Astrid de Vlad O’Riley

Le livre : Astrid de Vlad O’Riley. Paru le chez 5 décembre 2016 Rroyzz Editions. 16€ ; (248 p.) ; 21×15 cm.

4e de couv : 

Une photo, une simple photo. C’est ce qui va bouleverser la vie de Julia. Le mutisme de sa mère, à propos d’un homme figurant à ses côtés sur ce cliché, provoque son incompréhension et une scène éclate. Mise à la porte, Julia décide de trouver les réponses par elle-même. Une bouche de métro, une agression, la peur, la fuite. Le destin est en marche. Et ce destin brisé se prénomme Astrid.

 

 

 

L’auteur : Tout est de la faute Stephen King et de Poppy Z Brite. Ce sont eux qui ont ouvert la boite de Pandore de son imaginaire et l’ont insidieusement contaminé jusqu’à ce qu’il se décide à prendre la plume. Ses premiers monstres, Vlad les fait naitre à la pointe des crayons pendant son adolescence nourrie de musique metal, de film d’horreur et de comics. Durant ses études de graphisme il avale les romans de Poppy Z Brite, Vincent Ravalec ou Thomas Harris pour voyager plus vite que les trajets interminables en train.
Et un jour une envie, oubliée, refait surface ; celle de faire vivre les monstres plutôt que de les figer dans une posture menaçante. Alors il donne vie à Astrid, la plonge dans la folie et en fait un ange déchu. Ce premier roman n’est que la porte d’entrée vers un univers peuplé de personnages troubles qui ne demande qu’à prendre vie et s’abandonner sous la plume de Vlad O’Riley.
Vlad O’Riley est né en 1979 à Limoges où il vit actuellement.
Extrait :
Je m’appelle Astrid. Je vis dans un endroit où il fait noir, tout le temps noir. Si noir que m^me la lumière a peur d’être avalée pour l’ombre épaisse comme du mazout. C’est mon domaine. C’est pas bien grand, mais cela me suffit. J’ai mes repères dans ce lieu qui ferait fuir les plus courageux et téméraire. Je ne sais pas vraiment ce que je suis, ceux qui m’ont croisé ne sont plus là pour le dire, et ceux qui m’ont connue non plus. Je suis une fille, ou du moins, j’en ai l’apparence.

 

Le Sach’avis

Astrid de Vlad O’Riley

Le « pitain C’est bon ça » du jour!

Et si le monde pouvait basculer pour une simple photo ? C’est ce que Julia va découvrir après une dispute avec sa mère. En quête de réponses, elle part pour comprendre. Pourquoi sa mère a-t-elle réagi de la sorte ? Une bouche de métro, une agression, la fuite. Julia est en route vers son destin et ce destin ce prénomme Astrid.

Je vous présente Astrid! Et elle va vous scotcher, je vous le dis!
Un huis clos sufficant à souhait! Chapeau à toi Vlad O’Riley parce qu’au-delà de l’intrigue qui se déroule à pas de loup dans ce lieu flippant et mystérieux, on est parfois gêné, compatissant, choqué, attendri, horrifié! Pour arriver à…. muhahaha 😈
Un terrain que certains pourraient trouver glissant mais abordé avec beaucoup de sensibilité! 
Bref J’ai adoré les sentiments que Vlad met dans ce roman glauque comme je les aime! Très fort!

Alors entrez dans le noir, mais prenez garde car juste là, dans votre cou, vous pourriez sentir un autre souffle que le vôtre!..

7 réflexions sur “Astrid de Vlad O’Riley

  1. Bonjour à toutes et tous, je tiens à vous remercier et plus particulièrement Sasha pour ce retour sur ma chère Astrid. Je découvre le blog et il est plein de belles surprises. Continuez à donner l’envie de lire.
    Amicalement
    Vlad O’Riley

    Aimé par 1 personne

    • Merci Vlad pour ce gentil mot. J’ai en effet une sacrée équipe de Flingueuses autour de moi pour faire vivre notre blog ! Aussi tant que nous prenons du plaisir à lire et donner envie de lire nous poursuivrons cette aventure. Dis moi tu serais partant pour une petite ou une grande ITW ? Geneviève, porte Flingue du Collectif Polar

      J'aime

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s