Les bouches et Horrora borealis de Nicolas Feuz : 2 livres pour le prix d’un

Les auteurs à Saint Maur en Poche 2019

Avec Ge et ses Flingueuses nous continuons à vous proposer nos avis sur des bouquins d’auteurs que vous pourrez venir rencontrer au SMEP

Aujourd’hui c’est Eppy Fanny et Mamie Danièle qui vous parle de deux bouquins de Nicolas Feuz.

Les bouches et Horrora borealis

$$$&&&ob_19418L’auteur : est Suisse, il est né à  Neuchâtel en 1971.  Nicolas Feuz est procureur de la République et auteur de romans noirs.
Procureur de la République suisse et auteur de thrillers, Nicolas Feuz a étudié le droit à l’Université et obtenu le brevet d’avocat, avant d’être élu en 1999 comme juge d’instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d’instruction, et enfin en 2011 comme procureur de la République helvétique. Il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010.
Il a étudié le droit à l’Université et obtenu le brevet d’avocat, avant d’être élu en 1999 comme juge d’instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d’instruction, et enfin en 2011 comme procureur du canton de Neuchâtel. Depuis plus de 16 ans, il est spécialisé dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.
Marié et père de deux enfants, il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010.
« La trilogie massaï » (« Ilmoran », 2010 ; « Ilayok », 2011 ; « Ilpayiani« , 2012) sort d’un bloc en librairies en février 2013 et rencontre un succès immédiat auprès du public helvétique. S’en suit rapidement un thriller ésotérique: « La septième vigne », en novembre 2013.
Nicolas Feuz sort son neuvième polar, « Le Miroir des âmes« , en 2018 chez Slatkine & Cie.  Il sort en poche en août.

Le livre : Les bouches  de  Nicolas Feuz. Paru chez The Bookédition en 2015, 9€99 ; 289 p. ; 11×17 cm

$$$&&&ob_65a613_les-bouchesLes Bouches de Bonifacio. Corse-du-Sud. Détroit maritime international séparant l’Ile de Beauté de la Sardaigne.

Résumé :

Septembre 1943. Hitler projette d’y faire remonter ses troupes en direction de Bastia, suite à la capitulation de l’Italie. Pour contrecarrer les plans du Führer, un petit groupe de résistants oeuvre dans l’ombre de l’Opération Vésuve lancée par de Gaulle, visant la libération de l’île.

Juillet 2015. Un cadavre est retrouvé, flottant au pied des falaises de calcaire blanc. A la place de ses yeux, les gendarmes découvrent d’étranges débris de coquillages. Bientôt, d’autres morts similaires surviennent, contraignant l’adjudant-chef Eric Beaussant, fraîchement revenu sur l’île de son enfance, à affronter les fantômes du passé.

 

Extrait : L’homme ne tira pas. Il rabaissa son arme et passa à côté de Mariani, qui ne bougea pas. Il monta les escaliers et gagna la sortie. Le Corse demeura pétrifié quelques secondes, ne parlant pas à comprendre ce qui venait de se produire. 
Son adversaire était-il un lâche ? 
Ou simplement un humain ?

La Kronik d’Eppy Fanny

Le roman se déroule en corse, plus particulièrement dans les Bouches de Bonifacio et deux périodes s’entrecroisent :

1) 1943 et la seconde guerre mondiale où des maquisards héroïques ont été honorés pour un acte d’exception qui a permis de freiner Hitler.

2) 2015 et une enquête sur des meurtres qui se produisent avec tous la même signature.

Eric Beaussant, originaire de l’île, est adjudant-chef. Il est de retour en Corse après de très nombreuses années. Un drame familial : la mort de ses parents, le hante toujours. C’est ce drame qui s’est produit alors qu’il avait 7 ans, qui lui a fait fuir sa Corse natale lorsqu’il a été majeur. Sans un regard en arrière. Comme un voleur.

Eric retrouve sa seule famille, son grand-père Emile, toujours auréolé de gloire, dans la maison de retraite où il se trouve. Il faut dire qu’il était le commandant du croiseur Normandie. Emile partage sa chambre avec son ami de toujours : Enzo Mariani. C’est Enzo , alors résistant, qui a sauvé la vie d’Emile. Emile qui a subi les pires tortures et qui a perdu la vue et la parole. Ils sont deux légendes vivantes. Ces faits de guerre ont bercé l’enfance d’Éric. C’est chez Enzo, qu’Éric et son grand-père ont vécu après la mort de ses parents. Une seconde famille. La famille.

Mais la fuite de l’adjudant-chef, alors qu’il avait 18 ans, a généré des tensions avec Hélène Mariani, la petite-fille d’Enzo. Tension toujours pas apaisée. Un cœur blessé n’oublie rien.

Les explications entre eux vont devoir attendre car Eric est appelé sur les lieux d’un crime. Un cadavre est découvert dans les flots. Mais ce qui surprend le plus ce sont les yeux du mort : ils ont disparu et ont été remplacés par des morceaux de coquillage.

Puis d’autres cadavres sont découverts. Toujours le regard vide remplacé par des coquillages.

Passé et présent sont réunis dans ces meurtres. Qui est à l’œuvre et pourquoi ?

Ce roman nous immerge totalement en Corse. Ne manque que les odeurs.

Une construction implacable, qui parle de mensonges et tout ce dont l’humain est capable pour conserver l’image construite, même si elle l’est sur des mensonges.

Une page sur la résistance et la guerre très bien documentée, qui nous replonge dans cette période où tout n’est ni blanc ni noir.

Une histoire humaine, emplie de failles et de mensonges, sur lesquels il est compliqué de se construire et quasi impossible de pardonner.

Un bon moment de lecture.



Le livre : Horrora Borealis de Nicolas Feuz. Paru le 22 août 2018 chez Le livre de Poche dans la collection Le  Livre de Poche Thriller. 7€40.  (282 p.) ; 18 x 11 cm
4e de couv :

Horrora borealis

Sur les rives du lac de Neuchâtel, en Suisse, des coups de feu éclatent en plein festival de musique. Le site est évacué. La grande scène devient le théâtre d’une prise d’otages. Un négociateur est dépêché sur place. Le groupe d intervention de la police s’organise. Dans l’esprit de Walker, une seule question compte : Qu’est-ce qui s est passé en Laponie ? Ses souvenirs sont flous. Mais il est clair que, de longue date, il ne croit plus au père Noël. Et vous, y croyez-vous encore ?

extrait :
A l’exception du terroriste agissant selon un plan d’exécution froidement calculé, le preneur d’otage était souvent une personne ordinaire, dont la vie avait basculé de manière inattendue. Désespéré, submergé d’émotions et de colère qu’il ne contrôlait plus, il se retrouvait pris dans un tourbillon insupportable d’événements qui lui échappaient. Face à un tel profil, le négociateur devait faire preuve de patience, d’écoute et d’empathie, afin de parvenir à un échange.

La chronique Jubilatoire de Mamie Dany

Le suspect d’une tragédie vieille de douze années cherche une réponse à la question qui le hante : que s’est-il passé en Laponie ? La famille Walker, un couple et ses trois enfants en vacances y a littéralement explosé, laissant un unique survivant toujours en état de choc. Lors d’un festival de musiques urbaines à Neufchâtel en Suisse, la quête de la vérité va tourner à la prise d’otage en réunissant le suspect et le survivant.
L’auteur nous fait découvrir pas à pas l’atroce vérité, en jouant sur les deux temporalités. Ce n’est qu’à la fin de ce thriller mené d’une main de maître, dans un style très efficace, que le lecteur aura la clef de l’énigme.
Les personnages sont atypiques mais tellement humains que nous en partageons les émotions.
Quant à l’auteur, procureur de la République en Suisse, a déjà 7 romans noirs à son actif dont une « trilogie massaï » en ayant démarré sa carrière d’écrivain en 2010 … Une très belle découverte

 

Le petit plus de Collectif Polar 

Lors du 11e SMEP,  j’aurai la chance avec Ophélie ma flingueuse complice de présenter un plateau autour du polar francophone.

Il y aura là Nicolas Feuz mais aussi Nadine Monfils et Nicolas Voltenaeur

11 réflexions sur “Les bouches et Horrora borealis de Nicolas Feuz : 2 livres pour le prix d’un

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s