Mes plateaux à Saint Maur en Poche 2019 la suite

Après une extraordinaire journée hier à Saint Maur en poche

Ce matin je me prépare encore pour de magnifiques rencontres

Je vous le disais il y a quelques jours

J’ai sur ce salon  le privilège, celui d’aminer des plateaux

Cette année j’ai la chance d’en présenter 7

5 en collaboration avec des amis blogueurs, David de C’est Contagieux, Ophélie ma complice habituelle. 1 avec Pierre Krause, rédacteur éditorial de Babelio et 1 avec Jean Edgar, le boss de la Griffe Noire.

Aussi juste avant que ne commence cette deuxième journée de Folie, je tenais à vous présenter mes rencontre du jour.

ça commencera fort puisque qu’avec Ophélie nous seront sur la grande scène

dés 11h

pour une rencontre qui s’intitule :

Le polar Francophone :

avec Nicolas Feuz, Nadine Monfils et Marc  Voltanauer – 

Modérateur Geneviève Van Landuyt et Ophélie Cohen

Nicolas Feuz

L’auteur  est Suisse, il est né à  Neuchâtel en 1971.  Nicolas Feuz est procureur de la République et auteur de romans noirs.
Procureur de la République suisse et auteur de thrillers, Nicolas Feuz a étudié le droit à l’Université et obtenu le brevet d’avocat, avant d’être élu en 1999 comme juge d’instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d’instruction, et enfin en 2011 comme procureur de la République helvétique. Il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010.
Il a étudié le droit à l’Université et obtenu le brevet d’avocat, avant d’être élu en 1999 comme juge d’instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d’instruction, et enfin en 2011 comme procureur du canton de Neuchâtel. Depuis plus de 16 ans, il est spécialisé dans la lutte contre le trafic de stupéfiants.

Marié et père de deux enfants, il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010.

 

Sur les rives du lac de Neuchâtel, en Suisse, des coups de feu éclatent en plein festival de musique. Le site est évacué. La grande scène devient le théâtre d’une prise d’otages. Un négociateur intervient. Le groupe d’intervention de la police s’organise. Dans l’esprit de Walker, une seule question compte : que s’est-il passé en Laponie ? Ses souvenirs sont flous. Mais il est clair que, de longue date, il ne croit plus au Père Noël. Et vous, y croyez-vous encore ?

Le Maxime Chattam suisse.

 

 

 

 

Le miroir des âmes

Un attentat sans commanditaire, des meurtres sans mobile apparent, l’auteur est à son affaire, il est procureur du Canton de Neuchâtel. Dans ce polar essoufflant, il fait endosser à son personnage principal la robe d’un magistrat qui pourrait être son double si tout n’était précisément double et trouble dans ce Miroir des âmes : les flics, les filles, les politiques, les juges et jusqu’à ce mystérieux tueur en série que la police a surnommé Le Vénitien parce qu’il coule du verre de Murano dans la gorge de ses victimes.

Le style est au couteau, l’efficacité radicale. Implacable et précis, comme un détonateur.

 

Nadine Monfils

Nadine Monfils est écrivaine et réalisatrice belge, vivant à Dives sur Mer

Nadine Monfils a été successivement enseignante, attachée de presse d’une maison d’édition, comédienne de théâtre et critique littéraire pour le Père Ubu, l’équivalent belge du Canard enchaîné. 

Mais c’est avant tout comme auteur que Nadine Monfils s’est fait connaître avec la publication d’un recueil de contes, de poésie, de romans, de nouvelles et de plusieurs pièces de théâtre.

Son premier long métrage en tant que réalisatrice, « Madame Edouard », est l’adaptation d’une de ses nouvelles, publiées en 1999, dans lequel elle met en scène le commissaire Léon, héros de sa série policière, incarné par Michel Blanc. 

Elle a entre autres créé le personnage du commissaire Léon, le flic qui tricote et Mémé Cornemuse, la mamie déjantée. Et fut aussi l’un des auteurs de Richard Blade « Voyageur de l’Infini » sous le pseudonyme masculin de Jeffrey Lord (no 174 la malédiction des ombres).

Elle a publié chez Belfond « Babylone dream », qui a reçu le prix polar 2007 au salon Polar et Co de Cognac, « Nickel blues », prix des lycéens de Bourgogne 2008, « Téquila frappée » (2009), « Coco givrée », prix de la ville de Limoges 2010, « Les vacances d’un sérial killer », grand succès de librairie en 2011, « La petite fêlée aux allumettes » « La vieille qui voulait tuer le bon Dieu », « Mémé goes to hollywood », « Maboul Kitchen » et « Le rêve d’un fou ».

Elle a reçu en 2012, pour l’ensemble de son oeuvre, le prix spécial du Salon international du livre de poche de Saint-Maur, décerné par Gérard Collard. 

 

Crimes dans les Marolles

Guy Marchand, président du jury thriller au BIFFF, Festival du film fantastique de Bruxelles, invite son ami Nestor Burma à l’accompagner. Lors d’une soirée, il rencontre la petite amie de Léo Straum, condamné à 26 ans de réclusion pour être accusé d’avoir assassiné ses parents et sa soeur. Il s’est réveillé au milieu de leurs cadavres et déclare ne plus se souvenir de rien. Dans la famille Straum, tout le monde s’aimait et baignait dans le bonheur avant de baigner dans le sang. L’affaire intrigue Burma qui décide d’y fourrer son nez…

 

 

 

Le Rocker en pantoufles

Elvis Cadillac, sosie d’Elvis Presley, est engagé, avec sa chienne Priscilla, à chanter à l’enterrement d’un fan du King à Dives-sur-Mer, en Normandie. Sur la route, il prend en stop un étrange personnage qui n’est autre que le mort. A la découverte de deux jeunes filles assassinées, originaires du village, le chanteur suspecte son mystérieux auto-stoppeur d’être lié à ces meurtres.

 

 

 

 

 

Marc Voltenaer

Né en 1973, Marc Voltenauer a étudié la Théologie à l’Université de Genève. Passionné par les polars nordiques qui le ramènent à ses terres d’origine, il trouve son inspiration dans le pittoresque village montagnard de Gryon. Le Dragon du Muveran est son premier roman et la suite est en cours de rédaction.

 

Qui a tué Heidi ?

« Heidi gisait dans une mare de sang, la gorge tranchée… Soudain, depuis le sommet d’un nuage orageux, un sillon lumineux fendit le ciel et un éclair s’écrasa sur la crête du Grand Muveran. »

Un politicien abattu à l’Opéra de Berlin, un tueur à gages en mission à Gryon, des fantasmes meurtriers dans le secret d’une chambre… L’inspecteur Auer reprend du service. Il entraîne Mikaël, son compagnon, dans un voyage sans retour, au plus noir de l’âme humaine.

Après le succès du Dragon du Muveran, le nouveau polar glaçant de Marc Voltenauer, au coeur des Alpes vaudoises.

 

L’inspecteur Andreas Auer retourne à Gotland sur les traces de son histoire personnelle. Il se retrouve dans le cimetière de Fide devant sa propre tombe avec, à côté, celle de ses vrais parents et de sa soeur. C’est alors qu’une femme est retrouvée assassinée selon un ancien rite viking, la cage thoracique ouverte dans le dos, les côtes sectionnées et déployées comme des ailes.

 

 

 

 

 

 

Le deuxième  plateau

sur la scène des déblogueurs cette fois ci

  à 11h35- 11h50 

a pour sujet :

Dictature et disparitions :

Avec  Frédéric Couderc et Marc Fernandez

– Geneviève Van Landuyt

Frédéric Couderc vit entre Le Cap et Paris. Ancien grand reporter, il se consacre désormais à l’écriture et enseigne au Labo des histoires. Un été blanc et noir (2013), son cinquième roman, a reçu le Prix du roman populaire.

 

 

Aucune pierre ne brise la nuit

Longtemps expatriée, Ariane mène à Paris une existence bien remplie. Le coup de foudre avec Gabriel, réfugié argentin, balaie tout sur son passage et fait naître un terrible soupçon : et si Clara, sa fille adoptée vingt ans plus tôt à Buenos Aires, était l’un des cinq cents bébés volés sous la junte militaire et recherchés par les fameuses Grands-mères de la place de Mai ?

Sur fond de guerre conjugale, les amants comprennent alors qu’il n’est de salut que dans une quête implacable de vérité

 

 

 

 

Le jour se lève et ce n’est pas le tien

New York, 2009. Qui est Leonard, que lui est-il arrivé à sa naissance pour que l’enterrement de sa mère se transforme en cruel jeu de piste ? À cinquante ans de distance, l’heure est venue de tout plaquer pour éclaircir ce brouillard des origines.

La Havane, 1959. Le destin réunit Dolores et Camilo, l’une est l’héritière d’une fortune liée au dictateur Batista, l’autre est un guérillero héroïque protégé comme un frère par Fidel Castro. Un visage familier dans les rues de La Havane va réveiller les fantômes de ces amants de la revolución.

 

 

 

Le Cap, 1968. Ségrégations, déportations, tortures… la liste est longue des violences que subissent les Noirs et les métis sous le joug cruel de l’apartheid. Dans l’autre monde, celui des Blancs, débarque Marianne, jeune Parisienne dépêchée à l’université. Le cadre est idyllique, sous l’été austral règne la liberté des «swinging sixties»… Marianne rencontre Denise, une avocate engagée dans la lutte contre les lois raciales, et Victor, Afrikaner désinvolte qu’elle va aimer passionnément.

Associée à un événement exceptionnel – la première greffe du coeur réalisée par le professeur Barnard -, elle sera également impliquée dans un projet fou : l’évasion de Nelson Mandela des geôles de Robben Island.

Une histoire puissante inspirée de faits réels, qui mêle avec brio intrigue politique et sentimentale.

 

Marc Fernandez

Marc Fernandez est né en 1973. Journaliste, il a notamment été chargé de suivre l’Amérique latine et l’Espagne pour Courrier international. Il a également cofondé la revue Alibi, consacrée au polar, dont il a été rédacteur en chef. Aujourd’hui directeur de la collection « Sang neuf » chez Plon, il continue d’écrire pour divers médias. Il a publié son premier roman solo Mala Vida, aux éditions Préludes en 2015.

Mala vida

De nos jours en Espagne. Alors que les nostalgiques de Franco ont remporté les élections, une série de meurtres est perpétrée : un homme politique, un médecin, une religieuse…

Diego Martin, journaliste de radio, découvre vite que l’affaire dépasse le simple fait divers. Son enquête le mènera au plus près d’un scandale national, au coeur des secrets les plus honteux de l’ère Franco, dans une Espagne toujours hantée par son histoire récente.

De Madrid à Barcelone, une série de meurtres est perpétrée sans qu’aucun lien ne puisse être établi entre les victimes. Le journaliste de radio Diego Martin s’intéresse au premier assassinat sans se douter que son enquête le conduit peu à peu au scandale des bébés volés de la dictature franquiste.

Guérilla social club

Deux hommes disparaissent à Madrid. Un autre à Paris et une femme à Buenos Aires. Chaque fois, le même scénario : les victimes sont enlevées et leur cadavre retrouvé mutilé. Toutes ont aussi un passé commun : leur combat contre les dictatures d’Amérique latine dans les années 1970 et 1980.

Parmi ces disparus figure l’un des amis du journaliste madrilène Diego Martin. Il décide de se pencher sur cette affaire pour son émission de radio, aidé par la détective Ana Durán, sa complice de toujours, et par l’avocate Isabel Ferrer. Une enquête de tous les dangers qui va les mener de l’Espagne à l’Argentine en passant par le Chili, et les obliger à se confronter aux fantômes de l’Histoire. Ce qu’ils découvriront fait froid dans le dos, car, quarante ans après l’opération Condor, le rapace continue de voler.

 

Le corps calcine d’une femme menottée, abattue d’une balle dans la nuque, est retrouvé dans un parc de Madrid. Diego Martin, journaliste radio d’investigation, connaît la victime, rencontrée vingt ans auparavant… en Argentine.

Jeune reporter à l’époque, il avait couvert l’assassinat du frère de la victime : Alex Rodrigo, photographe pour un grand hebdomadaire, tué selon le même mode opératoire.

Meurtre identique, des milliers de kilomètres de distance, deux décennies d’écart. Il n’en faut pas plus au présentateur d’Ondes confidentielles pour se lancer dans une enquête qui le mènera à Buenos Aires, où il va retrouver celle qu’il n’a jamais oubliée…

Entre corruption politique, flics ripoux et groupes mafieux, ce voyage ravive de sombres souvenirs et les morts viennent hanter ceux qui sont restés.

Après Mala Vida et Guérilla Social Club, Marc Fernandez revient avec un nouveau polar aussi trépidant qu’engagé, à l’arrière-plan historique fascinant.

Le troisième, je l’attends avec impatience tellement la lecture de son premier roman a été une belle rencontre. Je m’imagine quel homme se cache derrière l’auteur.

Et là aussi je me prépare à une magnifique rencontre

 à 11h55 – 12h10

Tête a tête Yoav Blum – Geneviève Van Landuyt

Yoav Blum est né  le 01 septembre 1978 vit en Israël. Concepteur de logiciels, il est l’auteur de trois livres qui furent des best-sellers en Israël. La Fabrique des coïncidences, son premier roman, est en cours de traduction dans une dizaine de pays.

 

 Guy, Emily et Eric sont des agents secrets d’un autre type : « d’abord secret et accessoirement des agents ». Leur mission : créer des coïncidences pour influencer le cours de la vie des gens. Car, dans le monde de Yoav Blum, le destin ne relève pas d’une autorité divine ou d’un hasard désincarné, mais bel et bien d’une organisation invisible, véritable ruche d’opérateurs dont les champs d’action varient en fonction de leurs accréditations. On y débute souvent comme tisseur de rêves, ami imaginaire, distributeur de chance… jusqu’à accéder, pour les plus zélés, à la fonction supérieure de « faiseur de coïncidences ». S’ils ont suivi la même formation, potassé ensemble Introduction à la Sérendipité, nos inséparables mousquetaires ont développé leurs propres spécialités : tandis que Guy est devenu un formidable entremetteur même s’il ne croit pas à l’amour, Emily, plutôt du genre fleur bleue, a le don de révéler des vocations, sans parler d’Eric… Pourtant quand Guy se voit assigner une mission spéciale impliquant « L’homme au hamster », un mystérieux tueur à gages fraîchement débarqué en ville, l’équilibre du trio vole en éclat tout en leur assénant au passage une bonne leçon sur les arcanes du destin, le libre arbitre et la nature véritable de l’amour.

 Le 4e plateau sera dans la foulée des deux présents

 à 12h15 – 12h30

il aura pour thème

Polar écologie, économie et géopolitique :

Avec Morgan Audic, Les Camug (Nathalie Hug et Jérôme Camus et Guy-Philippe Goldstein –

Et si tout ce passe bien les modérateur seront Jean-Casel et Geneviève Van Landuyt

Morgan Audic 

Morgan Audic est né à Saint-Malo le 30 janvier 1980 et a grandi à Cancale. Il vit depuis plus de dix ans à Rennes, où il enseigne l’histoire et la géographie en lycée. Il est l’auteur de Trop de morts au pays des merveilles, un thriller publié en 2016.

De bonnes raisons de mourir 

Un cadavre mutilé est découvert à Pripiat, ville près de Tchernobyl. Le commandant Melnyk, policier ukrainien animé par le sens du devoir, est chargé d’enquêter tandis qu’Alexandre Rybalko, policier russe a été engagé par le père de la victime pour retrouver l’assassin et le tuer. Leurs investigations se croisent et les conduisent sur la trace d’un double homicide commis la nuit du 26 avril 1986.

Un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques.

 

 

 Les CamHug

Mes chouchous, Jérôme Camus et Nathalie Hug

Il y a Jérôme Camut, il y a Nathalie Hug et il y a l’entité CamHug. Ils ne sont pas deux mais trois. Et c’est de cette troisième entité que je vais vous parler.

Tout à commencer un jour de novembre 2004.

Jérôme venait de sortir Le Trait d’Union des Mondes qui serait le tome 1 de Malhorne. Nathalie ayant adoré ce livre, elle est allé à la rencontre de son auteur. Et là la magie à opéré.

Ces deux là se sont enfin trouvé, comme une évidence. Tout de suite, ils ont imaginé une vie à deux, une vie d’écriture mais à quatre mains cette fois. Et comme par enchantement, ils ont ensemble conçu une première histoire et quelle première histoire car il s’agissait déjà d’une trilogie.

Et depuis ils ont écrient quelques 15 titres ensemble, une véritable oeuvre

Islanova

 

Un soir, Leny et Charlie, qui vivent sous le même toit au sein d’une famille recomposée et dont les parents ne supportent pas la relation amoureuse, fuguent. Ils partent sur l’île d’Oléron pour rejoindre une ZAD, ou zone à défendre, destinée à empêcher l’extension d’un ambitieux projet touristique. Une branche armée de la zone décide de fonder un nouvel Etat baptisé Islanova.

Depuis la côte, Julian Stark distingue l’île d’Oléron. C’est là que sa fille Charlie, 16 ans, s’est enfuie pour répondre à l’appel d’un blogueur charismatique et mystérieux dont elle a embrassé les causes humanistes. Mais ce qu’elle ignore, c’est que cet homme, surnommé Vertigo, est à la tête d’une véritable armée et qu’il s’apprête à défier le pouvoir. Qu’importe si la vie de milliers d’innocents est menacée. Face à cette urgence, Julian n’a plus qu’une obsession : sauver sa fille à n’importe quel prix.

 

Et le mal viendra

 

Alors que l’eau est devenue une ressource rare, les hommes s’entretuent pour acquérir ce précieux liquide.

Où l’on retrouve Morgan Scali et sa soif d’idéaux, qu’à Julian Stark pour son besoin de vengeance et sa droiture

 

 

 

 

Guy-Philippe Goldstein

Consultant dans un cabinet de conseil en stratégie, vivant à New York, Guy-Philippe Goldstein est diplômé d’HEC et du MBA de Kellogg à Northwestern University (Chicago). 

Il a participé à la création du magazine « Tohu-Bohu », un magazine de débat ouvert à toutes les opinions créé par l’UEJF, qui lui a permis d’interviewer tant des personnalités israéliennes que palestiniennes. Il a également contribué à quelques reprises au website Newropeans. 

Enfin, il est l’auteur de « Babel Minute Zéro » (Ed. Denoël), un premier aboutissement de plus de dix ans d’écriture et de documentation. 

Babel Minute Zéro

Et si c’était la dernière minute de l’humanité ?…

Que se passe-t-il au coeur d’une ville scientifique interdite perdue en Sibérie ou derrière les murailles de la Cité interdite, sanctuaire d’une Chine millénaire ? Que se passe-t-il pour que les états-majors des plus grandes puissances s’affolent sans pouvoir nommer la forme ni l’origine de ce qui les terrorise ? Chargée d’une enquête sur un vieillard à moitié fou, l’agent secret Julia O’Brien voit s’afficher sur son écran une icône d’alerte signalant des manifestations monstres sur la place Tienanmen. Le pays est au bord du chaos. Les dirigeants, au risque de mondialiser le conflit, réagissent par la diversion et attaquent Taïwan. Que doit faire l’Amérique ? D’où vient cet étrange tsunami informatique qui pervertit en un terrifiant black-out les ordinateurs de presque toute la planète ? Serions-nous à la veille d’une Troisième Guerre mondiale d’autant plus redoutable que personne n’en connaît la cause ?…

Thriller politique d’une électrisante actualité, Babel Minute Zéro convoque tous les fantasmes d’une apocalypse informatique et nucléaire qui réinvente le pire.

 

Julia O’Brien, agent de la CIA retenue en Russie, se voit libérée par les forces spéciales pour être replongée immédiatement dans une mission d’une urgence exceptionnelle. Un groupe terroriste de l’extrême droite hindoue a réussi à dérober de l’uranium enrichi au gouvernement indien et menace désormais une grande ville d’une attaque nucléaire. Laquelle est visée – New York, Londres, Hong Kong ? Dans un périple qui la mènera du Cap à Mumbai en passant par l’Arabie Saoudite, par-delà la colère qui déborde dans la rue et sur les réseaux sociaux, Julia comprend que ni l’Amérique ni aucune autre nation ne peut sortir indemne de l’apocalypse qui arrive…

 

 

 

Pour le dernier plateaux je retourne sur la grande scène de la Griffe Noire

Ce sera sur le thème :

Le polar venus des quatre coins du monde :

 Avec Paul Cleave, Patrice Guirao et Boris Quercia

–  modérateur Geneviève Van Landuyt et Pierre Krause

 

Paul Cleave

Paul Cleave est né le 10 décembre 1974 à Christchurch, Nouvelle Zélande, en 1974.
Il a travaillé comme prêteur sur gages pendant sept ans avant de se tourner totalement vers l’écriture. Il avait écrit son premier roman à 19 ans, et depuis ses premiers jours à l’école, a toujours voulu être un écrivain.
« Un employé modèle » est son premier roman. Il a connu un succès international retentissant, se classant dès sa parution en tête des meilleures ventes en Allemagne, au Japon, en Nouvelle Zélande et en Australie.
Il publie ensuite « Nécrologie », « Un père idéal », « Un prisonnier modèle », « Ne fais confiance à personne ».

 

Un prisonnier modèle

Tueur en série légendaire, Joe Middleton, surnommé le Boucher de Christchurch, s’est tiré une balle dans la tête. Par malheur, il s’est raté et a atterri à l’hôpital, escorté par une horde de policiers qui se demandent déjà s’ils n’auraient pas mieux fait de l’achever discrètement.

Un an plus tard, Joe est toujours derrière les barreaux d’un quartier de très haute sécurité. Son procès est imminent. Mais pour ceux qui ont eu affaire à lui, seule sa mort rapide est souhaitable. On retrouve dans Un prisonnier modèle tout ce qui a fait la réussite d’Un employé modèle : des scènes violentes qui secouent, un humour férocement noir, une intrigue aux multiples rebondissements. Que les âmes sensibles s’abstiennent… et que les autres plongent avec délices dans ce thriller jubilatoire où notre serial killer préféré devient une cible à son tour.
Du Cleave… pur sang !

 

Ne fais confiance à personne

Jerry Grey, célèbre auteur de romans policiers, ne sait plus très bien où il en est. À force d’inventer des meurtres plus ingénieux les uns que les autres, n’aurait-il pas fini par succomber à la tentation de passer à l’acte ? Dans la maison de santé où on le traite pour un Alzheimer précoce, Jerry se rend compte que la trame de son existence comporte quelques inquiétants trous noirs. Est-ce dans ses moments de lucidité ou dans ceux de démence qu’il est persuadé d’avoir commis des crimes ? Quand la police pressent que les intrigues de Jerry sont inspirées de faits réels, l’étau se resserre. Mais la vérité est tout autre, bien plus effroyable que ce que tous ont pu imaginer !

 

 

Boris Quercia

Boris Quercia est né en 1967 au Chili. Il est connu dans son pays en tant que cinéaste aux multiples facettes : acteur, réalisateur, scénariste… Son roman Tant de chiens a reçu le Grand Prix de littérature policière en 2016, ainsi que le Grand Prix du roman noir étranger au festival de Beaune. La Légende de Santiago met en scène le même personnage principal, le flic Santiago Quiñones, dans une nouvelle intrigue indépendante.

 

Il fait froid, il est six heures du matin et Santiago n’a pas envie de tuer qui que ce soit. Le problème, c’est qu’il est flic. Il est sur le point d’arrêter une bande de délinquants, dangereux mais peu expérimentés, et les délinquants inexpérimentés font toujours n’importe quoi…

Après avoir abattu un jeune homme de quinze ans lors d’une arrestation musclée, Santiago Quiñones erre dans les rues de sa ville, Santiago du Chili, en traînant son dégoût. C’est ainsi qu’il croise le chemin de la belle Ema Marin, une courtière en assurances qui semble savoir beaucoup de choses sur son passé.

 

 

 

 

Tant de chiens

Encore une mauvaise période pour Santiago Quiñones, flic à Santiago du Chili. Son partenaire Jiménez vient de mourir au cours d’une fusillade avec des narcotrafiquants. Pire, le défunt semble avoir été mêlé à des histoires sombres, et il avait les Affaires internes sur le dos. Par curiosité autant que par désoeuvrement, Santiago commence à mener l’enquête, et retrouve une jeune femme qu’il connaît bien, Yesenia. Tous deux ont grandi dans le même quartier avant que leurs chemins se séparent. Entretemps, Yesenia a connu l’enfer : séquestrée et violée par son beau-père, elle ne vit plus que pour se venger. Au nom de leur amitié passée, elle va demander à Santiago d’abattre son bourreau… Après Les Rues de Santiago,Boris Quercia nous plonge une nouvelle fois dans un univers chilien ultra noir.

 

Patrice Guirao

 

 Patrice Guirao est né à Mascara, Algérie en 1954. il est un parolier et romancier français.

Il arrive avec sa famille à Tahiti en 1968. Il ne quittera l’île que pour poursuivre ses études en France à l’École nationale de l’aviation civile (ENAC) en 1975. Son diplôme en poche, il retourne exercer son métier d’aiguilleur du ciel en Polynésie. 

Quelques années plus tard, il abandonne sa profession pour se consacrer pleinement à l’écriture. De chansons d’abord, puis de comédies musicales et enfin, de livres. 

Il a contribué à l’écriture de plusieurs comédies musicales, notamment « Les Dix Commandements », « Cléopâtre », « Le Roi Soleil », « Mozart, l’opéra rock », « Robin des Bois », « Les Trois Mousquetaires », « Alive » (film musical), et « Bernadette de Lourdes ». 

Il a également écrit des textes de chansons pour de nombreux artistes, entre autres, Johnny Hallyday (Ça ne change pas un homme, L’Eldorado, Ça n’finira jamais), Florent Pagny, Calogero (Prendre racine…), Viktor Lazlo, Pascal Obispo, Jane Birkin, Mireille Mathieu ( Un peu d’espérance, La vie n’est plus la vie sans nous, Chansons des rues)… 

En 2000, il écrit un livre pour enfants, illustré par sa fille, Sydélia Guirao (1977), intitulé « Tamariata, l’enfant nuage ». 

 

 

Crois-le !
Al Dorsey
Le détective de Tahiti

Ça sent le monoï, la transpiration, le sel de la mer, le frangipanier enveloppé dans du papier gas-oil. Ça respire la gouaille d’un Eden d’aujourd’hui. Du pur jus de polar mitonné au poisson cru. Ça décoiffe les soutanes au paradis des bons pères. On marche sur le corail pilé sans savoir où on met les pieds ! Normal, c’est Al Dorsey qui nous y emmène. Al « The » Détective des tropiques, les photos de trois jeunes gens prétendument disparus sur un voilier, un cahier d’écolier, deux gourmettes, un louis d’or, un opinel, des dettes par-dessus la tête et une valise qui aurait dû rester là où elle était. Voilà avec quoi Al Dorsey va plonger bien malgré lui dans les secrets de personnages hors du commun et explorer les couloirs d’un passé extraordinaire qui refait surface et lui pète à la gueule comme une bulle de savon.

Patrice Guirao est un auteur du sérail polynésien. Sa vie ressemble au trait que dessine la mine d’un compas sans cesse en mouvement, mais dont la pointe reste plantée au coeur de Tahiti. Quand il entreprend l’écriture de la saga des aventures « Al Dorsey, le détective de Tahiti », dont « Crois-le ! » est le premier volume, il ne se doute pas quelle donnera naissance à la série télévisée du même nom. Si sa plume est trempée dans les eaux du lagon au point de donner à cette saga la couleur « noir azur ». Il sait aussi sonder dans des eaux plus troubles. Des romans comme « À la lueur du sang » ou « Prends-moi la main » en témoignent. Patrice Guirao vit à Tahiti C’est dans cet univers insulaire qu’il nous entraîne, roman après roman, pour nous faire découvrir avec tendresse et humour les facettes savoureuses et intimes de la vie sous les tropiques.

 

Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes.

Pour quels dieux peut-on faire aujourd’hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l’enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d’un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.

 

Voilà vous savez tout ou presque de mon programme de la matinée.

Après le reste c’est que du bonheur.

Cependant il se pourrait bien qu’il y est un petite surprise dans l’après-midi. Une petite intervention sur la scène des déblogueurs pas prévue au programme officiel. Je vous en reparlerez sans doute lors de mon compte rendu de ces 2 folles journée à Saint Maur en Poche.

A très vite mes polardeux pour tout cela et le reste.

Ge, porte flingue du Collectif Polar

 

 

 

 

5 réflexions sur “Mes plateaux à Saint Maur en Poche 2019 la suite

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s