Je Vis Je Meurs de Philippe Hauret

Le livre : Je Vis Je Meurs de Philippe Hauret. Paru le 18 Mai 2016 aux éditions Jigal. 17.50€. (227 pages) ; 19 x 13 cm

Réédité en poche  le 12 septembre 2017, 9€. (224 p.) ; 17 x 11 cm

4ème de couverture :
C’est en noyant sa soixantaine désabusée dans un bar de quartier que Serge croise les yeux de Janis la première fois. Elle est jeune, jolie, serveuse de son état mais en proie à la violence quotidienne de son petit ami. De confidences en services rendus, de regards en caresses rêvées, une étrange amitié va alors se nouer… De son côté, l’inspecteur Mattis est proche de l’implosion. Divorce, alcool, sexe et dettes de jeux, un grand classique qui dégénère en spirale infernale. S’il tient encore à la vie, il commence sérieusement à être à court d’arguments ! En enquêtant sur une affaire de deal dans une cité, il croise la route de José, le fameux petit ami qui tient ici le business de la dope. Incidemment, l’engrenage vient de se mettre en place : l’espoir d’une autre vie, les rêves envolés, le fric, la violence, les flingues, la cavale… Jusqu’à la rédemption !

L’auteur : Philippe Hauret est né en 1963 à Chamalières. Il passe son enfance sur la Côte d’Azur, entre Nice et Saint-Tropez avant de venir s’installer sur Paris.
Il travaille aujourd’hui pour la bibliothèque d’une université.

 

 

Extraits :
« Mattis était persuadé que Rémi n’était pas réel, et qu’il était plutôt le résultat d’une expérimentation des services secrets en vue d’humaniser les personnels de police. Car Rémi était toujours d’humeur égale, il buvait peu, ne fumait plus, rentrait chez lui dès la fin de son travail. Il ne tabassait personne, n’en croquait pas…Bref, il paraissait impossible que Rémi soit un être humain, encore moins un flic.»

Les Lectures de Maud :

Je Vis Je Meurs de Philippe Hauret

C’est noir et glauque, tout ce que j’aime. L’histoire d’une serveuse dans les griffe de son petit ami violent et jaloux qui n’est autre que le frère d’un truand. Au bar elle va rencontrer Serge, jeune retraité, de fil en aiguille il va vouloir la sauver et il en tombe amoureux. Mais José ne vas pas se laisser faire..

Parallèlement, Mattis, flic totalement à la dérive qui noie son divorce et son chagrin dans les excès en tout genre. Abîmé, à fleur de peau, il va aller jusqu’au fond des enfers.

Des personnages auxquels on s’attache, des questionnements sur la vie que l’on se pose. Comme dans les autres romans de l’auteur, la notion de bonheur, de mal être sont très bien exprimés. Les excès en tout genre violences, sexe, alcool prédominent comme des destinations de refuge. Pourtant au fil des pages, les différents protagonistes s’interrogent, se remettent en question. Ces arrachés de la vie essaient de survivre tant bien que mal. On y retrouve les déclencheurs qui peuvent à tout moment faire basculer une situation. Du suspense également, le lecteur se demande constamment quelle est la prochaine étapes ? Dans quelle démesure l’auteur va nous embarquer ?

J’ai été ravie de découvrir ce livre, j’apprécie toujours autant la plume et les axes choisis par l’auteur, c’est dur, noir, glauque mais il sommeille toujours une part de lumière, un rayon de soleil, un espoir au bout du chemin. Je vais maintenant patienter très gentiment jusqu’à la prochaine sortie. Est-ce que je recommande ce livre ? Bien sûre sans hésitation !!!

Version  lue : Numérique  

Mention : Premier roman – Prix Dora Suarez du Premier Roman

13 réflexions sur “Je Vis Je Meurs de Philippe Hauret

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s