Johana Gustawsson à l’honneur : #24 – juin 2019

Johana Gustawsson à l’honneur : #24 – juin 2019

En ce mois de juin c’est Johana Gustawsson

que j’ai décidé de mettre en avant.

Mais avant de vous expliquer pourquoi c’est Johana qui poursuit cette nouvelle rubrique sur notre blog, je vous en rappelle le principe.

L’idée est que chaque mois, on se fasse découvrir un auteur qui nous tient à cœur. Étant tous des lecteurs d’horizons différents, cela permet aux uns et aux autres d’explorer d’autres univers qui nous tentent ! Pour participer, rien de plus simple :
  • une photo de l’auteur
  • une bref biographie de lui
  • Et enfin, deux ou trois livres que vous avez aimés et pourquoi !
Pour participer, vous n’avez plus qu’à me laisser un commentaire avec le lien vers votre article et je l’ajouterai au mien 🙂 Alors à vos claviers !

Mais revenant à notre auteur à l’honneur

Johana Gustawsson

Pourquoi je vous parle de cette auteure.

D’abord parce que j’ai découvert cette auteure un peu par hasard. Enfin pas tout à fait.
Il était une fois le salon du livre de Paris. Lilas Seewald alors éditrice chez Fayard me contacte.: « Geneviève, il faut que vous veniez sur le stand des éditions Fayard au  salon du livre, j’ai une nouvelle auteure de talent à vous présenter. C’est son premier roman.
Aussi le jour J à l’heure dite, je rôde autour du stand, je vois bien une chaise et une table prête pour une dédicace mais point d’auteur de polar. Juste une immense file d’attente. Et pas de Lilas, non plus. Je tourne un peu dans le coin puis je décide de revenir plus tard.
Et quand je reviens, je vois installer sur la table, une star du petit écran qui dédicace un livre. Quand je demande à une hôtesse Fayard, si une jeune auteure de polar va venir rencontrer les lecteurs, elle me désigne Laetitia Milot. Et me dit tout de go, mais c’est elle l’auteur que vous cherchez.
Tu m’avez bien eu Lilas, mais ce que tu m’avouais après  C KE C sa co-auteure que tu voulais me présenter. Car Laetitia Milot si elle a apporté et porter l’histoire de son livre, c’est bien Johana Gustawsson qui l’a écrite.
Par la suite j’ai pu rencontrer Johana lors de la sortie de son premier polar solo, Block 46.
J’ai même pu lors d’une soirée autour d’une formidables table ronde avec 3 autres auteurs, l’interviewer.

 

Sa Biographie

Née en 1978 à Marseille et diplômée de Sciences Politiques, Johana Gustawsson a été journaliste pour la télévision et la presse françaises. Elle vit aujourd’hui à Londres, en Angleterre avec ses fils et son mari suédois.

 

Sa Bibliographie.

 

Les éditions Bragelonne ont annoncé en septembre drenier que l’actrice Alexandra Lamy et le studio de production Banijay Studio France ont acquis les droits d’adaptation des romans Block 46 et Mör de Johana Gustawsson. Les deux enquêtes d’Emily Roy et Alexis Castells devraient être adaptées à l’écran, annonce la maison d’édition.

On se retrouvera

Laëtitia Milot, Johana Gustawsson

 

Avant de mourir, la mère de Margot lui révèle un terrible secret, enfoui depuis trente ans : une nuit, sur la route alors qu’elle rentrait à pied, elle a été violée par quatre hommes et laissée pour morte dans la garrigue. Puis elle a donné la vie à un enfant. Cet enfant, c’est Margot.

Hantée par le deuil et cette révélation, Margot n’a plus qu’une chose en tête : comprendre, pour se reconstruire. Elle se lance dans une quête de ses origines, en remontant le passé.

Un chemin douloureux et dangereux qui fait surgir le doute, le mensonge et la mort. Mais rien ne peut la retenir. Ni l’amour fou de Gabriel, ni Alice son amie, ni même son psy, Tavernel. Car Margot n’a rien dit. En silence, elle prépare sa vengeance.

 

 

 

Block 46

Falkenberg, Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme.

Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.

Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie…

En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

 

« Fascinant et terriblement efficace. »

 

Mör

[Mör] : adj. fém. En suédois, signifie « tendre ». S’emploie pour parler de la viande.

Torvsjön, 16 juillet 2015. Sur les rives d’un lac, on retrouve le cadavre dépecé d’une femme. Ses seins, ses fesses, ses cuisses et ses hanches ont été amputés de plusieurs kilos de chair.

Londres, le lendemain matin. La profileuse Emily Roy est appelée sur les lieux d’une disparition inquiétante : l’actrice Julianne Bell a été enlevée à l’aube et ses chaussures ont été retrouvées à proximité de chez elle, emballées dans un sac de congélation.

Ces deux crimes portent la signature de Richard Hemfield, le « tueur de Tower Hamlets », enfermé à perpétuité à l’hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor. Dix ans plus tôt, il a été reconnu coupable du meurtre de six femmes et de celui de l’ancien compagnon de l’écrivaine Alexis Castells. Comment alors expliquer que ses crimes recommencent ?

Entrez dans le labyrinthe d’une intelligence perverse, née à Londres au XIXe siècle, dans les ruelles hantées par Jack l’Éventreur…

 Et bientôt nous allons pouvoir retrouver Sång, le nouveau roman de Johana Gustawsson qui devrait sortir en octobre.

Alors j’espère vous avoir donner envie de découvrir cette auteure,

car en plus d’être une auteure de talent c’est une super nana, d’une gentillesse absolue.

Allez à bientôt pour un nouvel auteur à l’honneur, encore un ou une que j’aurai eu la chance d’avoir autour d’une table ronde.

 

 

9 réflexions sur “Johana Gustawsson à l’honneur : #24 – juin 2019

Répondre à lecturesdudimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s