L’Abbaye blanche de Laurent Malot

 

Aujourd’hui c’est double chronique

Et c’est Eppy Fanny et Sylvie K qui nous donne leur avis sur un même livre.


Le livre : L’Abbaye blanche de Laurent Malot. Paru le 14 Septembre 2016 aux éditions Bragelonne Thriller. (334 pages) ; 14 x 22 cm.

4ème de couverture : 

À Nantua, dans le Jura, Mathieu Gange élève seul sa fille de six ans. Sa femme a disparu depuis plusieurs mois sans donner d’explication. Flic intègre, il fait ce qu’il peut pour assurer sa mission, quand soudain la violence s’abat sur ce coin du monde où il ne se passe presque jamais rien.

Deux hommes sans lien apparent sont assassinés coup sur coup, puis on retrouve un  cadavre mutilé dans la forêt. À mesure qu’il démêle les fils, Gange est entraîné dans une enquête dont les enjeux le dépassent. Notables véreux, secte, affaire d’État : le cocktail est explosif. Mais Gange ne peut pas renoncer. La disparition de sa femme n’est peut-être pas innocente…

L’auteur : Laurent Malot a commencé à écrire à 19 ans parce qu’il rêvait de travailler avec Steven Spielberg. Il a gagné ses premiers droits d’auteur grâce à des fictions radio. Son premier roman, De la part d’Hannah (Robert Laffont, 2014) a conquis près de 25 000 lecteurs. Mêlant habilement thriller politique et roman noir, L’Abbaye blanche est son premier polar.

 

 

 

 

Extrait :
 « Calmé, il régla le thermostat sur une température douce et apaisante, et se concentra sur l’affaire qui venait de prendre une nouvelle dimension. En sortant de la douche, il admit que Chieti avait raison sur un point : ni lui, ni Etienne, ni Michelet n’étaient de taille à affronter de front les spectres qui tiraient les ficelles. Mais ils pouvaient tenter de scier une des roues de leur Cheval de Troie et si l’équilibre de la danse baroque à laquelle se livrait ce petit monde corrompu venait à se rompre, une chute pouvait en entraîner une autre et foutre la combine à terre. Restait à trouver le bon angle d’attaque ».

 

Chronique d’une flingueuse

L’avis de Sylvie K

 L’Abbaye blanche de Laurent Malot

 

Le début de l’enquête est lent trois meurtres à Nantua ville pépère ou le décor blanc incite plus à rester au chaud qu’à compter les cadavres … De fausses pistes et rapidement on entre dans l’action.

 

Gange est chargé de l’enquête, il est complexe, caustique, tourmenté, droit et intègre mais las aussi. Il est papa mais aussi mari ce qui donne un mélange de personnalité et rend le personnage attachant. Il doit composer avec le départ de sa femme et cela en devient obsessionnel ; il ira même jusqu’à la relier aux meurtres. Obligé de collaborer avec une journaliste Héléna, ils forment un drôle de duo. Ils commencent à soulever des lièvres, mensonges, corruption, notables véreux et jusqu’à la hiérarchie de Gange qui s’en mêle pour l’empêcher d’aller plus loin. Heureusement la juge Harlan semble être de leur côté. Un scandale verra le jour leurs recherches les mèneront jusqu’à l’Abbaye Blanche ; est-ce un endroit paisible pour faire retraite ? une secte ? Qu’est ce qui se cache derrière ses murs ? Et sous les capuches des moines ? Gange se perd dans cette affaire, il court après les meurtriers mais aussi après sa femme.

 

Un roman noir qui traite de la manipulation politique, professionnelle, pour déboucher sur un scandale d’état. Le mensonge est de toutes parts forces de l’ordre, juges, magistrats. On assiste à un duel entre flics intègres et flics qui répondent aux ordres supérieurs, la bataille d’un flic contre un tout un monde corrompu.

 

La dernière partie du roman nous offre une scène digne d’une attaque de western (bon un poil trop à mon goût !)  mais Laurent Malot sait aussi distiller des touches d’humour.

 

Faites une immersion dans ce coin du Jura où d’un seul coup tout peut changer.

 

4 réflexions sur “L’Abbaye blanche de Laurent Malot

Répondre à ROCAFORT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s