The Prison Experiment, Tome 2 – Eric Costa

Le livre The Prison Experiment, Tome 2, Eric Costa.  Paru le 28 juin 2019 en autoédition chez Independently published.18€99. (571 pages) ; 15 x 23 cm

4ème de couverture :

Zone 51, désert du Nevada. Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles. Son nom: « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle. Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon? Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel. Leur mission: retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix. Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine. Son génie peut les sauver… ou les tuer. Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre?

L’auteur : Armé de trois ans d’études en narratologie, Eric Costa glisse quelques exemplaires de son roman Aztèques dans sa valise et prend le train pour le salon du livre de Paris en mars 2017. Il se demande ce qui va bien pouvoir en ressortir. Et pour cause : en tant qu’auteur indépendant, il ne s’est jamais rendu à un tel évènement et ne connaît personne. Que peut-il espérer ?Malgré ses doutes, il tente sa chance au Speed-Dating Amazon, un concours qui propose de mettre en avant deux romans pour l’année 2017. À sa grande surprise, les membres et les auteurs Amazon l’accueillent comme l’un des leurs. Encore mieux : son travail acharné et sa foi en l’écriture se voient récompensés par le prix du Jury Amazon KDP !Aztèques gagne ainsi ses ailes. Accrochez-vous à vos rêves. Là où il y a une volonté, il y a un chemin.  Lauréat du concours Amazon au Salon Livres Paris 2017 pour son livre Aztèques, Eric Costa propose aux lecteurs suspense et émotions fortes. Son credo : ne jamais lui laisser de répit.

Extrait :

« La vérité est ce qui importe le plus au monde, car sans la vérité, nous vivons tous en prison. »

L’accroche de Miss Aline :

The Prison Experiment, Tome 2, Eric Costa

Que reste-t-il du commando initial s’étant introduit dans l’Oeuvre? Une mercenaire : Elena à qui il reste trois jours pour remplir sa mission et dix balles pour faire face à  l’ennemi.

Elena va devoir faire confiance, s’endurcir, prendre des décisions. Le combat pour la vie, pour  la survie continue. Elle ne sera pas seule mais ses alliés sont-ils tous de bonnes intentions ?

Agello, lui aussi devra prendre des décisions. Quel prix à payer pour la vérité ? Quel prix pour la liberté ?

Ce deuxième tome reprend  exactement là où l’auteur nous a laissé sur l’opus précédent. Pour un peu je cherche les pages d’avant ! Nous sommes toujours sur des chapitres, courts et intenses. Le dialogue est très présent là encore. Ce qui rend l’histoire vivante et  rythmée.

On suit tour à tour  Elena, Agellos… Les personnages ont pris de l’ampleur. Ils  s’affirment, se révèlent. Les consciences s’éveillent. On s’attache à certains, on en déteste d’autres, mais jamais indifférence.

On retrouve également cette faune et cette flore fortement décrites mais sans lourdeur. Voyage dans un écosystème planétaire.

Eric Costa, une fois n’est pas coutume, nous balade de salle en salle, d’action en action. Quand va-t-il laisser Elena respirer un peu et prendre du repos ? Quand Agellos pourra-t-il dormir sur ses deux oreilles, l’esprit apaisé ? Quand sortirons nous de ce labyrinthe où chaque page peut te perdre dans un dédale de questionnement, de surprise, de frayeur ?

 Contrairement au volume précédent, je ne suis plus observatrice. Je suis sur le qui-vie, je traque les informations concernant Dédale.  Je cogite : où l’auteur veut-il m’emmener ? Où est Dédale ? Que veut-il réellement ? Qui est-il ? Les théories s’amoncellent. Certaines seront vite oubliées, d’autres vont persister.

The Prison Experiment met le doigt sur un bouquet de thème sociétaux importants : la raison d’Etat, le pouvoir, l’argent, la manipulation, la liberté d’expresssion, la vérité. Eric Costa nous parle également de sacrifice, de  survie, d’entraide, de solidarité, de confiance, d’honneur.Survie

J’ai pris plaisir à lire la suite des aventures d’Elena, de Jackson, d’Agellos. Je reste avec des questions et des doutes. Je vais devoir attendre le troisième opus… que ça va être long ! En attedant qu’il arrive, je ne peux que vous recommander de lire les deux premiers volets de cette trilogie. Auteur à découvrir incontestablement.

Un grand merci à Eric Costa pour sa confiance renouvellée. Ce fut  encore  une fois un très bon moment livresque.

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s