Assigné à résidence : L’interview bracelet électronique 5, Arnaud Codeville

Nouvelle innovation au collectif Polar : l’interview « bracelet électronique ».

C’est une mesure d’aménagement de peine permettant de réaliser une interview de longue haleine sans obliger l’auteur à être incarcéré. Juste  » Assigné à résidence »

Contrairement à la GAV qui est bien délimitée dans le temps, l’interview bracelet électronique est plus « libre ». Elle peut se dérouler sur plusieurs jours.

Le cinquième auteur ayant dû vivre son quotidien avec le bracelet électronique est…

Arnaud Codeville


Mercredi 23 janvier, 15h31,

l’interview « bracelet électronique » de Sonja Delzongle vient juste de ce terminer. Déjà nous avons un nouvelle auteur assigné à résidence

Miss Aline : Bonjour Arnaud, Bonjour les filles.

Dany : Bonjour tout le petit monde …

Miss Aline : Voici ici notre assignation à résidence de Arnaud Codeville.

Geneviève : Hello les Flingueuses, bonjour Arnaud. Je ne suis ici que pour vérifier si le bracelet électronique a bien été placé.

Miss Aline : Arnaud,  peux tu te présenter aux lecteurs/lectrices, en quelques mots ?

Arnaud : Bonjour ! 😉 En quelques mots, Arnaud 38ans, je viens d’un village à côté de Valenciennes. Le jour, je suis informaticien et la nuit, auteur de romans Thriller/Fantastique (mais je n’ai pas de cape ni de costume en lycra)

Miss Aline : comment un informaticien devient auteur de thriller / fantastique ?

Arnaud : La question serait plutôt comment un littéraire devient informaticien ^^ 🙂

Miss Aline : nous sommes toute ouïe….

Geneviève : Je confirme nous t’écoutons avec attention !

Mercredi 23 17h01

Arnaud : Après un bac L et un Deug d’Anglais, je suis parti en prépa artistique. En sortie d’études, j’étais infographiste et de fil en aiguille, je suis devenu développeur web.

Dany : La logique informatique aide à la construction des intrigues …

Arnaud : Probablement… j’avoue que je n’ai jamais pensé à ça ^^

Dany : Une façon d’explorer les hypothèses …
Alors comment s’organise la journée d’un multitâche ?

Arnaud : Ahah… Jamais de la même façon. D’une certaine manière, la routine est inconnue pour moi. Disons qu’une fois la journée terminée d’un informaticien, je suis prêt à en affronter une autre, celle d’auteur.

Miss Aline : on dit qu’un auteur doit écrire au quotidien (on parle même de 500 mots par séance), qu’il doit avoir un lieu réservé à l’exercice etc . Quels sont tes rituels ?

Arnaud : Oui, moi j’écris dans mon antre (bureau dans lequel je passe quasiment tout mon temps…) Je ne compte pas les mots, c’est un truc à devenir fou. Mes rituels sont de la musique sur les oreilles (j’adore les Bandes Originales de films) et c’est tout.

Miss Aline : pourquoi allier thriller et fantastique ?

Jeudi 24 janvier 09h01.

Deuxième jour d’audition

Dany : Coucou l’auteur, il y a un problème avec le bracelet ou la pince coupante a fonctionné cette nuit ?

Arnaud : Coucou, Non pas réussi à m’échapper. Passé par les toilettes de la cellule était une très mauvaise idée 🙂

Dany : Bien dormi ? Bien cogité cette nuit ?

Arnaud : Oui bien que l’endroit soit rudimentaire

Dany : Quelque chose à ajouter sur les rituels d’écriture ? Toujours clavier/écran ou des notes et « post it » partout ?

Arnaud : Oh oui un petit carnet classique et un numérique sur mon tel. A la moindre idée, je note

Dany : Un mur pour afficher le plan ?

Arnaud : Non tout dans la tête ça 🙂

Dany : Justement à ce sujet … comment construis-tu tes intrigues ? Un sujet puis viennent les personnages ou l’inverse ?

Arnaud : J’ai souvent le début de mon histoire et la fin. Un thème central, des scènes qui m’arrivent en flash.

Miss Aline : Que t’apporte l’écriture ?

Arnaud : J’ai toujours adoré raconté des histoires (le jeu de rôles, une de mes passions, est étroitement lié à l’écriture d’ailleurs). Voir s’élever des personnages, découvrir l’intrigue, je trouve ça génial

Miss Aline : Comment en es tu venu à allier thriller et fantastique ?

Dany : Dans le même sujet : L’horreur … la raconter … ça t’a pris à quel âge ?

Arnaud : Ce que j’adore c’est l’inexplicable dans la réalité, l’étrange dans la banalité de la vie… C’est d’ailleurs la définition même du fantastique. Le surnaturel…  Les histoires de fantômes, maisons hantées ça m’a toujours attiré.

Dany : Au niveau cinéma, tes goûts sont les mêmes ?

Arnaud : oui je suis un grand fan de Carpenter, Wes craven et bien d’autres ^^

Dany : Quand je résume informaticien, amateur d’horreur y compris au ciné … il y a un autre Ch’ti célèbre dans le polar qui a un parcours identique … tu as de l’avenir !…

Arnaud : Ah ah ! Attention, si on pense au même Ch’ti, celui-là est né à Annecy et non dans le nooorrrrrdddd 🙂

Dany : 👍

Dany : Justement le Nord, les lieux ont beaucoup d’importance dans tes intrigues. A part la Tour de Sélénite qui était me semble-t-il hors périmètre, peux-tu parler de tes choix de lieux et de climat …

Arnaud : Alors quand je me suis lancé dans l’aventure de l’écriture, je voulais des lieux qui m’étaient familiers pour être au plus proche de la réalité. j’en profite également pour rendre hommage à ma région.

Dany : La mine tu en parles … c’est toujours un bel hommage que de le faire et la trouée d’Arenberg est connue de la France entière

Arnaud : Oui, c’est à 20min de chez moi, et depuis la sortie de « Parasite », je ne peux pas m’empêcher de penser à Ben et ses potes quand je passe devant.

Dany : En matière d’écriture, as-tu des modèles ?

Arnaud : J’adore Lovecraft depuis l’adolescence, ensuite est venu King (mais ses premiers œuvres, Salem m’avait marqué à l’époque). Et Masterton (que j’ai rencontré d’ailleurs)

Dany : et côté frenchies ?

Arnaud : J’aime beaucoup Bordage
et après… euh.. en fantastique, c’est qu’il n’y a pas grand monde…

Dany : Si tout de même … Loevenbruck, Bizien, un peu Chattam, … Moi je suis pas fan du fantastique mais je lis Codeville 😉
Côté édition … pas facile de tracer son chemin et tu as fait le pari de l’autoédition; Pourquoi ?

Arnaud : Chattam, j’ai essayé, je n’ai pas trop aimé. On m’a beaucoup parlé de « Le Signal », à voir, j’ai une pal monstrueux. Concernant Loevenbruck, je n’ai lu que : nous rêvions juste de…

Dany : Papote en aparte … Loevenbruck est capable de changer de style en fonction de ses sujets avec beaucoup de réussite y compris avec son dernier … fermons la parenthèse
Revenons aux affres du romancier de province …

Arnaud : Je n’ai jamais envoyé un seul manuscrit à une maison d’édition. et on m’a contacté à plusieurs reprises pour éditer mes romans. Je suis persuadé que le visage de l’édition est en train de se transformer. C’était un pari à l’époque, j’avais envie de faire ma couv, monter ma mise en page, faire ma communication (mon site, mes flyers) et jusqu’ici, ça a fonctionné pour moi. Pourquoi changer ?

Dany : C’est sûr si tu y trouve ton lectorat … c’est le plus important !

Arnaud : Oui c’est le plus important pour moi. Trouver des gens qui aiment ce que j’écris. Le reste ça n’a pas d’importance.

Dany : Tu fréquentes les salons, comment as-tu été accueilli dans le club des polardeux ?

Arnaud : Oui je fais beaucoup de salons, je dois être à une vingtaine par an…
C’est au salon de Longperrier en septembre 2018 que j’ai fait la connaissance de Maud et d’Ophélie 🙂

Geneviève : Ah oui nos Jumelles Flingueuses 😊😊

Miss Aline : Ton actualité avec Parasite se passe plutôt bien. 
Que peux tu nous dire de ce livre : sa création ? Le thème ? Etc

Arnaud : J’avais commencé à l’écrire après la sortie de 1974, mais je l’ai abandonné en cours de route pour un autre. Les thèmes principaux sont l’amitié, l’amour et l’horreur ahah…

Miss Aline : Pour avoir lu 1974 juste avant , j’ai trouvé qu’il faisait moins peur !

Arnaud : j’avais envie d’une histoire poignante qui se base sur la vie d’un personnage.

Miss Aline : C’est réussi.

Arnaud : Oui les premiers retours commencent à tomber et j’ai effectivement ce genre de remarque.
Après comme je dis bien souvent aux personnes qui me demandent si mes romans font peur : »chacun sa sensibilité »

Miss Aline : Ce qui n’est pas forcément négatif. Tu es en accord pour dire : autant de lecteurs, autant de ressenti / interprétation. 
Pour Parasite (dans rien dévoiler) je lui trouve une fin ouverte. C’est le cas ?

Arnaud : Hmm je ne sais pas trop d’autant plus que je risque de spoiler si je réponds  🙂

Miss Aline : Alors on oublie cette question
Tu es déjà sur un nouveau projet d’écriture ?

Arnaud : Oui 🙂 j’en suis à la moitié, je l’avais écrit avant Parasite. (voilà pourquoi il a fallu attendre 2ans)

Miss Aline : Un petit scoop ?!

Arnaud : Sur le thème ?

Miss Aline : Sur ce qu’il t’es possible de dire.

Arnaud : l’intrigue ne se déroulera pas dans le Nord mais dans un village reculé des Ardennes 🙂

Miss Aline : Merci. On reprendra un peu plus tard, on te laisse a tes occupations.

Arnaud : Merci 🙂 dans cette cellule, je n’ai pas grand chose à faire ceci dit…

Dany : Écrire …

Arnaud : sur les murs ? le nom de ceux qu’on aime ?

Miss Aline : Pourrais-tu écrire sans y mettre de fantastique ?

Arnaud : Oui je pense. J’ai déjà écrit une nouvelle sans y aborder ce thème

Miss Aline : Quel est ton rapport aux lecteurs et leurs avis/ ressentis ?

Arnaud : ils m’aident à avancer quand leurs critiques sont constructives.
c’est fascinant de faire voyager les gens par mes écrits

Miss Aline : Peux tu développer ?

Arnaud : quand ils me lisent, ils pénètrent dans mon univers, ma vision du monde
c’est génial, je trouve.

Jeudi 24 :  14h29

Miss Aline : Quel est le rôle d’un auteur pour toi ? Divertir ? Transmettre un message ? Autre ?

Arnaud : oui, pour moi c’est le but d’un auteur (d’ailleurs, la littérature ne fait-elle pas partie des loisirs ?)
Après les messages et autres morales, c’est libre à chacun, je ne me sens pas assez porte parole d’une cause pour vouloir en faire passer via mes écrits

Jeudi 16h48

Miss Aline : Un auteur mettant une part de lui dans ses écrits , quel(s) part(s) de toi as tu laissé dans tes pages ? Quel personnage est le plus prêt de ta personnalité ?

Dany : Arnaud, confie-toi aux flingueuses … quel roman aurais-tu aimé écrire ? quel héros aurais-tu être ?

Jeudi  19h02

Arnaud : Je pense que chacun de mes personnages est une partie de moi même.
J’aurais aimé écrire Blade Runner. Je kiffe cette histoire de quête d’éternité

Miss Aline : On pourrait transposer cette quête sur l’écriture qui d’une certaine manière est une recherche d’éternité , laisser une trace ?

Arnaud : Oui c’est clairement ça.

Miss Aline : Le sentiment d’avoir réalisé , accompli quelque chose ?

Arnaud : Oui c’est un peu comme un enfant. D’ailleurs on parle d’accouchement de roman 🙂

Miss Aline : Les enfants un jour prennent leur envol. Tu laisses facilement partir tes livres vers leurs propres existences ?

Arnaud : Oui c’est obligé. Une fois qu’ils sont officiellement sorti ils ne nous appartiennent plus

Vendredi 25 janvier 08h00

Dernière matinée d’auditions

Miss Aline : Comment envisages tu ton avenir d’auteur ?

Arnaud : J’ai pour l’instant encore 3 romans à écrire

Geneviève : 😮

Miss Aline : donc trois projets.

Arnaud : oui 🙂 c’est déjà pas mal ^^

Miss Aline : nous pensons te libérer ce matin. As-tu quelque chose à ajouter qui te tiens à cœur et  que nous n’aurions pas abordé dans les questions précédentes ?

Arnaud : Un grand merci au collectif polar d’avoir pu organiser ce bracelet électronique ❤

Miss Aline : Nous te remercions pour le temps que tu nous as consacré.
Geneviève,  nous pouvons déconnecter le bracelet et laisser Arnaud  retourner vers ses projets d’écriture.

Geneviève 👍

Geneviève : Et bien voilà une interview rondement menée.

Miss Aline : 👍

Geneviève : Je tiens à vous remercier tous les trois pour ce beau bracelet électronique.

Dany  : Merci Arnaud pour ta spontanéité et ta confiance.

Arnaud : Merci à vous 3 🙂

Geneviève : Merci à notre duo de flingueuses. Miss Aline et Mamie Danièle. Et un grand merci à notre auteur pour avoir joué le jeu de cette assignation à résidence. Merci pour votre sincérité cher Arnaud.

Dany : Au plaisir de te croiser lors d’un salon

Miss Aline : ah oui tes prochaines dates de salon Arnaud ?

Arnaud : ah oui pas bête ^^ 🙂. De rien Geneviève  🙂
Mes dates de salon sont  => ICI

Geneviève : Et bien merci pour ces précisions monsieur l’auteur.  Et permettez moi de vous enlever ce bracelet électronique et de lever votre assignation à résidence.
Vous voilà libéré !

Arnaud :

Arnaud : Merciiii, liberté !!!!!!!!!!!!!!!!! 🙂

Geneviève : 😊😊👍 et lisez Arnaud

 

e

Une réflexion sur “Assigné à résidence : L’interview bracelet électronique 5, Arnaud Codeville

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s