit retour. par Ge

Ma rentrée de printemps. 1e semaine d’avril 2018  par GVL

Notre Auteur du mois

Samuel Sutra à l’honneur # 9 mars 

 Notre avis d’expert by Cathie

Ce mois ci Cathie nous a offert un seul avis mais quel avis ! Avec cette nouvelle grande affaire criminelle, notre expert nous propose encore une drôle d’histoire effrayante.

Avis d’expert, saison 2 : Affaire n° 18 : L’affaire Eugen Weidmann.

 

36 réflexions sur “Bilan lecture mars 2018 et un peu plus

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s