L’exquis cadavre exquis, épisode 52

L’exquis cadavre exquis, épisode 52

Elle s’appelait Camille, avait la phobie de la chlorophylle et n’a rien trouvé de mieux que de se cacher dans une serre pour tenter d’échapper à son l’Assassin .

Les inspecteurs Lerot et Remini sont sur le coup mais de nombreuses questions restent encore inexpliquées

Pourquoi Max a-t-il été si troublé en apprenant la mort de Camille ? Qui envoyait à la victime de petits cercueils en bois ? Que sait la brigade financière sur cette mystérieuse affaire ?

Accrochez-vous, l’histoire se complique ! Camille a-t-elle été assassinée parce qu’elle enquêtait sur un vaste scandale pharmaceutique, avec Klatschmohn Aktion ? Ou bien à cause d’un détournement de fonds lié au Museum ? A moins qu’elle n’ait découvert l’escroquerie vinicole de son beau-père. Et si sa disparition était liée à celle de sa soeur jumelle ? La dépression de sa mère explique-t-elle son silence ? Quant à Costes, le privé à la réputation sulfureuse, quel rôle a-t-il joué dans l’histoire ?

Maintenant la suite c’est vous qui l’inventez !


L’exquis cadavre exquis

Episode 52

by Florence L.

Zeus et Apollon

 

L’exemplaire à la main, Valérie Rémini retourna vers la bâtisse, une belle maison bourgeoise, lorsque deux chiens surgis de l’arrière de la maison lui firent face et commencèrent à émettre des grognements.

L’inspectrice s’immobilisa et se mit à réfléchir à toute vitesse, tentant de regarder autour d’elle sans bouger la tête.

– Gentils, les chiens !!

Merde de merde, c’était quoi, déjà, les prénoms des chiens dans Magnum ?  Janvier et Février ? Ah non, Février, c’était dans l’Amour du risque ! Lucifer et Neptune ? Non, mais dans le genre. Ah, j’y suis… Zeus et Apollon !

– Zeus ! Apollon ! Couchés, les bons chiens… leur intima la flic.

Sans les quitter des yeux un seul instant, elle se baissa tout doucement et saisit une pierre de belle taille en bordure du sentier.

– Les chiens, allez ! On va jouer, qu’en dites-vous ? leur cria-t-elle en lançant la pierre à l’opposé de l’entrée.

Les chiens se retournèrent pour s’élancer vers l’objet. Ni une ni deux, Valérie Rémini s’engouffra dans l’entrée et s’empressa de refermer la porte.

Trois secondes plus tard, des grattements et des grognements se firent entendre à l’entrée. Elle quitta le vestibule pour se retirer dans la cuisine où elle s’arma d’un couteau séchant sur l’égouttoir. Elle reprit son souffle, se massa les tempes et saisit son portable. Toujours pas moyen de joindre Sebastián. Ça ne lui ressemble pas, se dit-elle intérieurement. Et merde ! Pas d’autre solution que de contacter le Tout-Puissant.

– Juge Fabre, allo, vous m’entendez ? C’est Valérie Rémini, la collègue inspectrice de Lerot. …vous rejoindre immédiatement ? Ah ça non, ça va pas être possible. J’ai des choses importantes à vous dire. Rapidement ? Je vais essayer… Oui… bien sûr. … Oui, je suis au courant. J’ai eu Pichon et Lebel et je devais vous rejoindre à l’hôpital psy mais écoutez : je me suis subitement rappelée d’une phrase que la mère de Camille m’avait répétée lors de notre entrevue et j’ai filé chez Lalande, son ex-mari, pour avoir des réponses. … Oui, oui, je sais… Bon, sauf votre respect, arrêtez de me gueuler dans les oreilles, monsieur le Juge. Déjà que j’ai un mal de crâne à me taper la tête contre les murs ! Je viens de trouver ce salopard dans sa salle de bain, …oui, Bruno Lalande. Eh bien il s’est fait trouer la peau chez lui, c’est tout frais. Il me dira plus rien maintenant, alors demandez à son ex-femme de vous parler de la jumelle de Camille. Carole, c’est son prénom. …Oui, il est on ne peut plus mort, monsieur le Juge. Arme blanche, je suis formelle. Son assassin était encore là, j’ai essayé de la poursuivre. Mais je confirme que je ne suis pas encore prête pour Koh-Lanta, et donc elle a pu s’enfuir. …Oui, et vous ne me croirez pas, elle a même signé le meurtre avec un tome de Fantômette qu’elle a abandonné dans sa course. …Monsieur le Juge, il faudrait faire rappliquer fissa la scientifique et surtout … Non, monsieur le Juge, je ne voulais pas insinuer que vous ne connaissez pas suffisamment votre travail. Juste une petite précision tout de même, hein ? Les collègues ont intérêt à avoir mangé depuis un petit moment car le macchabée a été salement amoché. Il y a de la tripe partout sur le beau marbre italien ! Attention aussi, il y a deux chiens de garde, genre molosses, dans la propriété. Je reste sur place, à l’intérieur. …Mais oui, monsieur le Juge, ne vous inquiétez pas, je toucherai à rien. Dites à Lerot que j’ai essayé de le joindre à plusieurs reprises.

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s