Trafics de Benoît Séverac

Trafics de Benoît Séverac lu par Mamie Danièle pour Collectif Polar dans le cadre du bingo de l’été de Thrillers et vous

Un livre qui fait parti de votre pal depuis plus de 6 mois (une antiquité)

Le livre : Trafics de Benoît Séverac – Paru le sous ce titre 09 mars 2017 aux éditions Pocket – collection Thriller. 6.70 € (320 pages) ; 10 x 17  cm 

Précédemment paru sous le titre Le chien arabe le 18/03/2016 aux éditions Manufacture du livre 

 4 ème de couverture :

Toulouse, quartiers nord, écrasés par la fournaise de l’été, les trafics, l’ennui, le désespoir. Sergine Hollard est de garde dans sa clinique vétérinaire quand la jeune Samia vient la chercher en pleine nuit. Il y a un chien dans une cave de la cité, il est malade, il va mourir. Sergine doit le sauver, Sergine ne doit rien dire. Et contre toutes les règles de prudence, parce que Samia la touche, la vétérinaire accepte. De soigner un chien rempli de drogue appartenant à un caïd du quartier de la ville où la criminalité est la plus élevée, un quartier pris en étau entre rêves d’argent facile et rêves de djihad. Des rêves qui risquent de transformer la vie de Sergine en cauchemar…

L’auteur Benoît Séverac, né à Versailles en 1966,  est auteur de romans et de nouvelles en littérature noire et policière adulte et jeunesse.
Touche-à-tout, il a été tour à tour guitariste-chanteur dans un groupe punk, comédien amateur, travailleur agricole saisonnier, gardien de brebis sur le Larzac, restaurateur de monuments funéraires, vendeur de produits régionaux de luxe, dégustateur de vins, conseiller municipal, clarinettiste dans un big band de jazz puis co-fondateur d’une fanfare rock-latino-jazz.
Il s’est d’abord fait connaître par ses nouvelles, il est lauréat des concours du Lecteur du Val (2002) et d’Encre de Garonne (2004).
En 2007, vint également la publication de son premier roman, Les Chevelues (éd. Tme), qui a reçu le Grand Prix Littéraire de la ville de Toulouse 2008, le Prix de la ville de St-Lys, le Prix Calibre 47 du salon Polar’encontre 2009.
Il a publié aux éditions Syros, Silence (2011), L’Homme-qui-dessine (2014), Little sister (2016) et participé à l’anthologie de nouvelles Hammett Détective (2015). Ses romans ont remporté de nombreux prix, certains ont été traduits aux États-Unis ou adaptés au théâtre.
Silence obtient notamment le Prix 2012 du Polar Jeunesse de Montigny-lès-Cormeilles (95), Prix 2012 de littérature jeunesse de Balma (31), Prix 2012 du salon de littérature jeunesse de Mirande (32) et Prix du Polar lycéen d’Aubusson 2015.
Benoît Séverac enseigne l’anglais à l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse ainsi qu’aux étudiants du Diplôme National d’Œnologie de Toulouse. Il est dégustateur agréé par le Comité Interprofessionnel des Vins d’Alsace.
Il est membre co-fondateur des Molars, association internationale des motards du polar.  
Extraits :
« … un quartier autrefois ouvrier qui hésite aujourd’hui entre village dans la ville et nouvelle zone à problème. D’un côté, les vieux Espagnols républicains qui se retrouvent sur le boulodrome, l’ambiance populaire bon enfant ; de l’autre, les jeunes désoeuvrés prêts à tout pour ressembler à de vrais durs. Pour l’instant l’équilibre est en faveur du folklore local, mais il est fragile »
« tout le monde se moque de ces cités mais elle sait que, pour dix voyous, il y a quatre-vingt-dix innocents qui subissent leur loi. Ce sont souvent des étrangers, des retraités, des RMIstes. Ils ne font pas de bruit, on ne les voit pas, mais ce sont eux qui supportent les nuisances sans pouvoir de faire entendre.
Les stups laissent faire pour ne pas gêner le trafic qu’ils observent, ils jouent la carte du chaos pour préserver leur fonds de commerce … au nom de la lutte contre les trafiquants de grande envergure, la hiérarchie laisse une poignée de petits dealers pourrir la vie de centaines de pauvre gens … »
 

 La chronique jubilatoire de Dany

Trafics de Benoît Séverac

 

Immersion dans le Toulouse post Merah, dans ces zones délaissées de la République et comme la nature à horreur du vide, l’espace est investi par les trafics et les intégrismes. Ces deux mondes se nourrissant l’un l’autre tout en se haïssant, au cœur d’une communauté d’habitants complices ou victimes malgré eux.

Parfois un citoyen se lève … Sergine, par exemple, va essayer d’aider une ado. D’abord parce qu’elle est vétérinaire et que Samia a un chien malade, ensuite parce qu’elle apprend que la jeune fille va devoir subir un mariage forcé. A partir de ce moment notre héroïne va découvrir, provoquer, défendre ses valeurs, se mettre en danger. Ajoutez une petite guéguerre entre les services de police et vous aurez ce thriller mâtiné de polar, au rythme soutenu, sans concession.

Avec Trafics j’ai découvert l’écriture efficace de Benoît Séverac et il m’a fallu relire sa biographie pour constater … qu’il n’était pas flic… quelle pertinence pour cette observation in situ ! Le personnage de Sergine est à mettre au panthéon des nanas qui marquent l’imaginaire du lecteur … une belle personne !

J’ai beaucoup aimé cette intrigue originale, dans les cités aussi vraies que celles d’Olivier Norek dans Territoires ou de Ghislain Gilberti dans Le bal des ardentes et on peut dire que la misère n’est pas moins pénible au soleil ! Bref un peinture réaliste, curieuse, efficace et déroutante.

5 réflexions sur “Trafics de Benoît Séverac

  1. Un grand merci à Danièle la Flingueuse pour ce retour de lecture qui me touche, vraiment. Le bonjour à Ge en passant. En espérant vous croiser l’une ou l’autre, ici ou là. Amitiés, B

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s