Papote d’auteur, Aline était avec Marc Voltenauer

Papote d’auteur, Aline était avec Marc Voltenauer

Marc Voltenauer nous parle de son roman :

Le livre : L’aigle de sang de Marc Voltenauer. Paru le 21 février 2019 aux Editions Slatkine & Cie.   22,90 € ; ( 511 pages) ;  24 x 16 cm

4ème de couverture :

Un secret de famille, une épitaphe mystérieuse, une inquiétante confrérie viking… L’inspecteur Auer était parti sur l’île de Gotland à la recherche de ses origines, il se retrouve prisonnier d’une enquête vertigineuse, entre Suisse et Suède, sur fond de meurtre rituel et de disparitions. En dénouant les hypothèses, il remonte au plus lointain de son enfance. Mais qui est vraiment Andreas Auer ?

Ici le retour de Miss Aline sur L’Aigle de sang 

Miss Aline : Bonjour Marc et merci de vous prêtez au jeu des questions-réponses. Je viens de terminer votre 3ème roman :L’aigle de sang. Pouvez-vous nous dire d’où vient l’idée de cette intrigue ?

Marc : Etant à moitié suédois et ayant passé toutes mes vacances depuis mon enfance sur Gotland, j’avais envie d’écrire un polar sur cette singulière île de la mer baltique.

Miss Aline : On sent un grand travail de recherche pour ce roman. Vous nous en parlez ?

Marc : Tout comme pour mes précédents romans, je fais un grand travail de recherche dans différents domaines pour être au plus proche de la réalité. Pour L’aigle de sang, je me suis plongé dans le paganisme nordique, la période viking ainsi que la 2ème guerre mondiale. Dans le cadre de ces recherches, j’ai rencontré notamment un policier suédois, un archéologue, un historien, un bijoutier…

Miss Aline : Tous vos personnages sont très travaillés/aboutis. Ils ont beaucoup de profondeur et de réalisme. Y en a-t-il un qui vous a posé problème ? Un qui, au contraire, coulait de source ?

Marc : Le travail sur les personnages prend beaucoup de temps. Deux personnages ont été plus compliqués que les autres, notamment un qui es schizophrène et un autre qui souffre d’aphasie. Aucun ne coule de source, c’est un processus.

Miss Aline : Dans ce troisième roman, on retrouve Andreas Auer très malmené. Pourquoi avoir fait ce choix : secret familial, etc ?

Marc : Depuis le départ, j’avais donné une identité en partie suédoise à Andreas dans le but de l’emmener à Gotland pour une enquête particulière et de creuser dans son passé. Déjà dans Qui a tué Heidi, on découvre qu’il a un cauchemar récurrent qui revient avec les mêmes images et qui semble provenir d’une réalité passés, un traumatisme. Je trouvais intéressant de revenir en arrière dans son passé et de lui donner plus de profondeur.

Miss Aline : J’ai lu vos précédents romans et ce dernier et plus dense, plus abouti. Justement peut-être par le fait que vous livrez Andreas avec touts son histoire. Avez-vous ce sentiment d’un roman plus intense ?

Marc : C’est certainement un des aspects, l’autre étant le fait que je suis allé sur place plusieurs mois pour écrire le livre et que j’ai pu m’y consacrer pleinement.

Miss Aline : Difficile de parler d’un livre sans spoiler. Pouvez-vous nous parler un peu des vikings ?

Marc : On a souvent l’image des vikings comme étant des barbares sanguinaires alors qu’avant tout c’étaient des voyageurs et des commerçants. Certes ce n’étaient pas des anges, mais ils ont été largement diabolisés par les moines chrétiens qui voulaient imposer le christianisme et donner une image la plus négative possible du paganisme.

Miss Aline : Les premiers retours sur L’aigle de sang ?

Marc : Ils sont très encourageants et cela me touche beaucoup.

Miss Aline : Voulez-vous ajouter quelque chose dont nous n’aurions pas parlé ?

Marc : J’espère que les futures lectrices et lecteurs auront du plaisir dans ce périple sur cette île de Gotland qui me tient à cœur !

Miss Aline : Je ne doute pas que ce roman ait  de belles choses à vivre. Merci Marc pour cet échange et le temps que vous m’avez accordé. A très bientôt.

Marc : Merci beaucoup Aline. Avec plaisir. 

6 réflexions sur “Papote d’auteur, Aline était avec Marc Voltenauer

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s