Ecouter le noir : Recueil de nouvelles sous la direction d’Yvan Fauth

Le livre : Ecouter le Noir sous la direction d’Yvan Fauth. Barbara Abel, Jérôme Camut, Sonja Delzongle et al. Paru le 16 mai 2019 chez Belfond. 18€50. (278 p.) ; 23 x 14 cm

4e de couv :

Les grands noms du thriller mettent nos sens en éveil.

Treize auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire tendre l’oreille en nous proposant des récits qui jouent avec les différentes définitions de l’audition.

Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots… et jusqu’à la chute.

Éclectique et surprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.

Laissez-vous chuchoter à l’oreille, venez Écouter le noir.

Le post-it de Ge

Le 16 mai 2019, est sorti un recueil de nouvelles noires aux Éditions Belfond,regroupant 13 grands noms du genre : Ecouter le noir.

Ce recueil est un cri d’amour à l’art de la nouvelle.

C’est pas moi qui le dit c’est Yvan Fauth dans la préface. Et si Yvan le dit moi je le crois.

Ce que je sais moi c’est que la nouvelle n’est pas un genre que l’on aime en France. C’est plutôt un art anglo-saxon. Les grands noms du polar américain sont tous passés par la nouvelle. En France, on préfère le roman. Je ne sais pas pourquoi, je ne l’explique pas. Souvent quand on pense nouvelle, on pense à recueil pour une bonne cause. Comme si la nouvelle était un art mineur tout juste bon à souvenir une association qui aurait besoin d’argent.

Ici la Nouvelle, vous avez vu j’y ai mis une majuscule, retrouve toute sa splendeur. Car en fiction, la nouvelle est un art compliqué. Un art très codé. C’est une belle façon de faire connaissance avec un auteur. De découvrir un auteur.

Une façon de comprendre sa façon de construire une histoire, de décortiquer sa construction mentale. De découvrir son style, sa patte, son écriture. Une première approche souvent très instructive.

L’auteur n’a que quelques pages pour exprimer tout son talent. Il doit nous convaincre et nous emporter avec peu de mots.

La nouvelle est vraiment un art subtil

Et dans ce recueil, quelques-uns des représentants français de la littérature de suspense jouent le jeu de cet art bien particulier qu’est la nouvelle.  Les textes jouent eux aussi avec le thème imposé de l’audition.

Et en lisant la préface de mon ami Yvan , vous comprendrez mieux pourquoi ce thème de l’audition a été choisi par notre directeur de projet.

Et si Yvan a laisser carte blanche à ses auteurs pour décortiquer ce thème, les auteurs ont su s’en emparé et faire leur ce drôle de sujet.

En discutant avec Nicolas Lebel, j’ai appris qu’au premier abord, le thème ne l’inspirait pas plus que ça. Mais que finalement il avait réussi à le dompter et qu’au bout du compte, il avait m^me réussi à écrire deux nouvelles autour de ce sujet. Une seule est donnée à lire dans ce recueil, mais je vous avoue que moi je veux aussi lire la seconde. Et je ne désespère pas que Nicolas ne la donne à lire rapidement.

Sinon que vous dire de plus… Ah si… Il y a deux expériences d’écriture à quatre mains : Jérôme Camut et Nathalie Hug, ainsi qu’une histoire écrite à deux par Barbara Abel et Karine Giebel.
Les autres auteurs présents sont : Sonja Delzongle – François Xavier Dillard – R.J. Ellory – Nicolas Lebel – Sophie Loubière – Maud Mayeras – Romain Puértolas – Laurent Scalese – Cédric Sire.

Que du beau monde.

Et j’espère bien que ce recueil ne soit que le premier volet, que le premier opus d’une collection à venir.

On peut peut-être continuer sur les 4 autres sens, voir aussi avec le sixième.

Et il y a tellement de beaux talents du noir en France.

Et vive la littérature, les littératures et surtout les littératures policières et celles de l’imaginaire.

Bon moi je m’en vais réécouter le noir !

Un dernier petit mot, 8 de ces auteurs seront à Saint Maur en poche les 15 et 16 juin prochain.

Et je crois même savoir qu’il y aura un petit plateau auteur de ce recueil.

A bon entendeur, salut !

 

43 réflexions sur “Ecouter le noir : Recueil de nouvelles sous la direction d’Yvan Fauth

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s