Papote d’Auteur, Miss Aline était avec Lorraine Letournel Laloue

Papote d’Auteur, Miss Aline était avec Lorraine Letournel Laloue

A l’occasion de la sortie de HS 7244, son premier roman Miss Aline est allée interroger Lorraine Letournel Laloue

Mais avant ITW  de Lorraine

Retrouvez notre avis sur son premier roman Ici HS 7244

Allez maintenant place à la

Papote avec Lorraine Letournel Laloue

Photo de Melania Avanzato

Miss Aline : Bonjour Lorraine. Merci  d’avoir acceptée cette papote. Pour commencer peux-tu en quelques mots te présenter aux lecteurs ? Et nous expliquer d’où te vient le goût de l’écriture ?

Lorraine : Alors avant tout merci Aline ne m’accorder de ton temps pour cette interview. En quelques mots, je suis une grande passionnée de lecture. Je lis principalement des romans noirs mais aussi des histoires de vies ou des romans historiques sur 39-45. Mon goût pour l’écriture, lui, m’est venu à force de lire. J’ai aussi été bêta lectrice pour deux manuscrits et ensuite Marius, Camille et tous les autres ont fait une plongée dans mon esprit au point que je me pose face à l’ordi et que je les laisse écrire leurs vies.

Miss Aline : J’ai découvert HS 7244,  raconte moi comment t’es venue l’idée d’écrire ce livre ?

Lorraine : En tombant, par hasard, sur un article sur les réseaux sociaux qui dénonçaient ces enlèvements. Quand j’ai compris que tout était vrai, j’ai été scandalisée et j’ai eu besoin d’écrire ma colère.

Miss Aline : c’est incroyable cette histoire… tu l’as reporté avec beaucoup de pudeur toutefois malgré ta colère.

Lorraine : J’ai essayé de me mettre un maximum dans la peau de mes personnages. Transmettre leur incompréhension face à cette déshumanisation. Peut-être que la pudeur, vient de là…

Miss Aline : Tu réussis dans ton récit à nous laisser des coins d’ombre et nous livrer une fin qui nous retourne. Comment as tu travaillé ton déroulement ?

Lorraine : Alors je dois dire qu’avant de commencer à écrire, j’avais 90% de mon histoire en tête. Le personnage infiltré et quelques autres détails (que je ne peux dévoiler sans spoiler) me sont vraiment venus au fil de l’écriture.

Miss Aline : Comme beaucoup d’auteur se sont tes personnages qui te guident.

Comment se passe une séance d’écriture : tu as des rituels (endroits, moments, musique, nombre de mots etc.) ?

Lorraine : Oui, ce sont les personnages qui m’ont guidés et parfois, échappés même.
Pour les séances d’écriture, non, pas de rituels spécifiques, j’ai besoin d’un minimum de calme. J’écoute de la musique oui, mais je peux écouter Bach comme du rock, de la techno ou de la variété française, années 80, 90… Ça dépend de mon humeur

Miss Aline : HS 7244 est ton premier roman. Es-tu déjà sur un autre projet ? Là encore pars-tu d’un fait réel ?

Lorraine : Je n’ai rien commencé pour le moment. J’ai d’autres projets oui, d’autres idées oui et à nouveau, tout partirait d’un fait réel …

Miss Aline : De ce fait ma question suivante sera de savoir si tu penses qu’un auteur à un rôle à jouer pour « dénoncer » la société dans ses travers ?

Lorraine : Je pense oui. Il y a beaucoup de choses à dénoncer, dans des thématiques différentes. Certaines toucheront plus un auteur qu’un autre mais je pense qu’il est important d’être engagé. Important mais pas indispensable non plus. Ce que je veux dire c’est qu’il ne faut pas forcément être engagé et dénoncer quelque chose quand on choisit d’écrire un livre.

Miss Aline : Pourrais tu écrire autre chose que du thriller ?

Lorraine : Non, pour le moment je ne me vois absolument pas écrire autre chose qu’un thriller. J’ai besoin de frissons, de peur, d’intrigue et de sang!

Miss Aline : Et un quatre mains ?

Lorraine : À une époque oui, j’aurais bien aimé mais finalement, je pense que pour le moment il faut que je reste seule pour choisir la tournure que peuvent prendre mes histoires et surtout, mes personnages… Mais peut-être qu’un jour, ça se fera… Je ne suis pas  complètement fermée non plus.

Miss Aline : Tiens-tu comptes des observations de tes lecteurs pour tes prochains romans ?

Lorraine : Je suis ouverte à toutes critiques quand elles restent constructives. Et je sais que mon histoire ne plaira pas à tout le monde, un livre ne peut pas faire l’unanimité.  J’espère juste qu’ils comprendront ma colère, la partageront et le plus beau cadeau serait que mon histoire aide certaines consciences à se réveiller… Oui, bien sûr je tiendrais compte des remarques que l’on pourra me faire. C’est important de savoir de remettre en question

Miss Aline : Fait réel ou non un livre ne peut faire l’unanimité … il est toujours lu avec le passif et l’actif du lecteur qui le tient en main et qui ne sera pas le même que ceux de son voisin. Autant de lecteur, autant de lecture, autant de ressenti

Lorraine : Oui absolument, et le monde de la littérature serait bien triste si nous avions tous les mêmes goûts…

Miss Aline : Je suis totalement d’accord.

Je suppose que tu fais beaucoup de recherche avant de te lancer. Combien de temps recherche comprise tu as eu besoin pour écrire HS 7244 ?

Lorraine : Pour HS 7244, oui. J’ai fait beaucoup de recherches, vraiment beaucoup. J’ai commencé à écrire mon histoire fin décembre 2017 et j’ai écrit le dernier mot le 3 avril 2018. Ensuite il y a eu tout le travail des corrections avec mon équipe de bêta lecteur avant d’envoyer mon manuscrit en maison d’édition. Et enfin quand mon éditrice m’a annoncé qu’elle acceptait de m’éditer, il y a eu un nouveau travail sur le texte. Donc 3 mois et demi (à peu près) pour l’écrire puis 5 mois de retravaille.

Miss Aline : Difficile de parler de ton livre sans trop en dire. Afin de laisser la découverte totale au lecteur, un véritable uppercut lorsqu’il comprendra la raison de cet emprisonnement, cet acharnement.  Avant de te libérer as-tu quelque chose à ajouter qui te tiendrait à cœur et dont le sujet n’a pas été abordé lors de notre échange ?

Lorraine : Non, rien. Je te remercie à nouveau Aline pour ce moment.

Miss Aline : C’est moi qui te remercie d’avoir pris sur ton temps de vacances pour cet échange. Je te souhaite une merveilleuse aventure avecHS 7244 et tes romans suivants !

3 réflexions sur “Papote d’Auteur, Miss Aline était avec Lorraine Letournel Laloue

    • C’est toujours très intéressant de discuter avec un(e) auteur(e). On apprend beaucoup sur leurs façons de travailler, d’où ils puisent leurs idées, etc. Et c’est à chaque fois un bon moment de partage.
      Un livre et une auteure à découvrir.
      Bonne lecture.
      Miss Aline.

      Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s