Série B de Stan Kurtz

Stan Kurtz serie B 1-6Le livre : Série B, Volume 1  de Stan Kurtz. Paru le 4 septembre 2015 chez Fleur Sauvage. Epub :5€99; (208 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv :

Stan Kurtz

Le jour où Miss Boxer m’engage pour retrouver son crooner de mari, à priori mort, les ennuis se mettent à tomber sur moi plus vite qu’une vieille peau sur la glace.

Au fur et à mesure de l’enquête, je me heurte au pire et plus ça va, plus mon âme de privé s’enfonce dans la vase d’une bien étrange histoire, palpitante, rocambolesque et surtout à suivre, apte à vous réjouir mes loulous, et vous faire raquer pour le tome deux…

C’est pas comme si la vie était discount ou mon loyer gratos.

 

Par définition, une série B ne se prend pas trop au sérieux. Petit budjet, débrouilardise… quand l’affaire est maîtrisée, ou quand on a du bol, on en arrive parfois à quelque chose de culte.
Bizarrement, c’est ce qui est en train de se produire avec les aventures de Stan Kurtz.

Stan Kurtz est détective, il « travaille » à l’ancienne bien qu’il ait à peine trente ans.
Plutôt à la ramasse, pas très courageux, ses nombreux défauts seront mis à mal, obligeant notre homme à payer son loyer, se confronter à un ersatz de Frankenstein ou pire, nous émouvoir.

Marc FalvoL’auteur : Marc Falvo vit à Lille (59), et de sa plume.  Il a préféré l’écriture au football parce que les mots lui vont mieux que les crampons. Cinéma d’abord puis théâtre, il aime brouiller les pistes, mélanger les genres et cultiver le jardin de ses rêves. On lui doit trois romans noirs parus au Riffle, des récits horrifiques pour L’atelier Mosésu et, chez Fleur Sauvage, un thriller atmosphérique ( Le cri ), un roman remarquable sur le métier d’auteur (D’occase ) et déjà, sous le nom de Stan Kurtz, l’étonnante et détonante  (Série B) .

 

 

 

 

Extrait:
J’avais à peine fermé l’œil quelques heures quand le téléphone sonna. J’hésitai entre laisser vivre ou foutre l’appareil par la fenêtre, mais dans les deux cas mon espérance de pioncer se trouvait réduite à peau de zob. Ma conscience professionnelle reprit le dessus.
– Monsieur Kurtz ?
Mon proprio. Une voix que je détestais. De toute façon, la voix et le tas de graisse autour ne pouvaient pas me blairer non plus.
– Émile… Quel bon vent vous amène dans mon oreille ?
– Arrêtez vos conneries, Kurtz. Vous savez quel jour nous sommes.
Silence au bout du fil. Juste un reniflement dégueu qui cadrait avec le personnage.
– Vous êtes malade, Émile ?
– Écoutez Kurtz, j’en ai assez de batailler chaque mois, je vous préviens… Nous sommes le dix, si je n’ai pas votre
loyer aujourd’hui je vous colle un huissier au cul.
– Collez-le au vôtre, il aura plus de place pour bosser.
– Pardon ?
C’est fou comme le fait d’avoir du fric peut vous rendre arrogant. Je finis par éclater de rire manquant de laisser tomber le combiné.

Les Sach’Avis

L’OVNI du jour,
mais quel plaisir!!! 😁

Je me suis régalée à entrer dans l’univers de Stan Kurtz, et derrière lui, l’excellent et vachement talentueux Marc Falvo !!!
Entre roman noir des années 50, Sin City, Georges Chesbro (Mongo le magnifique), Stan nous emmène dans une enquête très bien ficelée et rocambolesque à souhait! Voire même un peu barrée! J’ai adoré! On va de surprises en surprises bien glauques! Et surtout, quel style! Des dialogues à l’humour bien caustique!

À lire absolument et dans le détail pour ne pas manquer les subtilités de langage de ce cher Stan!!!
Pour moi un bonbon!!!😍

4 réflexions sur “Série B de Stan Kurtz

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s