Peine capitale, Isabelle Villain

Le livre : Peine capitale, Isabelle Villain. Paru le 17 avril 2019 aux Editions Taurnada, collection Le tourbillon des mots.   5,99 €  167 pages ; epub 

4ème de couverture :

Elle marche tranquillement dans la rue, puis le trou noir. Une sensation de brouillard intense et un goût d’éther dans la bouche. Pourquoi elle ? Cela n’a aucun sens. À partir d’un corps découvert dans un lac du bois de Boulogne à Paris, le commandant Rebecca de Lost, chef de groupe au 36 quai des Orfèvres, s’engage dans une enquête tortueuse. Une course contre la montre. Car les cadavres s’accumulent. Aucun lien évident entre tous ces homicides. Pourtant ce lien existe bien. Et lorsque Rebecca va le comprendre, ce sera le début d’une descente aux enfers.

L’auteur : Née au Maroc en 1966, Isabelle Villain a travaillé pendant une quinzaine d’années dans la publicité, l’événementiel et l’organisation de salons professionnels. Amatrice de littérature depuis l’enfance, elle obtient en 2015 le Prix Maurice Bouvier pour Peine Capitale, et en 2016 le Prix Polar du festival Jeter l’Encre pour Ames battues. En 2018, elle publie son 5ème  roman, Mauvais genre, un thriller haletant très bien accueilli par les critiques et les lecteurs.

 

 

Extrait :
« Je ne sais pas encore pourquoi il a modifié son mode opératoire ni pourquoi les premiers corps n’ont pas été retrouvés, mais il doit très certainement y avoir une raison. Il y a eu un événement, un élément déclencheur dans sa vie entre ses premières victimes et les deux dernières qui l’ont poussé à faire évoluer son plan. »

L’accroche de Miss Aline :

Peine capitale, Isabelle Villain

Une femme retenue prisonnière. Une question sur une date : 28 novembre 2008. Terminé les festivités  de fin d’année pour le commandant de Lost et son équipe : un corps vient d’être retrouvé. Une femme, une scarification : IV sur le haut de l’épaule. La numéro V sera retrouvée dans une chambre d’hôtel, vidée de son sang. Si on en est déjà à V où sont les trois premières ? De Lost est convaincue que ces corps manquants existent.

L’assassin va-t-il commettre une erreur ? Quelles sont ses raisons ? De Lost et son équipe peine à faire avancer l’enquête, à trouver le lien entre les victimes. D’autant plus que certain membre de l’équipe semble enfoncer dans des soucis d’ordre privé.

Cette première enquête de Rebecca de Lost mais pas mon premier roman d’Isabelle Villain. Comme pour Mauvais Genre, je retrouve le travail d’une équipe d’enquêteur. Je vis l’enquête de l’intérieur.

Les personnages d’Isabelle Villain sont déjà bien en place. Ils ont une vie en dehors de l’enquête et donc des hauts et des bas comme tout un chacun. Rebecca, Antoine et les autres, ont une belle dimension humaine. On a envie de les rencontrer, on est empathique envers eux. On aime leurs forces et leurs failles.

L’écriture et la lecture sont fluides. Beaucoup de dialogue, ce qui rend le récit vivant et donne un bon rythme. Le suspense est maintenu de bout en bout. Isabelle Villain maîtrise parfaitement sont intrigue pour le plus grand plaisir du lecteur.

Comme pour Mauvais genre, avec cette enquête, l’auteure aborde un sujet délicat. Une marque de fabrique d’aller là où peu vont ? En tout cas c’est une réussite. Encore une fois j’ai passé un très bon moment de lecture. Je file de ce pas lire le suivant : Ames battues.

Merci à Taurnada Editions pour ce SP qui, une nouvelle fois, m’a tenu en haleine.

4 réflexions sur “Peine capitale, Isabelle Villain

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s