Surface d’ Olivier Norek

Le livre : Surface d’ Olivier Norek Paru le 4 avril 2019 aux éditions Michel Lafon. 19.95€  ; (424 pages) ; 23 x 15 cm.

4ème de couverture :

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.

Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Noémie Chastain, capitaine en PJ parisienne, blessée en service d’un coup de feu en pleine tête, se voit parachutée dans le commissariat d’un village perdu, Avalone, afin d’en envisager l’éventuelle fermeture.
Noémie n’est pas dupe : sa hiérarchie l’éloigne, son visage meurtri dérange, il rappelle trop les risques du métier… Comment se reconstruire dans de telles conditions ?
Mais voilà que soudain, le squelette d’un enfant disparu vingt-cinq ans plus tôt, enfermé dans un fût, remonte à la surface du lac d’Avalone, au fond duquel dort une ville engloutie que tout le monde semble avoir voulu oublier…

L’auteur Olivier Norek est écrivain et scénariste, membre de la Ligue de l’imaginaire. Il est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche de la Sous-Direction de la Police Judiciaire (SDPJ) en Seine Saint-Denis (93) en disponibilité. Il est l’auteur de 5 romans  aux  Éditions Michel Lafon:     Code 93, 2013 ;     Territoires,  2014 ;     Surtensions,  2016- ;  Entre deux mondes, 2017 et enfin Surface, 2019

 

Extrait :
Souffle brûlant, odeur âcre de poudre à canon. Dans les yeux, le nez, la bouche, jusqu’au fond de la gorge.
Le corps de Noémie partit en arrière. Elle percuta le mur de la chambre, s’écroula au sol, disloquée comme une poupée de chiffon, et ne sentit rien pendant quelques secondes. Puis elle hurla de douleur. Elle toucha son visage. Juste des chairs à vif. Du liquide poisseux. Son cerveau la protégea par un black-out généralisé. Sa main se serra comme un étau autour de la crosse de son arme. Elle n’eut pas conscience de ce qui se déroula ensuite.

Le post-it de Ge

@Le parisien

 Olivier Norek – Surface

Alors le voilà le nouveau Norek, il était tellement attendu.

Fini les roman réaliste et urbain alors ? Mister Norek a décidéde se renouveler une nouvelle fois. Il nous avez déjà surpris avec Entre deux monde après la trilogie Coste.

Nous somme ici dans un cold case, un dossier froid non élucidées dans un roman qui a tous les codes du polar rural.

Après un grave accident, Noémie, une capitaine de la police judiciaire parisienne, est envoyée dans le petit village d’Avalone bien malgré elle. C’est alors que le cadavre d’un enfant disparu vingt-cinq ans auparavant est découvert. L’enquête bouleverse à la fois le quotidien des villageois et la reconstruction de la policière.

On va suivre donc la nouvelle vie de Noèmie, cette flic d’exception qui pourtant depuis son accident a été mis au placard. Une injustice de plus pour cette jeune femme déjà mortifié dans son corps.

Mais Noémie va tout faire pour se reconstruite. Pour refaire surface après avoir presque tout perdu. Perdu au moins sa vie d’avant… Perdu sa place au sein du 36, perdu la personne qui l’accompagnée dans la vie…perdu sa propre estime.

Comme elle est attachante Noémie, attachiante j’allais dire.  Et comme les mots d’Olivier sans juste quand il parle de cette jeune femme. Il y met beaucoup d’humanité dans tout cela.

Pour autant j’ai un sentiment mitigé concernant l’enrobage de cet intrigue. J’ai pourtant aimé l’acharnement que met notre enquêtrice à vouloir dénouer cet écheveau. J’ai moins aimé peut-être le coté trop facile, trop visuel. La façon donc notre auteur use de trop de péripéties. Certaines ficelles que j’ai trouvées too much.  Et pour autant j’ai aimé les dialogues, j’ai aimé l’humour que déploie notre auteur. Son duo d’enquêteur est irrésistible, il n’est pas sans me rappeler celui de Jacques Saussey.

Alors … Oui Olivier a entamé un nouveau tournant dans sa vie d’écrivain.
Il s’adresse là à un plus grand public, c’est certain.
Les fans de la première heure dont je suis, le suivront c’est sur.
Mais perso, je suis restée un peu sur ma faim quand à l’intrigue. Peut-être trop de retournements, peut-être trop de…je ne saurai dire.
Toute la partie psychologique est parfaitement mené par mister Norek.
Quel personnage il nous a présenté là ! J’espère que nous la rêveront de nouveau si le commissariat  n’a pas fermé ses portes.
Mais bon il y a quelques éléments qui m’ont chagrinée, je ne peux dire lesquels ici par peur de spoiler quelque peu l’histoire. Mais bon peut-être n’aurai-je pas du comparer les différents polars de notre auteur.
Histoire que j’ai lu avec grand plaisir, car Olivier est un formidable conteur, et sa plume reste fluide et percutante.
Voilà, un très bon bouquin. Un roman fait pour des lecteurs peut-être moins aguerris que moi en pur polar. Un roman qui plaira au plus grand nombre. Olivier Norek marche sur les traces de Michel Bussy. Et j’espère qu’il aura autant de succès, je le lui souhaite en tout cas. Car Surface est un page turner efficace.

Cette lecture reste un super bon moment de lecture  mais pas le coup de cœur espéré.

32 réflexions sur “Surface d’ Olivier Norek

  1. Pour moi, comme tu le sais, ce fut le coup de cœur. Cependant, je comprends aisément ce qui a pu te manquer ! J’ai presque envie de dire, mais dans un sens tout à fait positif, que l’histoire, l’enquête, est un prétexte pour nous présenter Noémie et ses blessures, sa reconstruction. C’est un « reproche » que certains avaient déjà fait pour « entre deux mondes », mais dans mon cas, ça a parfaitement bien fonctionné et, même si j’avais assez bien entrevu la fin (la toute fin…), pour le coup ça n’a absolument pas entaché ma lecture ! Parce que j’aime la plume de Norek, tout en émotion et en humour, légère mais puissante… Halala, quel séducteur, celui-là ! 😀

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s