My Absolute Darling – Gabriel Tallent

Le livre : My absolute darling de Gabriel Tallent. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laura Derajinski. Paru le 1er mars 2018 chez Gallmeister dans la collection Américana.  24€40 ; (464 p.) ; 21 x 15 cm
4e de couv :
À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.
L’auteur : Gabriel Tallent est né en 1987 au Nouveau-Mexique et a grandi en Californie. Il a mis huit ans à rédiger My Absolute Darling, son premier roman qui a aussitôt été encensé par la critique et fait partie des meilleures ventes aux États-Unis. Il vit aujourd’hui avec sa femme à Salt Lake City.
Extrait : 
« Elle est grande, à quatorze ans, une carrure maigrichonne et dégingandée, des jambes et des bras longs, des hanches et des épaules larges mais délicates, un cou long et nerveux. Ses yeux sont l’atout physique le plus frappant, bleus et en amande sur son visage trop mince, ses pommettes hautes et saillantes, sa mâchoire aux larges dents tordues – un visage laid, elle le sait, et inhabituel. Ses cheveux sont épais et blonds, des mèches entières pâlies par le soleil. Sa peau est constellée de taches de rousseur cuivrées. Ses paumes, la peau lisse de ses avant-bras et l’intérieur de ses cuisses sont veinés de bleu. »

 Le post-it de Ge

J’ai tellement entendu parler de ce titre lors de sa sortie que j’ai absolument voulu le lire. Enfin l’occasion se présente, merci les vacances, j’ai donc pu le sortir de ma PAL

My Absolute Darling a été le livre phénomène de l’année 2017 aux États-Unis. En France, il a eu de nombreuse critique sur la blogosphère, je ne suis pas certaine que la mienne apportera quelque chose de plus. Les média aussi on n’en beaucoup parlé.

My Absolute Darling est le premier roman de Gabriel Tallent. Et quel premier roman. Il met en scène un père incestueux et sa fille adolescente. Un sujet dur, choquant abordé avec finesse par l’auteur. 

La plume de Gabriel Tallent sais s’adapter aux sujets. Elle est plutôt séche quand il s’agit d’adapter des thèmes dérangeants, elle se fait lyrique lorsqu’il s’agit de dépeindre la nature, le décor dans lequel, Turtle, notre jeune ado évolue.

C’est d’ailleurs assez bluffant de voir avec quelle maîtrise narrative notre jeune auteur aborde ce premier roman.

Un auteur à suivre. Un premier roman remarquable. Je comprends mieux les éloges maintenant. Il y a dans ce roman des élans écologiques et de féministes, tout pour me plaire.

Oui…

Ce roman inoubliable sur le combat d’une jeune fille pour devenir elle-même et sauver son âme marque la naissance d’un nouvel auteur au talent prodigieux.

Extrait 2 :
Turtle se lève, écarte les jambes, ajuste le viseur devant son œil droit. Elle sait qu’il est aligné quand le trait est aussi fin qu’une lame de rasoir – si l’arme se redresse, elle aperçoit l’éclat révélateur de la surface supérieure du viseur. Elle rectifie l’alignement afin d’obtenir une unique ligne fine, elle pense, Fais gaffe, fais gaffe, gamine. Ainsi de profil, la carte fait une cible à peine plus épaisse qu’un ongle. Elle relâche la pression sur le 1,9 kilo de la détente, elle inspire, elle expire un souffle naturel et calme, puis elle appuie sur ce 1,9 kilo. Elle tire. La moitié supérieure de la carte volette et tourbillonne comme une graine d’érable. Turtle reste figée à l’exception des frissons qui lui parcourent les bras. Il hoche la tête, il affiche un petit sourire qu’il s’efforce de masquer, pose son pouce sur ses lèvres d’un geste sec. Puis il tire une autre carte qu’il tend à son intention.

22 réflexions sur “My Absolute Darling – Gabriel Tallent

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s