Les carats de l’opéra de Jacques Saussey

Le livre : Les carats de l’opéra de Jacques Saussey : Les nouvelles enquêtes de Nestor Burma – Paru le 23mai 2019 aux éditions French Pulp dans la collection collection Polar – Nestor Burma nouvelles enquêtes -16 €. (271 pages) ; 22×15  cm

 

4ème de couverture :

Les diamants sont éternels, les hommes un peu moins…
Surtout, lorsqu’un lot de la pierre précieuse d’une valeur de 85 millions d’euros disparaît.

Burma va plonger dans les entrailles de Paris et dans le milieu de la haute joaillerie : deux univers totalement opposés, mais comme chacun sait :
…tous les chemins mènent à Rome.

 

L’auteur …Né le 14/03/1961, Jacques Saussey est un écrivain et un auteur de romans policiers.
Il a commencé à écrire ses premières nouvelles à 27 ans, en 1988. Deux nouvelles ont été primées dans des concours (« Quelques petites taches de sang » en 2002 aux Noires de Pau, et « Alfred Jarry est mort » en 2007) et une éditée en BD (« Le joyau du Pacifique », en 2007).
« La Mante Sauvage » est son premier polar. Son deuxième thriller « De Sinistre Mémoire » est paru en 2010 aux Éditions des Nouveaux Auteurs.
Actuellement il travaille comme cadre technique dans une grosse société.
Il a pratiqué le tir à l’arc de compétition pendant dix ans, de 1985 à 1995, avec à la clef un titre national individuel en 1995 et un par équipe en 1992.
Il vit dans l’Yonne.

le blog de l’auteur ICI

Extraits :
« Illuminé, anar jusqu’au bout des ongles, amateur de poésie jusqu’à l’intégrisme, braqueur d’opérette dont la première tentative s’est soldée par un fiasco retentissant, alcoolo au destin brisé, Verlaine était tout sauf une cible à abattre, pour qui que ce soit. À part, peut-être, un asticot allergique aux vers. »
« J’aperçois alors, accoudés au muret de l’entrée du métro, trois magnifiques exemplaires de ce genre de branleurs qui hantent les trottoirs des villes toute la journée, les mains dans les poches, le pantalon de survêtement descendu sur les reins qui leur dévoile le slip et la moitié de la raie, tout en émettant le caquètement d’une poule qui s’apprête à pondre dès qu’ils se focalisent sur une victime potentielle. L’un d’eux, aussitôt imité par les deux autres, siffle haut et fort une fille qui accélère le pas, les yeux baissés, essayant de ne pas montrer sa peur face aux commentaires gras, aux gestes obscènes et aux invitations salaces de ces petits cons. J’entends leurs rires lourds pénétrer l’habitacle par-dessus le bruit de la circulation qui s’est un peu densifiée dans la matinée. »
« Ici, le vrombissement perpétuel de Paris s’arrête, comme dans la ruelle des Deux-Sœurs. Des couples circulent, main dans la main, le nez collé aux vitrines. Beaucoup de livres anciens, d’affiches d’un autre temps, de cartes postales en noir et blanc. Des jouets en bois, également, comme égarés depuis une époque révolue où les enfants trouvaient encore du plaisir à s’amuser avec des objets tangibles, et pas avec des pixels qui s’évanouissent dès qu’on coupe le courant, ne laissant derrière eux que la terrible sensation du vide. »

 

 

La chronique jubilatoire de Dany

Les carats de l’opéra de Jacques Saussey

Nestor Burma c’est ce « mousquetaire anarchiste » repenti pour raison économique et peur de la prison, héros de Léo Mallet son créateur qui lui a consacré plus de vingt  épisodes et qui est agréablement repris par d’honnorables plumes polardeuses à l’initiative des éditions French Pulp.

Jacques Saussey y signe le troisième épisode de ce Nestor Burma revisité et modernisé : il utilise internet et le téléphone mobile … il me semble aussi avoir un peu rajeuni pour l’occasion.

J’ose avouer, pour moi qui n’ai jamais lu Léo Mallet, je garde en tête l’incontournable interprétation de Guy Marchand, qui assure pour la série TV, outre le rôle titre, la narration en voix off et quelle voix ! Ce ton sarcastique et décalé qui relativise tous les aléas de ces aventures parisiennes et que l’on retrouve ici avec grand plaisir. C’est cette douce musique qui chante à l’oreille du lecteur au long de ces 271pages.

Avec brio Jacques Saussey on le sent, s’est amusé à reprendre ce personnage, toujours aussi sensible aux charmes féminins en général et à ceux de sa secrétaire Kardiatou en particulier, avec grand respect toutefois. L’auteur nous fait aussi le plaisir de nous faire visiter son univers professionnel car, n’oublions pas qu’il touche de très près le monde de la joaillerie. Ne boudez pas cette immersion très documentée dans la quatrième dimension du luxe.

Nestor Burma retrouve dans cet épisode les nouveaux personnages de cette série : Mansour le geek et Stéphanie la commissaire, il croise aussi Magne au Bastion … on sait que l’auteur aime les clins d’œil et les lecteurs s’en régalent. Burma va entreprendre de trouver l’assassin de son pote de frasques juvéniles, un certain Fabrice Pichon alias Verlaine, tout un programme … tout un hommage !

L’intrigue où évolue en sous-marin notre Nestor est donc une plongée rue de la Paix mais aussi dans les sous-sols méconnus de Paris, un Paris qui communiquait à grande vitesse avant internet … bien avant internet ! Cette aventure lui permet d’évoquer les SDF, les immigrés, dans cette ville de l’indifférence…

Une bien agréable parenthèse dans la production de cet auteur que nous attendons toujours avec impatience … le prochain, promis, on y retrouve Magne et Heslin ! Ne boudez pas cet intermède !

Et oui, les diamants … « Bernard-Henri les vît » c’est Jacques Saussey qui le dit !

Je remercie les éditions French Pulp et NetGalley pour m’avoir confié ce petit bijou de plusieurs millions …

 #LesNouvellesAventuresDeNestorBurma #NetGalleyFrance

 Lu en version numérique.

 

13 réflexions sur “Les carats de l’opéra de Jacques Saussey

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s