La Dernière Couverture de Matthieu Dixon

Le livre : La Dernière Couverture de Matthieu Dixon. Paru le 15 Mai 2018 aux Editions Jigal. Collection : Polar. 18.00 €. 208 pages. 21 x 14 cm

Réédité le 15 mai 2019 chez Jigal Poche. 9€.  (248 p.) ; 17 x 11 cm

4ème de couverture :
Les recherches de Raphaël, jeune reporter, sur la mort de Bernard, célèbre photographe, vont le mener au-delà de ce qui était prévu…
Voir une de ses photos en première page d’un magazine, affichée sur tous les kiosques, pour Raphaël, jeune reporter, c’est le graal. Mais en travaillant avec Bernard, célèbre photographe devenu son mentor, il comprend très vite que les choses ne sont jamais aussi simples et que les apparences sont parfois trompeuses. En enquêtant sur la mort de celui-ci, tragiquement disparu dans le crash de son hélicoptère, Raphaël va se retrouver seul, en première ligne, à devoir jongler entre rumeurs, paranoïa, bizness, corruption, hommes de l’ombre et affaires d’État. Seul aussi à devoir slalomer entre intégrité et vérité…

L’auteur : Mathieu Dixon est né en 1972. Après un bac scientifique, il déménage à Paris pour des études d’audiovisuelles pendant lesquelles il découvre le fameux Manufacturaing Consent de Noam Chomsky et Edward Herman. Cette œuvre va profondément le marquer et ouvrir son esprit sur les stratégies de manipulation des masses. Dès lors il va porter un regard particulièrement circonspect sur le monde des médias dans lequel il va travailler. Alternativement, chargé de production, producteur, réalisateur, monteur, il exerce son regard critique sur l’Image et la fascination qu’elle exerce. En 2009, il prend un tournant en se consacrant plus directement à ce qui le passionne : l’écriture. Il participe ainsi à l’écriture de séries pour enfants, de mélodrame et de comédie romantique en tant que scénariste. Depuis quelque temps, Matthieu Dixon se passionne pour les histoires politiques et les scandales d’état. Il est donc naturel que sa plume vienne rencontrer quelques célèbres cadavres de la République. Il partage actuellement sa vie entre la France et l’Angleterre.
Extraits :
« La Maskirovka, Bernard connaît bien. Il y a ses entrées. Le lieu est vaste mais une fois calés, on ne peut plus bouger sans se faire repérer, d’où la nécessité d’être deux pour couvrir. Je salue le maître d’hôtel, qui semble me reconnaître, alors que Bernard règle les détails.
— Je te laisse prendre position à l’avant-scène.
On avance dans le restaurant et il m’accompagne. Bernard a besoin de tout contrôler.
— C’est ici que t’auras le meilleur angle.
— Je sais. On a déjà planqué ici pour Daphné…
Il m’interrompt, autoritaire :
— Tu sais, mais je te le dis quand même. Faut qu’on accorde nos violons. Parce que si tu te mets où tu veux et moi pareil, on peut être sûrs d’avoir un angle mort. Je vais me mettre de l’autre côté (il pointe un coin éloigné de la salle), normalement on devrait couvrir l’ensemble.
— OK, pas de soucis. Tu veux pas me dire qui c’est ? Ça me faciliterait la tâche.
— Tu reconnaîtras dès que ça rentre. Sinon, c’est que j’ai raté ton éducation et que t’as rien à faire dans ce métier.
Je le trouve particulièrement dur et tendu ce soir. Ça doit être du gros gibier.
Je connais sa stratégie maintenant. Ne pas me dire qui on attend, c’est me maintenir en éveil, soutenir ma vigilance et attiser la tension. Il s’assure un soldat opérationnel, ne traitant pas la mission à la légère, constamment sur le qui-vive.
Il me tape l’épaule en signe d’encouragement, mais aussi et surtout pour me notifier qu’il en a fini avec moi. Puis il se dirige vers sa place de son pas lourd, terrien.»

Les Lectures de Maud :

La Dernière Couverture de Matthieu Dixon

Alors alerte coup de  coeur pour cette découverte

Tout de suite dans le vif du sujet, aux côtés de Raphaël reporter photo, nous suivons pas à pas sa quête de vérité.
Un personnage attachant car crédule au début, qui va vite se rendre compte que s’il veut trouver la vérité, il va devoir affronter de nombreux obstacles, pas toujours identifiables !! De découvertes en déconvenues, il va devoir faire face à l’impensable, la vérité est-elle toujours mieux que le mensonge ? Arrivera-t-il à déjouer le complot ? Ou tout simplement à s’en sortir ?
Une lecture addictive, du rythme, des rebondissements ; un angle à la première personne qui implique le lecteur dans l’aventure. Le dur constat des assassinats de journalistes, de reporters, pas toujours élucidés, soulèvent la question : pour une photo, un article, mérite-t-il la mort ? Quand de grandes puissances, souvent invisibles, souhaitent que le secret ne sorte pas… Une très belle découverte, plausible, bien ficelée, une fin tout à fait surprenante !!!! Une lecture que je recommande très vivement  Je suivrai avec attention la prochaine sortie de l’auteur…

Je remercie Lucile Muller du blog Loeildelucioledansleslivres et les Editions Jigal Polar pour leur confiance et cette très belle découverte

10 réflexions sur “La Dernière Couverture de Matthieu Dixon

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s