L’exquis cadavre exquis, épisode 54

L’exquis cadavre exquis, épisode 54

Elle s’appelait Camille, avait la phobie de la chlorophylle et n’a rien trouvé de mieux que de se cacher dans une serre pour tenter d’échapper à son l’Assassin .

Les inspecteurs Lerot et Remini sont sur le coup mais de nombreuses questions restent encore inexpliquées

Pourquoi Max a-t-il été si troublé en apprenant la mort de Camille ? Qui envoyait à la victime de petits cercueils en bois ? Que sait la brigade financière sur cette mystérieuse affaire ?

Accrochez-vous, l’histoire se complique ! Camille a-t-elle été assassinée parce qu’elle enquêtait sur un vaste scandale pharmaceutique, avec Klatschmohn Aktion ? Ou bien à cause d’un détournement de fonds lié au Museum ? A moins qu’elle n’ait découvert l’escroquerie vinicole de son beau-père. Et si sa disparition était liée à celle de sa soeur jumelle ? La dépression de sa mère explique-t-elle son silence ? Quant à Costes, le privé à la réputation sulfureuse, quel rôle a-t-il joué dans l’histoire ?

Maintenant la suite c’est vous qui l’inventez !


L’exquis cadavre exquis

Episode 54

by Loli Crystal

 

Fuite en avant

 

Carole vit que sa poursuivante lâchait l’affaire et profita de cette avance pour rejoindre sa voiture, cachée de l’autre côté de la propriété. Il était certain que cette femme allait alerter la cavalerie. Il ne faisait pas bon rester dans le coin. Elle démarra et s’éloigna de cette tranche de son passé, un sourire aux lèvres d’avoir pu venger sa sœur. Elle prit l’autoroute en direction du sud et s’arrêta sur une aire boisée pour réfléchir à la suite. Elle l’avait échappé belle ! Se faire surprendre par une personne incapable de la suivre avait été une chance.

Réfléchir.

Ce n’était plus qu’une question de temps pour que la police fasse le rapprochement et reprenne le dossier de sa ʺdisparitionʺ. Ils ne mettraient pas longtemps à comprendre qu’il y avait des lacunes dans les expertises. Ils interrogeraient certainement les enquêteurs de l’époque. Une seule personne était au courant. Comme tout magicien, Carole avait eu besoin d’un assistant pour éloigner l’attention des ʺspectateursʺ et mettre en place les ruses, ici la falsification des dossiers. Elle pouvait compter sur lui. Il ne dirait jamais rien. Celui qu’elle considérait comme son ʺgrand frèreʺ. Entre eux, c’était à la vie à la mort. Aucun risque de ce côté, donc.

Son talon d’Achille, c’était sa mère. Elle avait eu la faiblesse d’aller lui rendre visite quand elle avait su ce que Lalande lui avait fait. Elle savait que ses propos au sujet des visites de sa fille disparue avaient été pris pour les délires d’une femme internée et hantée par les fantômes du passé. Maintenant, la police allait creuser cette piste, et les propos de sa mère ne seraient plus pris à la légère.

Fuir.

L’Espagne. Si proche. Cela lui semblait une bonne option.

Son ʺgrand frèreʺ y avait une maison. Elle savait qu’elle pouvait s’y rendre quand elle voulait, il le lui avait assez répété par le passé. Elle s’y réfugierait le temps de mettre au point son tour de passe-passe. Il n’y avait pas de temps à perdre. Son ami ferait le nécessaire pour brouiller les pistes dès qu’il comprendrait qu’elle était impliquée mais cela ne durerait qu’un temps. De la poudre aux yeux pour lui laisser le temps de disparaître.

Carole regagna son véhicule et s’engagea sur l’autoroute.

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s