BRI Histoire d’une unité d’élite de Danielle Thiéry

Le livre : BRI Histoire d’une unité d’élite du commissaire divisionnaire Danielle Thiéry avec la collaboration de Christophe Molmy et la participation de Franck Hériot et Christophe Thoreau. préface Christophe Molmy Paru en 2011 et réédité le 08 novembre 2018. Nouvelle édition actualisée aux éditions Mareuil -19€ ; (19_ pages) ; illustrations en noir et en couleur 13 x 21 cm

4ème de couverture :

Aujourd’hui, la BRI (Brigade de Recherches et d’Intervention)se fait discrète, par essence, par nécessité, et n’en est que plus efficace. Mais l’Antigang a connu son heure de gloire médiatique dans les années 1970, lorsque le non moins médiatique Robert Brousssard était à sa tête, pourchassant les ravisseurs du baron Empain ou traquant l’ennemi public n°1, Jacques Mesrine. Mais qui sait que la BRI doit son existence à un autre grand flic, François Le Mouël qui, en 1964, imagine une méthode révolutionnaire pour traquer les voyous ? Qui a jamais raconté par le détail ces oubliées des Unes des journaux, ces mois de filatures, de surveillance H24, parsemés de rebondissements et à l’issue toujours incertaine ?
Au fil des dossiers, des plus célèbres aux plus méconnus, ce livre ne se contente pas de donner la parole aux seuls patrons de l’Antigang, mais aussi à ces hommes qui ont fait et font encore l’histoire de cette unité exceptionnelle de la PJ parisienne.

commissaire divisionnaire Danielle Thiéry
avec la collaboration de Christophe Molmy
et la participation de Franck Hériot et Christophe Thoreau
préface Christophe Molmy
L’auteur : Danielle Thiéry fut la première femme commissaire divisionnaire en France en 1991. Elle a entre autres dirigé la sécurité d’Air France. Mauvaise graine, son premier polar a paru en 1997. Beaucoup d’autres ont suivi, dont certains ont été traduits. Elle est également l’auteur de la série télévisée Quai n°1 diffusée sur France 2.
Elle a obtenu des prix littéraires, notamment le Prix Polar et le Prix Charles Exbrayat pour « Mises à mort », le Prix Gayant Lecture – Catégorie 3 pour « Nuit blanche au musée » et le Prix du Quai des Orfèvres 2013 pour « Des clous dans le cœur ».
Extraits :
« Une prise d’otages réglée en douceur, une mamie sauvée par un superflic, voilà qui était à l’évidence plus porteur qu’une situation sociale enlisée dans un conflit à rallonge, mettant en scène des employés de l’usine d’horlogerie LIP de Besançon, qui prêts à tout pour sauver leur emploi et leur usine, vendaient à la sauvette les montres sur le trottoir ! »
« …le cinéma et la télévision se sont emparés de la « chose policière » en créant des personnages de flics qui, pour être fictifs, n’en sont pas moins très inspirés des vrais. Derrière chaque flic de fiction se dissimule un être de chair et de sang, admet-on communément dans les coursives des maisons de production qui fabriquent des séries à la chaîne, pour le plus grand bonheur d’un public plus intéressé par le vie des personnages que par les histoires qu’ils racontent. »
« Le banditisme, grand ou petit, a passé son temps à évoluer »
« Tirer sur quelqu’un, cela parait facile. Enfin, du moins, au cinéma ou dans certaines séries télévisées où chaque minute ou presque est ponctuée de coups de feu. Un seul flic de fiction peut aligner deux ou trois personnes dans la foulée, après quoi il rentre au service ou chez lui, avec la bonne conscience du devoir accompli. Rarement, on va nous montrer les suites de ce jeu du gendarme et du voleur aux conséquences mortelles »

 

La chronique jubilatoire de Dany

BRI Histoire d’une unité d’élite de Danielle Thiéry

On connaît l’auteure, la grande dame du noir, pour ses polars en immersion. Elle sait comme personne nous faire douter avec les flics, souffrir avec les victimes et leurs proches. Ici, la première femme à avoir été nommée Commissaire Divisionnaire en France, met toute son expérience et son talent au service de la vérité sur un corps qui nourrit bien des fantasmes : la BRI (Brigade de Recherche et d’Intervention). De ses débuts sous le nom de l’Antigang, à nos jours, les hommes (les bons et les méchants) et les contextes ont changé … on ne peut pas dire évolué quand on parle de crime, cependant les techniques pour e combattre se sont affinées, les procédures ont été élaborées et confortées.

Largement illustré par des faits qui ont rempli notre l’actualité pendant de longues périodes (Mesrine, le gang des potiches, …), dans cet ouvrage Danielle Thiery « classifie » les différents types de crimes que la BRI et ses consœurs GIGN et RAID sont amenés à combattre pour notre sécurité. Elle lève le voile sur ce qui a pu nous apparaître comme « une guerre des polices ». Elle a eu largement recours aux témoignages des « stars » de la lutte anti-gang et anti-terrorisme.

Ce témoignage de notre temps est une réédition augmentée de la version de mai 2011, qui gagne en émotion en commençant par les témoignages sur les attentats de 2015 … ça se lit comme un roman, c’est précis comme une enquête, révélateur comme une investigation et tellement impliquant pour le lecteur-citoyen que je ne peux qu’en recommander la lecture.

Je remercie Babelio et son opération masse critique ainsi que l’éditeur pour cette opportunité.

epub 13.99 €
– 

14 réflexions sur “BRI Histoire d’une unité d’élite de Danielle Thiéry

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s