Dualité de Sébastien Jullian

Le livre : Dualité de Sébastien Jullian. Paru le 26 Avril 2018 aux éditions Atramenta. 22,90€ ; (275 pages) ; 14 x 22 cm.

4ème de couverture :

Et si vous étiez prisonnier d’un crime qui ne porte pas de nom ?
N’avez-vous jamais l’impression que certaines paroles ont été écrites pour vous ?
N’y a-t-il pas un autre « vous » qui sommeille ? Que vous susurre-t-il à l’oreille ?
Julien se réveille couvert de sang. Une arme à la main, sans victime apparente, et incapable de se rappeler du moindre souvenir.
Pris au piège, cet homme au premier abord discret et sans histoire se retrouve rongé par l’angoisse et les émotions antonymes qui, du jour ou lendemain, paralysent son existence.
Il part en quête de vérité, sans savoir qui il est réellement et en qui il peut avoir confiance. Cette épreuve semble révéler en lui un être sombre, au comportement impulsif et troublant.
Un thriller glaçant sur le thème de la double personnalité qui nous plonge constamment dans le doute et les impressions contradictoires. Le récit est entrecoupé de discussions anonymes qui entretiennent l’incertitude et l’imagination.

L’auteur :  Sébastien Jullian est né à Saint Marcellin le 01/12/1980. Il a 37 ans et travaille dans l’Informatique, il est aussi entraineur de football et adore le métal (musique c’est un métalleux !) Il a deux enfants.
Il habite à Izeron dans l’Isère. Dualité est son premier roman et thriller psychologique.

 

Citation :
« Dans nos rêves, nous ne sommes jamais maîtres de nos actes. Dans la réalité on rêve de l’être ».

 

Chronique d’une flingueuse,

DUALITE de Sébastien Jullian par Sylvie K

 

C’est une histoire énigmatique ; Julien travaille dans une banque, a rencontré une fille et s’est marié par peur des lendemains seuls. Il sort de temps en temps avec ses collègues, pas d’imprévus, une vie lisse en apparence peut être même la plus banale qui soit.

Un matin, il se réveille près de chez lui dans un parc, ensanglanté, sale et transi de froid. Dans sa poche un couteau avec du sang !  Il n’a aucun souvenir de la veille, sa vie tourne au cauchemar, il devient une autre personne ou l’était-il déjà ? Il cherche qui aurait été tué dans la presse autour de lui, fouille sa mémoire. Il devient agressif, évite sa femme devient parano même avec son vieux voisin rencontré dans le parc lorsqu’il recherche des indices. Sa paranoïa décuple, il se coupe de tout. Mais en alternance il y a ce dialogue entre deux personnes qui interfèrent dans l’histoire. Qui sont-ils ? Julien est-il manipulé ? y-a-t-il vengeance ? Contre qui ? Est-ce un tueur amnésique ? Même la fin pourrait prétendre à une suite……………

 Manipulation dans les pages de ce roman noir, une écriture fluide qui se lit rapidement mais j’avoue avoir effectué un ou deux retours en arrière l’auteur m’a bien manipulée !!

Les paragraphes sont assez courts et ponctués de notes concernant la musique du groupe Slipknot qui est un groupe de métal (chanson Duality) dont le chanteur chante dans deux groupes aux styles totalement différents!(Confidences de l’auteur à S. Kowalski)

Le premier roman de Sébastien Jullian nous emmène dans la tête d’un tueur qui aurait commis un crime sans cadavre mais libre au lecteur d‘interpréter les faits car le tueur n’a aucun souvenir de son crime. Cette histoire est faite de sens cachés, il faut la lire en profondeur, l’auteur ayant distillé des indices qui doivent soulever des interrogations, Chose faite pour moi. Libre à vous d’en faire l’interprétation que vous voudrez….

 

 Extrait :
La culpabilité, le remords, la peur… et la douleur, qui pénètre en vous et essaie de vous faire exploser de l’intérieur. Lorsque la situation devient insupportable, il n’y a plus que deux choix. Abandonner et rester à quai, ou oublier et continuer le chemin. S’il y a deux choix, c’est qu’il y a deux « Je ». Ils s’affrontent, s’observent, apprennent de leurs erreurs et de celles de l’autre. Jusqu’à décider qui dominera les débats. J’ai essayé d’être comme eux. Je me suis laissé cette chance. À chaque grande étape de ma vie. L’illusion a joué son rôle. Elle m’a pris sous son aile afin de me faire admettre que tout ne serait plus comme avant. L’amour, la compassion, le travail, la santé, l’avenir. Choisir, sans avoir le sentiment de le faire par défaut. J’ai commis l’erreur d’avoir oublié l’autre. De faire comme s’il n’avait jamais existé. Mais le destin s’est vengé. Il les a mis sur ma route. Comme un retour brutal à la réalité. Si tu veux continuer à vivre, il faut l’accepter et cesser de fuir. Si tu te retournes, il sera toujours là. Même avec une longueur d’avance, à la prochaine chute, il n’hésitera pas à te piétiner pour te punir.
Je n’ai pas le droit de faire semblant. Nous sommes à jamais inséparables. Je me nourris de ces âmes que j’ai laissées pourrir. Elles me rendront plus fort, moins influençable.
J’ai confiance en l’avenir. Et à la fois si peur. Les émotions, les sentiments, sont si éphémères, limités dans le temps. C’est dans notre nature de basculer d’un état à un autre. Si le mal est en nous, c’est que nous l’avons laissé entrer.
Pour qu’une chose puisse survivre en ce monde, elle a besoin de son contraire. Ils ont besoin d’interagir et de s’opposer pour exister. Ce qui est vrai pour la nature l’est pour nous.
Nos actes renferment la dualité de notre existence.

12 réflexions sur “Dualité de Sébastien Jullian

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s