Dieu Pardonne, Lui pas – Stanislas Petrosky

Salut les polardeux

Allez c’est la double chronique. 2/2

Aujourd’hui c’est Jean Paul, hier c’était Eppy Fanny

Ils vous donnent leurs avis sur un même titre.

Le livre : Dieu Pardonne, Lui pas ! : Requiem, T2 de de Stanislas Petrosky. Paru le  14 avril 2017 chez Lajouanie dans la collection Roman policier mais pas que. 18€ ; (186 p.) ; 19 x 13 cm. Fait suite à : Je m’appelle Requiem et je t’…
4e de couv :
Estéban Lehydeux, dit Requiem, est de retour. Le curé exorciste débarque cette fois sur le port du Havre.
Il y découvre un docker bien sous tous rapports – si, si ça existe –, accusé de meurtre ; une boîte d’import-export d’objets et de matériel pas bien catholiques ; un syndicaliste forcené mais pas mauvais bougre ; des fanas du troisième Reich ; et bien évidemment une accorte jeune femme tellement mal fringuée qu’il s’empresse toujours, dès qu’il la croise, de la déshabiller !
Entouré de ces drôles de paroissiens notre héros, un Don Camillo carburant à la bière plus qu’à l’eau bénite, va devoir jouer du goupillon et faire quelques entorses aux règles de son ministère pour parvenir à distinguer le bon grain de l’ivraie…
 
Ce deuxième épisode des aventures de Requiem est basée sur un fait réel : l’histoire de Jules Durand, qui défraya la ville du Havre en 1910. Cette sorte d’affaire Dreyfus dans le monde ouvrier est encore dans les mémoires de nombreux havrais. 
……………………
 
L’auteur : Stanislas Petrosky vit en Normandie, à quelques kilomètres du Havre. Sa profession, thanatopracteur, n’est probablement pas pour rien dans son goût pour le crime, la transgression et l’humour… noir. Cet auteur atypique voue un culte immodéré à Frédéric Dard. Sa plume est trempée dans la même encre. La preuve, c’est cette fois Patrice Dard, le propre fils du maître et heureux continuateur de San-Antonio, qui bénit le bouquin et signe une présentation aux petits oignons… 
……………………
 
Extrait : 
“Oui je reconnais devant vous, devant mes frères que j’ai pêché, et pas qu’un peu ! J’ai pêché avec ma gaule. Oui mon Dieu, je suis curé et j’aime les femmes ! Oui, je suis excité à la vue d’un joli cul féminin qui ondule, j’avoue… Oui, votre sainte bible me l’interdit. Mais moi, je ne touche pas les mômes si vous voyez ce que je veux dire, parce que même chez nous il y a des brebis galeuses, des saloperies. Oui père céleste, je blasphème dans ta maison, mais merde, il y a des moments où faudrait voir à tenter de me comprendre un peu ! Oui, je me révolte, plein le cul de me faire engueuler et fermer ma gueule quand je vois certaines choses !”
……………………

 

Le “ressenti” de Jean-Paul 

Dieu Pardonne, Lui pas ! : Requiem, T2 de de Stanislas Petrosky.

 

Lire une aventure de Stanislas c’est entrer dans un nouveau “monde” avec ses avantages et ses inconvénients !!!

Les avantages : 

Je ne lis plus je m’éclate !!!

D’ailleurs je me demande bien, si lui, ne s’éclate pas encore plus à écrire… Faire intervenir ses potes écrivains voire même des amis lecteurs et blogueuses entre les lignes… Si c’est pas du grand Art !!!

Les inconvénients : 

Impossible à lire dans les transports !!! 

j’ai un fou rire toutes les 32 secondes en moyenne, et là, j’ai mes voisins de voyages qui me regardent comme si j’étais timbré quand c’est pas eux qui m’interpellent en me demandant ce que je lis…

Alors comme je suis un peu dans la pub, et que finalement le l’aime bien moi Stanislas, alors je partage. C’est mon côté bon esprit !

En parlant d’esprit…

Nous avons tous une petite voix qui résonne dans notre esprit (qui n’est pas forcément saint !), et si les voies du Seigneur sont impénétrables, pour Requiem mon “Cul-reton” préféré ce ne sont plus les voies qui sont pénétrables. Á tel point qu’il ne sait plus à quel sein se vouer !

Certains diront, “Attention ! ce n’est pas un livre à mettre entre toute les mains”. En attendant tant que vous l’aurez entre vos mains, vous ne pourrez pas faire autre chose ! Vous n’avez pas compris ?

Je sais ça rends sourd…

Pour ceux qui ne connaisse pas encore Requiem (c’est possible ???), le prêtre exorciste qui tutoie Dieu, qui a toujours une bonne excuse pour éveiller ses sens, et pas que le sixième, qui se pliera dans tous les sens pour aider la veuve et l’orphelin (surtout la veuve d’ailleurs…), et qui n’hésitera pas à aller toujours vers des profondeurs insoupçonnables.

Il n’y peut rien, Dieu l’habite !

Mais pas queue*…

Allez, je suis fou, j’enchaine sur le 3ème tome, je ne voudrais pas rester sur la béquille**…

*Désolé j’ai honte, mais je n’ai pas pu m’en empêcher…
** Oui, je sais, elle n’est pas mieux !

3 réflexions sur “Dieu Pardonne, Lui pas – Stanislas Petrosky

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s