Mes folies coréennes

Mes folies coréennes

by Cécile Pellault

Depuis l’été dernier, je suis frappée d’une malédiction ou plutôt d’une addiction. Je l’avoue, je suis complètement accro aux séries coréennes et en VO, s’il vous plait !

Pourquoi me direz-vous ? Tout d’abord, à l’insu de mon plein gré, la Corée du Sud pratique le soft power, autrement dit, cherche à étendre sa puissance et la reconnaissance de la Corée, en douceur, par le divertissement et par la culture notamment.  Je ne suis que la victime d’un complot à la merci de Netflix et de Séoul avec pléthore de séries à ma disposition.

Sinon, ce que j’aime ; l’esthétisme de l’image, le développement sur la longueur des intrigues de 15 à 20 épisodes d’une heure, la pudeur amoureuse, les fins heureuses malgré les noirceurs de certains sujets et l’exotisme, pour moi, des situations mais aussi finalement, leur universalité malgré leur étrangeté. Et non, je n’essaie pas avec cette dernière phrase d’intellectualiser ma capacité à regarder tout est n’importe quoi et pour finalement excuser ma dite addiction.

Je ne vais pas vous mentir nombreuses sont aussi celles qui n’ont pas passé le cap du premier épisode ! Mais, voici,  les séries qui m’ont scotchée à ma tablette, de façon, tout à fait, déraisonnable ces derniers mois: 😉

Dans la catégorie historique, je nomme :

Mr Sunshine : 

La série se déroule à Hanseong au début des années 1900 et se concentre sur les militants luttant pour l’indépendance de la Corée, face au Japon et aux luttes intestines. C’est aussi l’histoire d’amour d’une jeune aristocrate et d’un fils d’esclave devenue officier américain.

Ses atouts séduction: L’esthétisme des combats, et de certaines scènes d’une lenteur hypnotique, la découverte d’un système féodal et du début de l’occupation  de la Corée par le Japon et de son abandon par les US m’ont autant surprise dans la forme que dans le fond pour ma première série coréenne.

Love in the Moonlight :

Forcée de vivre dans la peau d’un jeune homme pour survivre, sous la dynastie Joseon, une jeune femme devient eunuque au palais royal et noue des liens avec le prince.

Ses atouts séduction : Les coréens n’ont peur de rien, ils sont capables de faire une série mélangeant comédie romantique, historique avec des combats de cape et d’épée à la sauce ninja, des costumes et des palais incroyables, et avec les messes basses de la  société des eunuques.

Hymn of the death :

  L’histoire vraie de Yun Sim-Deok, la première soprano coréenne, qui tomba amoureuse du dramaturge marié Kim Woo-Ji dans les années 1920 sous l’occupation japonaise.

Ses atouts séduction : Toute la poésie de la narration en action ! Seulement en trois parties, on en redemanderait encore mais de la subtilité dans le drame amoureux et la politique de l’occupation japonaise, passionnant.

Dans la catégorie comédie romantique, je nomme :

 

Something in the rain :

 Une trentenaire fraîchement célibataire revoit le frère de sa meilleure amie, récemment rentré de l’étranger. Le jeune homme lui apparaît sous un autre jour.

Ses atouts séduction : Une rencontre amoureuse sous le signe de la pression de la société et de la famille à faire un bon mariage et la difficulté pour une femme de résister au sexisme et au harcèlement sexuel au travail.

Oh my Venus :

 Après 15 ans d’amour, une jeune femme plaquée par son petit ami la jugeant trop empâtée décide de tourner la page en perdant du poids avec l’aide d’un charmant coach.

Ses atouts séduction : Ils sont forts très forts en comédie romantique. Du rire, et du sentiment. Et deux découvertes ;  le poids de la dynastie et de la quasi royauté pour tout ce qui touche à l’empire des grosses entreprises et le choc de l’amour presque courtois à la coréenne, où prendre la main est quasiment de la pornographie. Très rafraichissant de ne pas se voir imposer parties génitales, tétons et autres morceaux de langues baveux en plein écran ! Même si l’occidentale que je suis était tentée de hurler à son écran mais vas-tu finir par lui rouler un palot, nom d’une gauloise ! 😉

It’s Okay, that’s love :

 Le romancier à succès et DJ radio Jae-yeol et la psychiatre Hae-soo sont constamment à couteaux tirés, mais tout change lorsqu’ils commencent à vivre sous le même toit.

Ses atouts séduction ; Une leçon de talent…faire de la schizophrénie et autres maladies psychiatriques, un axe central d’histoires amoureuses !

Dans la catégorie, Policier :

 

The Guardians :

Des citoyens traumatisés par de violents crimes et laissés pour compte par le système judiciaire se regroupent afin d’obtenir justice pour les proches qu’ils ont perdus.

Ses atouts séduction : Un brin de ligue du justiciers, de Monte Christo, de roman graphique, de corruption, et de mission impossible, rien ne leur fait peur et j’adore ça !

Sans issue :

 Cette série dramatique suit de jeunes recrues de la police qui combattent le crime dans les rues chic de Gangnam, à Séoul, sous les ordres de leur chef acariâtre.

Ses atouts séduction : Le mélange des genres n’effraie décidément pas le divertissement coréen de l’action, de la vengeance, de la comédie et des jeunes lycéennes qui se fightent comme des mecs.

Live :

Les policiers de la plus grande brigade de Corée du Sud patrouillent nuit et jour pour maintenir l’ordre et la paix, mais la réalité n’est pas celle que l’on croit.

Ses atouts séduction : La dure réalité des policiers coréens en proie à la corruption des chefs, le mépris des citoyens, l’alcoolisation sévère de toutes les couches de la société, des risques de procès, du manque de moyen, et de l’ultra-contrôle de leur possibilité de riposte à la violence. Et l’égalité parfaite entre mecs et filles, tous pleurent et affichent leurs émotions et leurs peurs de la même façon, étonnant !

Les questions qui persistent après cette quasi-overdose à la fiction coréenne auxquelles il va bien falloir que je trouve des réponses :

La grande réserve aux contacts physiques ;  une censure télévisuelle ou culturelle ?

L’obsession de la pluie et des parapluies ; une métaphore de la démarche amoureuse ou un réel problème climatique ?

Les armes blanches floutées à l’écran ; une lutte contre le lobby de laguiole ou une campagne pour arrêter de fumer les couteaux ?

Et j’en ai d’autres des plus sérieuses ; les fortes inégalités sociales, la place de la femme, l’homosexualité, l’extrême déférence à la hiérarchie, les accros au bistouri et j’en passe… mais là je file, je commence Romance is a bonus book 😉

11 réflexions sur “Mes folies coréennes

  1. Merci, Cécile, pour cette visite guidée fort appétissante… Je note tes références pour Hadrien ! Ma nièce a observé très souvent dans la société coréenne le particularisme culturel que tu décris.

    Aimé par 1 personne

    • La première fois où j’ai découvert les US je me suis cru dans une série ou un des films que j’avais vus… je ne pourrai pas faire comme ta nièce ou comme moi à l’époque faire un séjour immersif pour le découvrir 😅 mais je compte bien aller voir par moi-même et passer à la question ta nièce 😅

      Aimé par 1 personne

  2. Et Romance is a bonus book …. m’a achevée. La comédie romantique entre le livre et ceux qui le font auteurs, éditeurs, tous les membres d’une maison d’édition … je suis définitivement perdue 🙃

    Aimé par 1 personne

  3. bonsoir , j’ai jamais cru de ma vie que je trouverai un personne qui va comprendre cette folie, vous savez , comme vous , j’ai vu toutes ces series que vous avez cité , hélas j’ai plus le temps pour en revoir d’autres , merci pour ce beau texte bonne soirée

    Aimé par 1 personne

    • J’ai lu quelque part que la barre des deux millions de touristes français en Corée vient d’etre dépassée … Nous sommes de plus en plus ajouté à cela l’offre Netflix … et nous sommes perdues 😅 Et Merci pour le texte 😉

      Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s