Je ne t’oublie pas de Sébastien Didier

Le livre : Je ne t’oublie pas de Sébastien Didier. Paru le 6 juin 2019 chez Hugo Poche Suspense.  8,50 € ; 560 pages ; 11 x 18.

4ème de couverture :

Bellevue Park. Ses villas d’architecte, ses espaces verts, ses prestations luxueuses… Pour Marc Vasseur, c’était un rêve. Mais lorsque sa femme disparaît en ne laissant qu’un simple SMS pour toute explication, le rêve tourne au cauchemar.

Les autorités ne tardent pas à classer l’affaire. Un abandon de domicile conjugal comme il s’en produit des milliers chaque année. Mais Marc en est sûr, Sandra ne les aurait jamais quittés ainsi, lui et leur fille Lisa.

Trois mois plus tard, alors que tout espoir semble s’être évanoui, il reçoit une photo qui va bouleverser toutes ses certitudes.

Celle d’une jeune fille, une inconnue, qui arbore un médaillon.

Ce bijou, Marc en est persuadé, c’est celui de Sandra. Celui qu’elle ne quittait jamais.

L’auteur : Sébastien Didier est né à Nice et a longtemps travaillé dans la publicité. Passionné de lecture, de cinéma et de nouvelles technologies, il écritJe ne t’oublie pas sur la plateforme Fyctia, pour un concours dont il atteint la finale en étant remarqué par B.A. Paris. Avec plus de 10 000 exemplaires vendus en auto-édition sur Stories by Fyctia, Je ne t’oublie pas est déjà un best-seller.
 Extrait :
« Marc s’enfonçait peu à peu. Toute cette tension accumulée l’avait maintenue en éveil, mais commençait à s’évaporer de son organisme. L’arrivée de Duval avait été son élément déclencheur, l’ouverture de la soupape de décompression. Inconsciemment il s’en remettait totalement à lui désormais. Mais il ne fallait pas. Il ressentait la douleur de la manière la plus vive, mais il ne parvenait plus à la localiser. Elle diffusait son venir avec constance et parcimonie. Il s’intima l’ordre de ne pas flancher, pas maintenant. Il se mordit la lèvre jusqu’au sang. Le visage de Sandra réussit à percer ce rideau de douleur et d’épuisement. Elle lui apparut, souriante, simple.
Vivante. »

L’accroche de Miss Aline :

Je ne t’oublie pas, Sébastien Didier.

La veille, dans ta boîte aux lettres, une enveloppe bulle : un livre. Petit format, grands frissons, est-il annoncé. Qu’est-ce que cela présage ?

Journée 1 :

9 h 30

La lecture commence et je fais connaissance avec Marc Vasseur. Sandra, son épouse, a disparue depuis trois mois. Un SMS de rupture. Impossible. Ils avaient tout pour être heureux comme l’on dit : belle maison dans une résidence fermée et surveillée, un bon job, une fille de 16 ans bien dans ses baskets. Marc est au bord du gouffre, il a le sentiment d’être seul. Ce n’est pas qu’une impression les autorités ont classée l’affaire : disparition volontaire.

Un SMS contenant une photo et Marc reçoit un électrochoc, un sursaut qui va le mener sur une piste qu’il n’avait pas imaginé. Et pour cause, il ignore un pan du passé de Sandra.

Téléphone, courriel, tâches du quotidien… impossible de lire en continu. Il faut pourtant trouver le temps de poursuivre. Tu peines pour Marc et Lisa. Ils sont fragiles, à fleur de peau.

 11h15

« Il » a des chapitres rien que pour lui. On apprend qu’il aime le thé, qu’il est un tantinet maniaque. Que sa dernière victime est un peu jeune. Tant pis il s’en accommodera.

13h45

Des impasses. Des coups d’épée dans l’eau. Des solutions tirées par les cheveux. L’auteur t’embarque dans la course folle de Marc pour retrouver sa femme. Oui, il y croit. Encore. Malgré tout. Malgré tous. Les révélations qu’il découvre le déconcertent mais il poursuit. Moi aussi je poursuis ma lecture. Je veux y croire même si certains éléments me laissent présager le pire.

Heureusement que c’est une journée Off concernant le travail. Je vais pouvoir poursuivre ma lecture. Ne pas lâcher Marc d’une semelle ou plutôt d’une page !

 23h

Dans les ultimes chapitres. Les révélations se succèdent. Les masques tombent. La noirceur de l’être humain a déployée ses ailes. C’est un spectre de très grande envergure. Comment a-t-il pu se cacher aux yeux des autres ? Marc va-t-il s’en sortir ? Quel part de lui va-t-il laisser dans cette bataille ?

Je pourrais vous en dire tellement plus sur ce spectre mais je préfère vous laissez le découvrir. Il en va de même pour les suspenses comme pour les surprises : il ne faut pas les gâcher.

Les dernières pages sont tournées. Premier roman pour Sébastien Didier mais certainement pas le dernier. Je l’espère et lui souhaite.  J’ai tout aimé dans ce roman. Le rythme et la fluidité de l’écriture qui t’obligent à lire encore et encore. Les personnages attachants, je parle des gentils évidement. L’auteur nous parle des liens familiaux forts. Le soutien moral, être là pour l’autre même (et surtout) dans l’épreuve. Il nous parle d’espoir malgré tout. 

J’ai fortement apprécié l’intrigue qui de simple passe à un véritable sac de nœuds. Par quel bout délier tout ceci ? Tu connais les nœuds simples, les nœuds marins mais les autres….ceux que l’auteur a inventé pour toi, pour te perdre, pour susciter ta curiosité. Tu passes de rebondissements en révélations qui parfois te laissent sans voix.

Roman finaliste et best-seller via la plateforme Fyctia. Succès mérité. Auteur à suivre incontestablement.

 Merci aux Editions Hugo Poche Suspense pour cette très belle découverte livresque. Un succès mérité pour  Sébastien Didier que je découvre et que j’aurais plaisir à lire lors de ses prochains romans.

7 réflexions sur “Je ne t’oublie pas de Sébastien Didier

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s