La lame de Frédéric Mars

Le livre : La lame, Frédéric Mars.   Paru le 29 mai 2019 aux Editions Metropolis.  21 € ; (506 pages) ; 15,4 x 23,6

4ème de couverture :

Dans une France proche et obscur à la cité de La Solidarité, quartiers nord de Marseille : l’officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d’une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d’êtres humains ne fait que commencer.

Le lendemain,  à Lagos, capitale du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l’instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s’abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain.

Au même moment, à l’Élysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C’est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur nigérian de ravir le pouvoir à l’extrême droite en 2027. À peine a-t-il achevé son allocution qu’on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos.

Ces trois histoires ne vont pas tarder à se rencontrer, d’une manière qui pourrait bien changer le monde.

Ce qui va les réunir ?

Une lame, rien qu’une lame, qui déjà déferle et emporte tout sur son passage…

Basé sur les prospectives des plus éminents spécialistes des mouvements migratoires, La Lame vous propulse dans un thriller politique haletant où les lignes entre le réel et la fiction se brouillent jusqu’à devenir une seule et même piste.

L’auteur : Né en 1968, Frédéric Mars est l’auteur de nombreux best-sellers. Il a notamment signé les thrillers Le Manuel du sérial killer (Hachette) et Les Marcheurs (La Mécanique Générale). Passionné par le cinéma anglais et la photographie en noir et blanc, il se consacre aujourd’hui à l’écriture.

 

 

 

 

 

Extrait :
«  Une lame après l’autre.
Mais il fallait déjà que la première passe sans encombre, si on voulait que les autres déferlent. Riches ou pauvres, blancs ou noirs, les peuples n’étaient que des pions, et leur avenir une partie d’échecs dont des hommes tels que Kirgis et lui avaient déjà réécrit les règles ».

 

L’accroche de Miss Aline :

La lame, Frédéric Mars

Octobre 2031. Sur le pont d’Avignon une lame danse, une lame danse…

Septembre 2031. Tout part à vaux l’eau.

Marseille, le corps sans vie d’une jeune femme dans un quartier sensible. Simon Mardikian OPJ n’a d’autre choix que de transporter le corps dans le coffre de sa voiture.

Makoko, Sékou  instituteur voit s’abattre sur l’école une vague submersion.

Paris, le Président Bako Jackson annonce sa candidature pour les prochaines Présidentielles de 2032.

Trois lieux, trois histoires. Quel(s) lien(s) ?

Les intrigues sont denses. Beaucoup d’événements, de rebondissements. En début de lecture, tu dis merci « la liste des personnages ». Les histoires se mettent en placent doucement. Les intrigues se dessinent. Le tableau prend forme.

Un objet « commun » : une lame. Le couteau pour ôter ou donner la vie. La lame, vague submersion. La lame de tarot qui guide une/des décision(s).

Frédéric Mars nous livre un thriller géopolitique d’une crédibilité époustouflante. Il s’appuie sur de nombreuses recherches, d’analyses qu’il pousse à l’extrême. La prostitution, la drogue, l’argent, la manipulation, le pouvoir, la corruption, la mort. Le monde régit par des facteurs, des codes, des enjeux qui dépassent l’individu lambda. L’avenir du monde aux mains de quelques uns. Le chemin vers demain est loin d’être pavé de bonnes intentions. Ecraser, asservir une multitude pour son propre confort, pour son égo surdimensionné, pour plus d’acquisitions matérielles,  plus de pouvoir.

2031, ce n’est pas si loin.

Frédéric Mars utilise son talent d’auteur comme un gigantesque microscope. Tel un laborantin,  sur chaque lame il place des faits, des personnalités, des lieux et nous invite à l’observation.

La Lame un thriller qui amène le questionnement sur l’individu, la société…

2031, ce n’est pas si loin.

2031 c’est aujourd’hui.

Merci aux Editions Metropolis pour ce SP incroyablement réaliste. Merci également à Frédéric Mars pour nos échanges, sa disponibilité, sa gentillesse lors de notre rencontre à SMEP.

21 réflexions sur “La lame de Frédéric Mars

Répondre à belette2911 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s