Sex Doll – Danielle Thiéry

Sex Doll de Danielle Thiéry. Paru le 1er mai.2019 aux éditions Flammarion / Versilio. 20 € ; (416 p.) 13 x 20 cm.

4ème de couverture :

À Paris, l’ouverture d’un hôtel de passe 2.0, dont les pensionnaires sont des poupées de silicone, ne fait pas l’unanimité. Son jeune propriétaire, précurseur sur le marché du sexe, n’avait pas imaginé les réactions violentes que sa start-up provoquerait…
Dans le même temps, l’Office, dirigé par la commissaire Marion, est confronté à une série de meurtres atroces. Trois femmes sont retrouvées mutilées, des parties de leur corps trafiquées afin d’en faire des créatures parfaites.
La psycho-criminologue Alix de Clavery, dont l’expertise est indispensable sur ce dossier, a mystérieusement disparu. Si Marion devine que ces affaires sont liées, elle n’imagine pas à quel point.
De Paris au Japon, elle traque ce Docteur X qui l’obsède depuis quinze ans.

L’auteur :  Première femme commissaire divisionnaire de l’histoire de la police française, Danielle Thiéry est devenue une figure incontournable de la scène polar. Elle a reçu le prix Polar à Cognac, le prix Exbrayat et le prix du Quai des Orfèvres pour Des clous dans le cœur.

Extrait :
« En haut de l’escalier, Nina s’efforçait de ne pas respirer trop fort. Elle avait l’impression de commettre une mauvaise action en écoutant sa mère raconter une histoire qui, visiblement, des années et des années plus tard, la minait encore. Marion avait repris à l’intention de Valentine et Jean-Charles sa narration depuis le début telle qu’elle l’avait commencée pour Stéphane Ducros. Ils attendaient la suite dans un silence absolu.  
 » – Cette femme, enchaîna Marion, Élisa Sinvilina, et ses agences immobilières.. C’est elle qui m’a amenée, sans le vouloir à Docteur X. Insaisissable, pervers, très fort. Un genre de gourou, faux thérapeute mais vrai expert en influence qui manipulait les femmes pour les spolier une fois qu’elles étaient sous son emprise et les poussait à se pendre, quand il n’avait plus besoin d’elles, après les avoir dépouillées jusqu’au dernier centime. Elisa avait le profil de ces femmes, elle était complètement sous influence mais, elle, il l’avait gardée en vie parce qu’elle lui servait à appâter les autres et à les contrôler. Elle était habile en affaires, un vrai atout pour lui. Je n’en ai, ni moi ni personne, jamais eu la preuve absolue cela dit, sinon par l’existence des agences immobilières. Il y avait une autre raison aussi pour qu’ Élisa Sinvilina ait eu la vie sauve… » »
 

Chronique d’une flingueuse

Les pépites d’Isabelle

Sex Doll de Danielle Thiéry

  Voilà une Sex Doll qu’on effeuille, qu’on effeuille… et qui vous file entre les doigts. Je l’ai lu d’une traite. Danielle Thiéry, il faudrait songer à publier plusieurs volumes par an ! Une enquête d’Edwige Marion, c’est le plaisir toujours intact de retrouver un sacré personnage qui affronte comme elle peut les coups bas de la vie. Elle a beau avoir du caractère, elle n’est pas ménagée par son entourage, famille, équipiers et psychopathes bien gratinés… Le récit de ses soucis vous absout de vos propres galères. Cette fois, c’est sa fille Nina qui s’y colle et je n’aimerais pas être à la place de sa mère… Alix de Clavery, la psycho-criminologue de l’équipe, tient également une place centrale dans cette histoire. Sa personnalité s’affirme et s’affine joliment au fil des enquêtes. Le titre annonce la couleur : Sex Doll vous entraîne dans l’industrie du sexe avec réalisme, sans en rajouter dans le sordide. Autre aspect que j’aime particulièrement dans cette série policière procédurale mais pas que : elle ne s’embarrasse pas de détails inutiles tout en respectant parfaitement les procédures (et pour cause, l’auteure fut commissaire divisionnaire). Mais son réalisme n’empêche pas une touche de fantastique si légère qu’elle passerait presque inaperçue. Un roman à savourer sans bouder son plaisir

 

10 réflexions sur “Sex Doll – Danielle Thiéry

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s