Sept jours avant la nuit – Guy-Philippe Goldstein

Le livre : Sept jours avant la nuit  de Guy-Philippe Goldstein. Paru en poche le 23 mai 2019 chez Folio policier. 10€20.  (652 p.) ; 18 x 11 cm.

4e de couv :

Sept jours avant la nuit

Julia O’Brien, agent de la CIA retenue en Russie, se voit libérée par les forces spéciales pour être replongée immédiatement dans une mission d’une urgence exceptionnelle. Un groupe terroriste de l’extrême droite hindoue a réussi à dérober de l’uranium enrichi au gouvernement indien et menace désormais une grande ville d’une attaque nucléaire. Laquelle est visée – New York, Londres, Hong Kong ? Dans un périple qui la mènera du Cap à Mumbai en passant par l’Arabie Saoudite, par-delà la colère qui déborde dans la rue et sur les réseaux sociaux, Julia comprend que ni l’Amérique ni aucune autre nation ne peut sortir indemne de l’apocalypse qui arrive…

 

L’auteur : Guy-Philippe Goldstein
Chercheur sur les questions de stratégie et cyberdéfense, professeur à l’École de guerre économique, Guy-Philippe Goldstein poursuit la description des réincarnations modernes de la guerre mondiale, commencée avec son précédent roman, Babel Minute Zéro (Folio Policier n° 578).
Extrait : 
Zéro
Inde
Quartier résidentiel Central New Delhi – Appartements privés
L’instant d’avant, le Swami1 égrenait encore lentement son chapelet de cent huit perles tout en récitant les yeux fermés les mantras du matin à même le sol, le corps encalminé dans son dhoti safran, les épaules, le bras et le buste recouverts des cendres sacrées, le front marqué à la craie blanche et au kumkum qui d’un trait rouge vif marque la présence de Lakshmi, l’âme sœur de Vishnou, au point du sixième chakra, à la base du cerveau, là d’où l’esprit du prêtre accède directement à la lumière de la connaissance divine.
Et puis, brutalement, les flammes jaillissent de tout l’espace, bondissant de nulle part, et retombent en le foudroyant dans un vacarme d’enfer. La fournaise crache sur lui une lame de chaleur toujours plus tranchante qui le cisaille jusqu’à l’étourdir. 14Le mur de feu recouvre désormais tout – sa vue lui brûle les pupilles à peine ouvertes, les yeux se consument et se carbonisent sur l’instant et pourtant même l’obscurité nouvelle qui s’est abattue sur lui scintille encore du flash initial. Voilà sa chair mangée par les flammes – elles viennent de percer sa peau et dévorent maintenant son corps, dévalant jusqu’au plus profond de ses entrailles. Voilà son esprit lui-même brisé net sous le choc. Il n’a même pas eu le temps de surmonter sa surprise. Il n’est déjà plus.

 

Le post-it de Ge

Sept jours avant la nuit – Guy-Philippe Goldstein

J’ai découvert Guy-Philippe Goldstein il y a une douzaine d’année avec son premier roman Babel Minute Zéro publié à l’époque chez Denoël dans la collection thriller. J’avais déjà été sous le choc de se tout premier roman écrit par un jeune trentenaire. Un thriller politique d’une actualité électrisante aujourd’hui qui mettait en scène un duel diplomatique entre les États-Unis et la Chine. Et quand on voit ce qui se passe actuellement, on peut dire que notre jeune auteur avait déjà vu juste alors que moi simple lectrice j’avais pris cela pour de l’anticipation.

 

 

Aussi quand en 2017 sort Sept jours avant la Nuit, je suis impatiente de me replonger dans l’esprit tortueux de Guy-Philippe Goldstein.

Ici j’ai retrouvé Julia O’Brien, agent des services de renseignements américains déjà héroïne de Babel Minute Zéro. Mais ici Julia n’est plus le bon petit soldat sous influence qu’elle était. Elle a pris de l’assurance, elle est surtout plus autonome, plus affirmée, plus crédible sans doute aussi.

Je suis passé de la menace chinoise vu dans Babel minuit zéro à une menace venue d’Inde.  En effet, à peine libérée des geôles russes, l’officier du renseignement américain Julia O’Brien est chargée d’une mission des plus délicates. Elle doit empêcher un groupe d’extrême droite hindou d’exécuter sa menace : anéantir une grande ville grâce à l’arme atomique mise au point à partir d’uranium dérobé dans les stocks de l’Etat indien.

On l’oublie trop souvent mais l’Inde comme son voisin le Pakistan sont des pays qui possèdent depuis bien longtemps l’arme nucléaire. Cette arme qui a elle seule peut anéantir notre planète ou simplement accélérer une autre menace qui pèse sur nous, le changement climatique. Car outre la destruction massive des populations c’est aussi la destruction de l’éco-systhème et l’impacte environnemental qui auraient des conséquences sur notre vie de tous les jours.

À la croisée des changements géopolitiques et des risques informatiques, Sept jours avant la Nuit plonge au cœur de la faille qui pourrait mettre fin à notre civilisation.

Goldstein nous embarque dans une histoire à tiroir mais ce qui impressionne chez lui c’est sa capacité à rendre plausible une histoire aussi compliquée. Il est question ici aussi technologie moderne, de cybercriminalité.  Et notre auteur nous offre plus de six cents pages menées tambour battant à la manière des meilleurs spécialistes américains du genre.

Un thriller techno-politique qui utilise le romanesque pour décrire les nouvelles menaces des extrémismes nationalistes et religieux dans le contexte de la mondialisation.

Une course contre la montre de plus 650 pages.

Le pire est-il à venir sur cette bonne vieille planète Terre ?

La question est posé et j’espère bien que notre auteur y répondra à Saint Maur en poche le week-end prochain. Et oui j’aurai la chance de faire enfin sa connaissance et d’animer un plateau où notre auteur sera présent.

 

2 réflexions sur “Sept jours avant la nuit – Guy-Philippe Goldstein

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s