Si je serais grande de Angélina Delcroix

Le livre : Si je serais grande de Angélina Delcroix. Paru le 21 mars 2019 aux Editions Nouvelles Plumes. 19€ (389 pages) ; 23 x 14 cm

4ème de couverture : 

2006.Deux petites filles disparaissent le même jour, sans laisser de traces. Elles sont voisines mais n’étaient pas ensemble au moment de leur enlèvement. Eléanor, bientôt 6 ans,
vit dans la peur de déplaire à ses parents. La tête pleine d’images et de souvenirs, est-elle la menteuse que décrit sa mère ?

2016 Des cadavres d’enfants viennent d’être découverts. Au milieu des corps, une survivante.
Enceinte de quatre mois et toujours profondément marquée par sa précédente enquête, l’adjudante Joy Morel, se retrouve à la tête d’une enquête éprouvante qui va l’entraîner aux frontières de l’inimaginable…

 

 Extrait :
 Joy était assise à côté de Ben. Ils scrutaient tous les deux l’écran de l’ordinateur, mais leurs pensées étaient restées au charnier. Ben se demanda où placer le maximum sur l’échelle de l’horreur. Chaque fois qu’il pensait l’avoir atteint, une nouvelle enquête venait lui prouver le contraire. L’imagination morbide de l’être humain n’avait-elle donc aucune limite ? Ces monstres naissaient-ils monstres ou le devenaient-ils en grandissant ? Il laissa ces questions défiler dans son esprit sans chercher des réponses. Il savait qu’il ne les trouverait jamais.
L’auteur : Née en 1978, à Luçon, après une licence de génétique, et des études en psychothérapie, Angélina Delcroix est actuellement (2017) psycho-praticienne en Vendée. Mariée et mère de deux enfants, elle consacre son temps libre à sa passion, l’écriture.

 

 

 

Chronique d’une flingueuse

L’avis de Sylvie K

2006 C’est noël Eleanor doit obéir à sa mère mais noël éveille des choses en elle. Elle ne sait pas lesquelles, ni pourquoi elle a peur de sa mère, elle doit faire ce qu’elle lui demande mais des sensations confuses l’en empêche, des sons, des images la perturbent mais elle est si petite et son papa est là pour la protéger.

Cette même année deux petites filles de son âge disparaissent.

2016 Un charnier d’enfant est découvert Joy malgré les séquelles de sa précédente enquête (voir « Ne la réveillez pas ») et le fait qu’elle attende un enfant veut participer à l’enquête. Parmi les corps, une survivante ! L’équipe chargée de l’enquête ira crescendo dans l’abject, devant faire face à des choix parfois terribles.

Eléanor à 16 ans son esprit dérive entre passé et présent et à peine le temps de savoir ou tenir une bribe de souvenirs qu’ils se confondent. Son esprit ne se soumet pas entièrement, il lui reste une infime force qu’elle garde ; son échappatoire. On entrevoit alors qu’une secte des plus organisée utilise des enfants mais dans quel but ? pourquoi ? Qui manipule qui ? Tous seront impactés par cette histoire mais qui en sortira indemne ?

Angélina Delcroix nous livre un trhiller psychologique brutal, brutal par les émotions qu’il procure surtout quand on touche à un enfant, qu’il soit maltraité et qui outre la manipulation mentale subit bien pire !  On est confronté à ce que l’on ne voudrait pas voir ni savoir, ce page-turner est saisissant, il est construit habilement par son auteure. Elle commence par nous saisir au travers de cette voix d’enfant dans sa quête d’identité. On entre ensuite au fil de l’enquête dans le profil de chaque personnage, tous ont leurs rôles. Tout est disséqué, taillé au scalpel, que ce soit les ressentis, les émotions ou les dialogues pour prendre en intensité. Plus la lecture avance et plus les révélations font jour pour arriver à une fin qui à croire au talent d’Angélina n’en sera pas une.

Si je serais grande et que j’aimerais les histoires qui remuent, celles qui secouent, qui interpellent, celles qui donnent du suspens, de l’empathie, celles ou la fiction rejoint la réalité, je lirais celle-ci !

Mais attention très intense ! on touche aux enfants ! Ni les protagonistes, ni même moi après la lecture de ce livre n’en resteront indemnes. Pour preuve, j’ai lu les témoignages, extraits et films issus des sources de l’auteur hélas tout n’est pas que fiction dans ce monde.

33 réflexions sur “Si je serais grande de Angélina Delcroix

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s