L’exquis cadavre exquis, épisode 51

L’exquis cadavre exquis, épisode 51

Elle s’appelait Camille, avait la phobie de la chlorophylle et n’a rien trouvé de mieux que de se cacher dans une serre pour tenter d’échapper à son l’Assassin .

Les inspecteurs Lerot et Remini sont sur le coup mais de nombreuses questions restent encore inexpliquées

Pourquoi Max a-t-il été si troublé en apprenant la mort de Camille ? Qui envoyait à la victime de petits cercueils en bois ? Que sait la brigade financière sur cette mystérieuse affaire ?

Accrochez-vous, l’histoire se complique ! Camille a-t-elle été assassinée parce qu’elle enquêtait sur un vaste scandale pharmaceutique, avec Klatschmohn Aktion ? Ou bien à cause d’un détournement de fonds lié au Museum ? A moins qu’elle n’ait découvert l’escroquerie vinicole de son beau-père. Et si sa disparition était liée à celle de sa soeur jumelle ? La dépression de sa mère explique-t-elle son silence ? Quant à Costes, le privé à la réputation sulfureuse, quel rôle a-t-il joué dans l’histoire ?

Maintenant la suite c’est vous qui l’inventez !


L’exquis cadavre exquis

Episode 51

By Sofia Herwédé

Trois petits tours et puis s’en va….

 

Rémini se sentait pousser des ailes. Elle tenait enfin une piste. Bien sûr, ils auraient dû y penser plus tôt. La jumelle. C’était par là qu’il aurait fallu commencer. Mais quel rapport avec la mort de Camille ?

Elle était convaincue que toute cette histoire était bien plus qu’une histoire familiale. Une mère casée parce qu’on la croyait fissurée du bocal, deux filles mortes dont l’une assassinée, un beau-père pas très net. Il fallait creuser davantage. Tout cela n’avait aucun sens. Et toujours pas de nouvelles de Lerot.

Le taxi se gara devant la maison de Lalande. Ce mec, elle ne le sentait pas. Après avoir filé quelques billets au chauffeur pour qu’il l’attende, elle pénétra dans la propriété. Un rapide repérage des lieux lui apprirent que la maison était sous vidéo surveillance. Un tel équipement laissait supposer qu’il abritait des objets de valeurs ou qu’il cachait quelque chose. Se sachant observée, Valérie attendit qu’on lui ouvre. Après quelques secondes sans réponse, elle sonna une seconde fois. Seul le silence lui fit écho. Pourtant, la lumière était allumée au premier étage. Il devait y avoir quelqu’un. Instinctivement, elle posa sa main sur la hanche à la recherche de son flingue. Elle ne rencontra que la couture de son jean. La tireuse hors pair qu’elle était pesta, elle sortait de l’hosto en civil. Il faudrait agir avec les moyens du bord.

Elle détacha ses cheveux et se servit de la pince pour crocheter la serrure. La porte s’ouvrit sans difficultés. Voilà qui était bien étrange. Lalande aurait-il pris le risque de laisser la porte ouverte ?

A l’intérieur, elle sentit des effluves de parfum. Une odeur fraîche qui lui rappela celle des douches du commissariat. Le propriétaire devait sûrement être dans la salle de bain. Elle l’appela à plusieurs reprises. N’entendant pas l’eau couler et n’obtenant pas de réponse, elle entreprit de monter à l’étage. La porte de la salle de bain était entrouverte. En poussant la porte, elle vit une silhouette sombre au-dessus d’un corps. Surprise, l’intruse sauta par la fenêtre pour prendre la fuite. Valérie n’était pas en état de la suivre par le même chemin. Elle fit demi-tour, dévala l’escalier et se lança à la poursuite de la silhouette noire qui courait au loin. Vite rattrapée par un mal de crâne, l’inspectrice sentit qu’elle ne pourrait pas tenir la distance. Elle vit la fuyarde effectuer trois roulades au sol avant de disparaître comme par enchantement. Il sembla à Valérie qu’elle avait perdu un objet dans sa fuite. Arrivée sur les lieux, la flic ramassa un livre de la bibliothèque rose, de la série Fantômette. Un vieux marque page déchiré dépassait du bouquin. On pouvait y lire Festival sans nom, Mulhouse.

Une réflexion sur “L’exquis cadavre exquis, épisode 51

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s