La voleuse de nuit de Lydie N’guessan

Le bingo de l’été de Thriller et vous

Mes lectures

 Un livre de moins de 200 pages

Le livre : La voleuse de nuit de Lydie N’guessan. Paru le 8 octobre 2018 chez Les éditions Moires dans la collection Lachésis. 17€. (179 p.) ; 18 x 13 cm

4e de couv :

Sous forme d’intrigue policière, avec pour théâtre des guerres civiles qui secouent l’Afrique, l’auteure explore les abysses qui habitent l’être humain en retraçant l’histoire de deux destins dont le cours s’inverse. Celui d’une tueuse à gages métisse franco-africaine dans le couloir de la mort d’une prison américaine et celui d’un agent du FBI en instance de divorce. Pourquoi Sekhmet, enlevée à sa famille depuis son plus jeune âge et formée à devenir une tueuse, s’est-elle rendue au FBI en révélant l’ensemble des activités criminelles de ses comparses ? Que se cache-t-il derrière cette reddition qui pour l’agent Gus Sawyer comporte tous les indices d’une manipulation ? Et à qui profite-t-elle ? Que contient le courrier que Sekhmet écrit depuis le couloir de la mort à Nicolas ? La voleuse de nuits parcourt les équations irrésolues de la condition humaine, unique dans sa diversité et pourtant universelle.

L’auteur : Diplômée de l’Institut d’études politiques de Grenoble, Lydie N’guessan (1963) est attachée principale d’administration de l’État. Métisse franco-africaine, elle se définit comme titulaire de deux citoyennetés : celle du monde et celle de Saint-Malo où elle a élu domicile. La voleuse de nuits est son premier roman.
Extrait :
« Petite quelqu’un a veillé sur toi dans cette maison, me dit l’homme, c’est grâce à lui que je t’ai épargnée, je savais que tu étais cachée quelque part. Il m’a dit que tu étais victime de ce système que nous venons de combattre. Il m’a raconté ta détresse au milieu de cette maison, comment tu as aidé cette révolution, comment grâce à toi il a posé des micros dans la chambre de cette putain. Les hommes sont si bavards sur l’oreiller. Tu me reconnais n’est-ce pas ? Nous nous sommes vus dans le bar chez Mamy Wata. Petite, ton ange gardien est mort l’arme à la main cette nuit. Quand nous avons commencé cette opération, je lui ai promis de veiller sur toi s’il lui arrivait quelque chose, aussi je t’emmène avec moi. Tu auras une très belle vie je te promets. Je ne sais pas ton prénom et je ne veux pas le connaître, tu t’appelleras Sekhmet, c’est le prénom que je te donne, on fait table rase du passé, je suis ton père désormais. »

 

Le post-it de Ge

La voleuse de nuit – Lydie N’guessan

Voici une intéressante découverte.

L’histoire de deux destins dont le cours s’inverse. Celui de Sekhmet, tueuse à gages franco-africaine, qui se rend au FBI et finit dans le couloir de la mort d’une prison américaine. Et de l’agent Gus Sawyer, en instance de divorce, qui voit derrière cette reddition une manipulation.

L’histoire de deux êtres qui n’ont plus rien à perdre.

Un mixe de roman psychologique ,roman d’espionnage mais aussi un pur thriller, La voleuse de nuit se lit à une vitesse vertigineuse. Porté par un belle écriture très fluide, ce polar nous embarque littéralement.

Une vraie belle découverte, une auteure à suivre. Un étonnant premier roman.

2 réflexions sur “La voleuse de nuit de Lydie N’guessan

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s