Même le diable a la peau douce de Sandra Martineau

Même le diable a la peau douce de Sandra Martineau . Paru le 3 mai 2018 chez AFNIL, 9€50 ; (247.p) ; 13×20 cm
4e de couv :
Stanislas Delcourt n’est pas un homme pour Émélia. Tout le monde s’obstine à le lui dire, ils sont trop différents, pas du même monde ni de la même classe sociale. Cet étrange manipulateur semble souffler le chaud et le froid, passant de l’exaltation la plus torride au mépris le plus brutal. Le cœur d’Émélia n’y survivra pas. Mais pour être aimée comme elle l’a toujours désiré, la jeune femme est prête à tous les sacrifices, peu importe ce qui lui en coûtera. Elle sera à lui et en paiera le prix.
……………………
L’auteur : Née en 1978, Sandra Martineau a passé toute sa jeunesse dans ville de Saint-Brieuc. Après un bac ES, elle entame des études de droit durant lesquelles elle profite de son temps libre pour perfectionner sa passion pour la photo et réaliser deux expos. Ses études de commerce international l’amènent ensuite à Vannes. Installée dans la Sarthe depuis onze ans, elle n’en oublie pas pour autant s Bretagne natale.
Écrire n’est pas son métier, mais après avoir gagné le prix de nouvelles Louis Guilloux au lycée, elle se risque à continuer dans cette voie, d’abord en écrivant des scénarios, ensuite en les adaptant en manuscrits. Trop souvent envahie d’idées, c’est le temps qui lui manque pour écrire.
Sportive de nature, elle est aussi quelqu’un d’hyperactif, qui combine la gestion d’une entreprise, l’éducation de ses deux enfants et l’écriture.
……………………
 
Extrait : 
“Je ne bouge pas tandis que mon amant avance à la rencontre de cette femme. Il s’arrête à un bon mètre d’elle, mais la créature vétue d’une longue robe échancrée jusqu’à mi-cuisse s’approche plus près. Elle donne l’impression d’être prête à l’enlacer. Masque relevé, elle arbore des traits tendus. Je n’entends pas ce qu’ils se disent, mais Stanislas mène les rènes de cette conversation animée. A plusieurs reprises, elle tente de répondre, mais il lui coupe systhématiquement la parole. Au bout de quelques minutes, il la saisit par le menton et lui maintient fermement la tête, tout en continuant de lui parler. Ce geste provoque en moi une vague de ressentiment que j’ai du mal à canaliser. Je détourne le regard.
Qui est cette femme pour qu’il la touche ainsi ? Une amie ?
Une maitresse ?
Suis-je vraiment la seule qu’il qualifie de merveilleuse ?
Je déglutis péniblement, sans plus oser les regarder. Mais à ce moment précis, je l’entends. Un rire féminin. Suave, sensuel. Le rire d’une pimblêche à qui j’arracherais volontiers les yeux. Alors je me retourne vers eux, la jeune femme hausse les épaules en guise de réponse. Son visage s’est adouci.
Qu’a-t-il pu lui dire ?”
……………………
 

Le “ressenti” de Jean-Paul 

C’est le premier roman de Sandra que je lis, c’est donc avec une certaine curiosité que je l’ai abordé.

L’histoire est prenante et très vite elle m’a prise au ventre.

Je l’ai lu dans la soirée…

Émélia est très attachante et malgré une certaine force que l’on devine, elle va subir un processus, entre domination et perversité, qui va la conduire au-delà d’elle-même.

Le récit est très crédible, c’est ce qui lui donne sa force. Les phrases, comme les chapitres sont courts et bien ficelés. On entre dans un univers à l’ambiance glauque parfois étouffante, sans jamais deviner vers où nous serons emportés. La mécanique de la domination est parfaitement décrite et on se demande bien si Émélia va pouvoir sortir de ce cauchemar.

Celle qui croyait trouver un prince charmant se retrouve face à un homme politique manipulateur et sans scrupule…

Thriller ? dark romance ? érotique ? suspense ?

“Même le diable à la peau douce”, est un peu tout ça, mais c’est surtout un page-tuner diablement efficace, jusqu’à la dernière phrase !

18 réflexions sur “Même le diable a la peau douce de Sandra Martineau

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s