La GAV : @Samuel Delage sous le feu des flingueuses, 1ère audition. 1/4

La GAV : @Samuel Delage sous le feu des flingueuses, 1ère audition. 1/4

Début de la Garde à vue de monsieur

Samuel Delage

1e interrogatoire par Geneviève notre porte flingue

La GAV, Garde à vue d’un auteur par Collectif polar c’est : 4 interviews d’un même auteur par 4 flingueuses différentes.

La GAV c’est des interviews en direct, du vrai live, en conditions réelles.

Durant 2 jours nous kidnappons en quelques sorte un auteur de polar.

Nous lui demandons de nous consacrer au minimum 4h de son temps sur les deux jours que dure la Garde à Vue.

Et durant ce temps nous lui posons une série de questions en batterie auxquelles il ou elle doit répondre instantanément. Nous ne lui laissons pas le temps de réfléchir à ses réponses. C’est un échange en live. Comme sur un plateau, sur un salon. C’est pas préparé,  ce que l’on recherche c’est la spontanéité. Et croyez moi au réveil ou en fin de journée, nos auteurs sont comme nous, soit pas bien réveillés soit crevés de leur journée. Et là nous les cueillons !

Nous recueillons leurs confidences.

Et c’est celles-ci que nous vous proposons en direct live. ( enfin presque juste en léger différé).

Nous allons vous proposer la retranscription de ces 4 interrogatoires sur 2 jours, 1 en matinée et un le soir entre ce matin et demain  après-midi

Allez place à la GAV de Samuel Delage

Geneviève Coucou les filles, Dans moins d’une heure, j’ouvrirai la GAV de

@Samuel Delage

Danièle : Ok

Geneviève : Qui sera derrière la vitre teintée ?

Sofia : Hello, moi 😉

Danièle : Moi aussi Cheffe

Geneviève : Parfait les Flingueuses, que l’on prépare le prévenu et qu’en l’amène pour 9h00

Lundi 8h59

Aline : bonjour à toutes

Geneviève : Hello Miss Aline,  merci tu arrives avec Samuel, c’est cool

Aline :👍

Samuel : Hello à tous ! Il y a déjà du monde derrière la vitre teintée 😉

Geneviève : Bonjour Samuel.  Te voilà officiellement le prévenu du @Collectif Polar durant ces 48 prochaines heures

Samuel : Je savais que j’allais me faire chopper un jour 😉

Geneviève : @Danièle peux-tu rappeler les règles de la Garde à Vue Ici ?

Danièle : Alors Samuel, tout ce qui sera écrit sera transcrit on utilise le langage parlé sans abréviations

Samuel : 👍

Dany : On essaye de faire des phrases complètes et … en Français

Samuel : ce serait mieux en effet 😉

Geneviève :ça va être dur pour moi, ça !

Dany et Samuel : 😆

Geneviève : Autre chose à rappeler ?

Dany : Je ne vois rien d’autre

Geneviève : Ok alors on démarre

—————9h 04, début de la GAV————–

Florence nous rejoint derrière la vitre teintée. Nous sommes désormais 5 flingueuses pour écouter les aveux de monsieur Delage

Geneviève  : Alors Samuel, nous allons démarrer en douceur cette GAV qui va être longue et sans doute difficile sur la longueur

Samuel : J’ai gobé mes vitamines 😉

Geneviève : Aussi pour débuter on parlera de ton rapport aux livres et à la lecture. Mais avant j’aimerai que tu te présente à nos lecteurs.
Et tu as bien fait pour tes vitamines
Alors Samuel, quel est ton pedigree ?

Samuel : La passion pour l’écriture est arrivée chez moi il y a une dizaine d’années. Peut-être parce que cet univers est loin de celui de mon parcours d’études plutôt scientifique et que j’avais besoin d’un espace de liberté et de créativité.

Geneviève : Là je veux ton parcours, ton âge, tes études…

Samuel : J’ai 40 ans, et je suis originaire du Saumurois. J’ai suivi des études scientifiques, un diplôme d’ingénieur avec un parcours international, Grand Bretagne, Espagne, Pays Bas.
Une spécialisation dans le milieu informatique
Je suis né avec un ordinateur dans les mains, et j’y ai rapidement trouvé beaucoup d’intérêt.

Geneviève :C’est pour ça, le parcours scientifique et le besoin d’espace de liberté !
Aujourd’hui quel est ton job ?

Samuel : Exactement, dès l’âge de 10 ans, je désossais des piles d’ordinateurs… pour comprendre comment ces engins fonctionnent.

Geneviève : Un vrai esprit scientifique donc ?

Samuel : J’ai travaillé dans le milieu informatique avant même de terminer mes études, avec des petits jobs tout en étant étudiant. Puis ensuite à temps plein… jusqu’en septembre dernier.
De l’expertise technique je suis passé à la conduite de projets et d’équipes. L’esprit analytique n’a fait que de se développer 😉
Au final, d’année en année, je trouvais plus d’intérêt auprès des collaborateurs et camarades de travail… la technique devenait de plus en en plus accessoire.
J’aime les gens et c’est cette curiosité de mieux connaitre l’être humain qui me porte dans mes récits.
L’être humain est bien plus complexe qu’une machine, et tellement plus riche grâce aux émotions.

Geneviève : Et durant tes années de travail tu as trouvé le temps pourtant de commettre quelques bouquins. Bouquins dont on reparlera durant les prochaines auditions.

Samuel : Mon esprit scientifique me pousse tout de même à être très organisé et construire mes récits. Je fais en sorte de prendre un peu plus de distance à présent.
Ça a été un gros challenge, écrire des livres avec un activité professionnelle de plus en plus conséquente, cela implique des sacrifices et une dépense énergétique considérable.
Sans compter que la vie de famille s’est installée, mariage, enfants, maison… faut être partout 😉

Geneviève : Oui ça n’a pas du être simple. La vie d’auteur demande donc des sacrifices ?

Samuel : Je pense qu’au-delà de la passion, pour un auteur qui démarre aujourd’hui, il faut une condition physique et mentale assez robuste s’il doit concilier tous les impératifs de notre mode de vie.

Geneviève : J’imagine très bien, déjà être blogueur ça prend du temps, alors auteur !

Samuel : Les premiers sacrifices sont à négocier avec la personne qui partage votre quotidien. Une organisation à mettre en place, et une organisation qui évolue chaque année… quand des enfants arrivent, quand ils grandissent, quand des priorités incontournables croisent notre chemin.

Geneviève : Une double vie en somme

Samuel : L’écriture d’un roman, surtout comme ceux que j’ai proposé jusqu’à présent, demande énormément de recherches et de déplacements. Donc… des congés sans solde à prendre, des indispo à prévoir…. et un espace « bazar » dans la maison 😉
C’est une réelle double vie, qui occupe beaucoup de place dans la tête… mais qu’il faut veiller à ne pas trop faire déborder sur le reste de la vie de famille et professionnelle. Équation complexe.

Geneviève : Équation complexe en effet et des choix sans doute difficile à faire.

Samuel : Dans le milieu professionnel, l’écriture de roman apporte beaucoup, cela ouvre des échanges et peut ouvrir des portes… mais, il y a toujours un mais… cela occasionne aussi des jalousies ou rivalités… donc vigilance.
Il en est de même avec l’entourage et la famille… et là, on a parfois de grosses surprises avec des gens qu’on pensait connaitre…

Geneviève : On reparlera de tout cela cette après-midi. Samuel maintenant que l’on sait qui tu es, comment tu vis ta vie d’auteur, on va tenter de comprendre d’où te vient ce goût des mots.

Samuel : Je me suis découvert un intérêt pour les mots à l’âge de 17 ans. A l’époque, c’était pour des chansons ou poèmes. J’adorais y associer des images.
Pour autant, l’idée d’en venir aux romans ne m’avait jamais traversé l’esprit avant l’âge de 30 ans…

Geneviève : Des images, tu m’expliques ? Associer des images au texte ?

Samuel : Écrire des textes très courts sur une photo en filigrane, aux reflets des émotions des mots qui la recouvraient

Geneviève👍

Geneviève : Tu étais un adolescent sensible ?

Samuel : en écrivant ce genre de texte, souvent à l’intention de personnes de mon entourage, c’était très fort
Adolescent avec un côté Indiana Jones, mais très sensible.
Je dis toujours que l’écriture c’est avant tout une affaire de sensibilité. Quel que soit son niveau ou bagage littéraire, la sensibilité c’est ce qui ressort…
C’est ce qui marque vraiment.

Geneviève : Indiana Jones, je comprends mieux ton héroïne d’un coup. Mais sur ça , chut. Danièle et Aline t’interrogeront plus tard !

Samuel : 😆

Samuel : et c’est ce qui donne la chance à n’importe qui de pouvoir s’exprimer. En effet… un auteur laisse des traces de lui dans ses personnages… 😉 par petites touches ici et là

Geneviève : Moi j’aimerai savoir si plus jeune chez toi il y avait des livres ?

Samuel : La maison était pleine de livres.
Ma mère était enseignante, français, anglais, espagnol et même art plastique. Elle peint depuis + de 50 ans.
Mon père est un grand lecteur également

Geneviève :Une bibliothèque familiale dans laquelle tu as pioché ?

Samuel : A l’époque je ne lisais pas assez, trop accaparé par mon besoin d’extérieur ou tout l’inverse avec mes ordinateurs.
Je piochais quelques livres, surtout des aventures à la Robinson… allez savoir pourquoi 😉
J’ai été fan des BD aussi… les Tintin… alors là… c’était vraiment ma madeleine…

Geneviève : N’y a t il des livres qui ont marqué ton enfance et qui t’ ont donné l’envie de lire

Samuel : Des films, des films et des musiques aussi
C’est d’ailleurs pour cette raison que mon activité de scénariste s’intensifie.

Geneviève : Samuel, moi j’aimerai savoir quel est ton rapport aux livres.

Samuel : En fait, quand j’écris, je ne fais que décrire un film qui passe dans ma tête. Ce sont d’abord des images avant d’être des mots.
Et quand je lis un livre, le film se construit.
J’aime les livres, je les adore, et plus les années passent plus cela devient important pour moi
La bibliothèque de la maison prend de plus en plus de place et j’adore !
Plus j’habille les murs de livres plus je trouve ça esthétique, rassurant, et chaleureux.

Geneviève : Rassurant en effet !

Samuel : Ce côté librairie dans la maison c’est hyper important pour moi. J’aime que les amis passent et piochent des livres. Il y en a toutes les pièces

Geneviève : Quel genre de livre dans ta bibliothèque … Au pluriel ça marche aussi quels genres de livre ?

Samuel : tout, ça va des livres pour enfant, aux ados, puis à la littérature blanche, au suspense (en grand nombre il faut bien le dire), et aussi des essais, des biographies, des livres illustrés (photos), des ouvrages techniques sur différents arts, des BD… J’aime que mes filles piochent tous les jours dans les rayons à leur hauteur où qu’elle escaladent pour aller chercher plus haut 😉

J’aime aussi les format audio des livres. Sans doute parce que l’interprétation des comédiens ajoute parfois une dimension captivante.

Geneviève : 👍

Geneviève : Les derniers livres que tu as achetés ?

Samuel : Le dernier livre que j’ai acheté, un que j’ai adoré, qui m’a été emprunté sans jamais revenir, comme ça arrive parfois, mais il est tellement fabuleux que je tiens à toujours l’avoir : Nous rêvions juste de liberté d’Henri Loevenbruck.

Dany : 😍

Samuel : Ça, c’est l’aventure et les émotions.
Ça a un parfum d’asphalte et de cœur, ça donne un coup à l’intérieur. C’est vraiment un excellent moment de lecture… à partager
C’est une chance de profiter du talent de camarades auteurs. Un régal

Geneviève : Tu nous parlais d’Indiana Jones,  de Robinson,  de tintin, tu as un vrai attrait/gout pour l’aventure?

Samuel : J’adore les livres d’aventure, d’action et qui bien entendu donnent aussi dans les sentiments. Je suis quelqu’un d’actif, j’aime l’action, alors quand elle est associée aux sentiments, qui sont souvent de puissantes raisons de déclencher l’écriture d’un roman… là je ne résiste pas.

Geneviève : Est ce que le livre de Loevenbruck, tu aurais aimé l’écrire ?

Samuel : Oui à 100%. J’aurais adoré écrire Nous rêvions de liberté
Tout comme j’aurais adoré écrire Nymphéas noirs de Michel Bussi.

Geneviève : Et plus généralement y a-t-il des livres, peut-être des classiques qui t’ont influencé. Oui je sais ce sont des questions de bibliothécaire.

Samuel : Hemingway, Steinbeck ou Romain Gary sont des auteurs d’influence pour moi

Geneviève : En quoi t’ont-il influencé ?

Samuel : Il y a dans leurs textes une forme de profondeur intemporelle qui marque vraiment.
Comme une voix de sage.
J’ai un peu le sentiment que notre époque peine à laisser autant dans les livres qui sont publiés.

Geneviève : Aurais-tu aimé rencontrer ces auteurs ?

Samuel : J’aurais énormément aimé. Comme rencontrer Saint Exupéry par exemple. Victor Hugo… incroyable.

Geneviève : Tu crois vraiment que les auteurs actuels sont moins profonds, enfin leur texte ?

Samuel : Et Jules Verne

Geneviève : Jules Verne m’a amené à la lecture, là je te comprends

Samuel : 👍 Peut-être est-ce le sentiment de retrouver beaucoup d’actualité dans les livres publiés qui gomme un peu la profondeur des textes. Certains sont toutefois très réussis. C’est juste une impression sur le nombre sans doute.

Geneviève : Trop de publication plombe la qualité, c’est un peu ça ton sentiment ?

Samuel : Non, mais cela noie certains livres qui mériteraient d’être mis en lumière.
Heureusement, les libraires sont là… et sauvent franchement certains livres remarquables.

Geneviève : Je partage assez ce point de vue et pourtant je fais de très belle découverte chaque semaine.

Samuel : 👍 Je suis le premier « client » de mon site Les Petits Mots des Libraires…
Des pépites tous les jours, des découvertes à côté desquelles on pourrait passer

Geneviève : Puisque tu parles de libraire, parle nous plus « des petits mots des libraires »
Comment t’est venu cette idée folle !

Samuel : J’ai eu l’envie de créer ce site pour mettre en avant les libraires et la qualité inégalée de leurs conseils. Ce sont des professionnels du livre qui parlent avec émotion et connaissent leurs lecteurs.
Et le moyen matériel de mettre en avant les libraires, c’est de passer par une vitrine en ligne de leurs petits mots, de leurs émotions, et de faire rayonner les livres qui les touchent.
L’idée du site est arrivée un samedi quand j’étais en signature dans une librairie.
La libraire que je connais bien, avait mal au cœur. Elle me disait, « regarde, regarde autour ».

Je ne voyais que des livres… rien d’inquiétant. Au contraire. Et des lecteurs aussi…
Et puis elle m’a désigné un petit mot.. il n’y en avait plus qu’un !
On lui avait volé les autres, qu’elle avait mis beaucoup de temps et de cœur à écrire et préparer
😪 Là, je me suis dit. Ok, on va agir.

Geneviève : ça c’est ce que tu as fait, et tu l’as fait très bien. Mais pourquoi vouloir mettre en avant les libraire et leur boulot ?

Samuel : Le libraire est un passionné. Je suis aussi un passionné. On a toujours envie que le fruit de notre passion se partage. Alors le job de libraire, il faut le partager. Et il apporte tellement. On a une chance folle en France d’avoir autant de libraires. C’est notre ADN culturel

Geneviève : Du coup en mettant en ligne les petits mots, ils restent à jamais imprimés.

Samuel : 👍 Aujourd’hui, les ventes en ligne, qui ne se font pas sur les sites de libraires, plombent vraiment leur économie à ces libraires.
Avec un geste citoyen de chacun en librairie, on les préserve.

Geneviève : J’aime ton combat, j’ai le même

Samuel : Le truc fort … c’est que ce sont les libraires qui découvrent les pépites avant tout le monde ! Et bien autant mettre cet atout en avant !

Geneviève : 👍

Samuel : A chaque fois qu’un livre est primé ou fait la une des magazine, le livre était déjà sur Les Petits Mots des Libraires !
Les journalistes poussent le succès… mais il nait grâce aux libraires !
Ils lisent les livres avec 3 mois d’avance, ils filtrent et nous offrent la primeur du meilleur, sur mesure pour chacun de nous. Ce serait dommage de se priver du meilleur ! On n’a pas de temps à perdre… lisons les bons livres 😉

Geneviève : Ne penses-tu pas qu’en plus des libraires, ce boulot de défricheurs est aussi accompli par les blogueurs ?

Samuel : Absolument, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai créé sur le site une association forte à ce sujet

Les petit mots de libraire : 1 blog 1 libraire

Geneviève : Je ne participe plus assez à ton site  pour défendre les librairies que j’aime par manque de temps, je le regrette.

Samuel : Je comprends à 100%, pas évident d’être partout 😉.
Je vais faire en sorte d’accélérer le développement de l’application mobile du site.

Geneviève : 👍

Samuel : ça pourra faciliter les contributions 😉

Geneviève : 👍 Je n’ose pas te faire la promesse d’y revenir et pourtant c’est pas l’envie qui me manque. Mais je vais essayer de faire un effort, un petit effort

Samuel : 👍 Je suis en plein dans le lancement du Prix 2019 Les Petits Mots des Libraires… et il y a une sélection d’exception

Geneviève : 👍 C’est pour quand ?

Samuel : Je vais bientôt l’afficher et les votes seront ouverts. La remise des prix se fera au salon du livre de Quiberon…. organisé par des libraires fabuleux, la librairie Port Maria

http://lespetitsmotsdeslibraires.fr/prix-2019/
Planning :

Décembre 2018 : Sélection des libraires qui seront membres du jury
Janvier 2019 : Sélections des titres pour chaque catégorie (choix des libraires)
Mars 2019 : Votes du public
27 avril 2019 : Affichage des résultats et remise des Prix à l’occasion du Festival du Livre de QUIBERON (26, 27 et 28 avril 2019)
Et cette année j’étais heureux de nommer une marraine pour le Prix… une lauréate 2018 qui plus est.
« Les libraires sont des défricheurs, des chercheurs d’or. Chacun de leurs conseils est une promesse tenue. » Gaëlle NOHANT.
Elle est brillante

Geneviève : Faut-il être libraire pour participer ?

Samuel : L’idée c’est vraiment 100% librairie en effet, du moins pour proposer les titres en sélection

Geneviève : Même pour les votes ?

Samuel : Les votes c’est tout le monde !

Geneviève : Ok les libraires sélectionnent, les lecteurs votent

Samuel : 👍 Ce qui est sympa avec ce Prix, c’est que les libraires sont libres. Ils me donnent leurs coups de cœur de l’année et ils sont automatiquement en sélection.
Cela n’impose aucune lecture aux libraires, ni aucune déception. Car ce sont leurs coups de cœur, direct en sélection
Beaucoup de Prix imposent des quantités de lectures en plus aux libraires. Qui sont débordés. Et au final, ce ne sont pas forcément leurs avis qui sont entendus…

Geneviève : Alors je pense que nous sommes toutes impatientes chez les flingueuses de pouvoir voter. Je crois aussi pouvoir dire que les lecteurs de Collectif Polar le seront aussi.

Samuel : 👍 donc là, je rééquilibre. Et une petite librairie de village, perdue en France, à la même voix qu’une institution de renom.

Geneviève : 👍 Une dernière question Samuel. Attention pas facile !
Penses-tu que les bibliothèques ont un rôle a jouer aujourd’hui dans le paysage culturel et social ?

Samuel : Évidemment OUI !
Des quantités de lecteurs accèdent ainsi aux nouveautés qu’ils ne peuvent s’offrir.
Librairies et bibliothèques sont complémentaires
Ce sont aussi des lieux de rencontre et beaucoup de manifestations vivent grâce aux bibliothèques.
La bibliothèque est indispensable !
D’ailleurs, de très nombreuses bibliothèques repèrent des titres sur Les Petits Mots des Libraires.

Geneviève : 👍 Des bibliothécaires avisé(e)s à n’en point douter !

Samuel : 👍 Il faut de tout pour lire et aujourd’hui plus que jamais !

Geneviève : Merci Samuel, on va en rester là pour cette première audition.

Samuel : 👍

Geneviève : Les flingueuses présentent c’est à vous si vous avez des points à éclaircir.
Samuel, tu as encore du travail 😉

Dany : Non merci Cheffe, je vérifies les alibis du prévenu et je reviens à 14 h

Geneviève😍

Samuel : … un auteur ne dit jamais tout…

Dany : J’ai des moyens de le faire parler Cheffe, l’annuaire ne laisse pas de traces (tiens un beau titre de polar …)

Geneviève : Un polar à l’ancienne

Samuel : 😆

Florence : les annuaires, ça n’existe plus, la menace d’un coup de tablette, ça peut aussi amener la vérité

Geneviève : Justement Samuel, papier ou numérique ?

Florence : on reviendra peut-être sur certains points qui ont éveillé des soupçons chez moi … suis pas réveillée, moi, la faute au suspect précédent sans doute

Samuel : Les 2 mon colonel !

Geneviève : 👍

Samuel : Papier car j’adore mes bibliothèques
Et numérique quand je bouge beaucoup !

Geneviève : Fromage et dessert, ça me va !
Florence,  une question ?

Samuel : Je suis sucré et salé et fromage et trop gourmand aussi 😉

Florence : non, il faut que je digère cheffe

Samuel : 😆

Geneviève : Ok mais il faudra nous parler des points qui ont éveillé des soupçons chez toi !

Samuel : si les flingueuses n’en plus de questions… Je vais en profiter pour arroser mes bonsaïs 😉

Florence : bon je balance … les livres primés, ce n’est pas toujours un gage de qualité

Samuel : 😆 Certains prix en effet 😉

Florence : les livres primés font souvent de l’ombre aux pépites des petits éditeurs.

Samuel : C’est pour ça que j’ai créé le prix les Petits Mots des libraires. Comme ça, même un petit éditeur a sa chance et les libraires n’hésitent pas une seconde

Florence : du coup, le libraire défenseur de la qualité, il fait comment ?

Samuel : Chaque libraire propose ses deux coups de cœur 2018 dans la catégorie qu’il a choisi
Et ainsi on voit des titres arriver qui disposent déjà de plusieurs petits mots. Ils sont repérés par les libraires et ne sont pas écrasés par les concurrents chez de grands éditeurs.
C’est un bonheur de voir la joie des petits éditeurs et auteurs. Et les libraires se sentent vraiment considérés

Florence : comptez sur moi pour regarder les sélections de près 😉

Samuel :

Florence : merci Samuel Delage

Samuel : 👍

Geneviève : Voilà une bibliothécaire de plus de conquis par « lespetitsmotsdeslibraires ».

Samuel : 😍

Geneviève : Alors si plus personne n’a de question pour notre suspect, je clos ce premier interrogatoire  ?

Dany : 👍 oui cheffe

Geneviève : On se retrouve à 14h avec Danièle  pour la suite.

Samuel : 👍

Dany : OK Cheffe ! Il y a un repas pour le prévenu ?

Samuel : 😆 c’est un gros gourmand en + 😉

Geneviève : Que l’on ramène notre prévenu en cage avec un repas et un arrosoir pour ces bonsaïs

Dany : A 14 h donc ! Bon appétit à tous

Samuel : 👍

Geneviève : 11h00 fin de la première audition.

6 réflexions sur “La GAV : @Samuel Delage sous le feu des flingueuses, 1ère audition. 1/4

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s