Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? (39)

Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? (39)

ET SI ON LEUR DONNAIT LA PAROLE ?

Par Nick Gardel

Enchanté de vous rencontrer. Pour commencer, je vous laisse vous présenter.

Qui je suis ? Murgoche, pas spécialement pour vous servir. Car, faire le larbin, ce n’est pas ma tasse de tisane. Je ne m’en rends pas moins utile, contre écus sonnants et trébuchants, en exerçant mes pratiques de guérisseuse et de magicienne. Certains disent « sorcière », mais grand bien leur fasse. Si cela vous intéresse, précisons que j’habite un curieux monde de pierre, un immense château où j’ai parfois l’impression d’y avoir seule mes aises.

Qu’en est-il de vous-même ? De vos traits de caractère prépondérants ?

Mes traits de caractères prépondérants ? Comme vous parlez bien, messire… On vous dira que je suis une teigne, une harpie qui ne lâche jamais le morceau. Un rien fourbe, aussi. Mes qualités, elles sont logées dans ma couenne épaisse, ce lard en trop qui me permet d’être une fonceuse et de culbuter tout ce qui cherche à contrecarrer mes projets. Je ne suis guère encline à m’attendrir et, s’il m’arrive de faire un galop d’amour avec un lascar de passage, ce n’est jamais avec l’idée de me laisser poser le grappin dessus.

Une réponse bien directe pour un caractère bien trempé à ce que je vois… À votre connaissance, Brice Tarvel a-t-il mis longtemps à vous concevoir ?

Mon foutu créateur a mis sept mois pour accoucher du beau bébé de plus de trois cents livres que je suis. Faut dire que je ne suis malheureusement pas le seul personnage important de son récit. Il a cru bon d’y joindre des saligauds de tous poils, sans doute rien que pour me mettre en rogne.

Vous ne semblez pas le porter dans votre cœur. Pourtant les auteurs sont souvent proches de leurs créations. Certains vont même jusqu’à glisser leurs propres caractères dans leurs personnages…

A-t-il mis une part de lui dans ma personnalité ? Ha, ha, ça me fait rire ! Je l’imagine en gros bonhomme ne sachant même pas faire disparaître une noix dans un mouchoir. Les raconteurs placent souvent quelque chose d’eux-mêmes dans leur histoire mais, en ce qui me concerne, il faut sacrément chercher. Cela dit, il y a les autres personnages…

Mes qualités, elles sont logées dans ma couenne épaisse, ce lard en trop qui me permet d’être une fonceuse et de culbuter tout ce qui cherche à contrecarrer mes projets.

Mais il ne lésine pas sur les trucs pas jojo qu’il vous fait faire. Peut-être lui en voulez-vous ?

Je ne lui en veux nullement de me faire faire des trucs pas jojo, comme vous dites. C’est ce que je préfère et je trouve même qu’il aurait pu en rajouter. Je vous fiche mon billet que, dans ce domaine, j’ai plus d’imagination que lui.

Justement, l’imagination n’est pas un flot continu, elle procède par vagues. Quand il cesse d’écrire que devenez-vous ?

Quand il pose la plume, qu’il me lâche un peu, je me dis que j’aimerais bien lui jeter un sort. L’obliger à venir s’enfermer dans le vaste château, par exemple, et le voir y goûter ce que c’est de vivre sous un ciel de pierre.

Pour conclure, je vais vous donner la première place. Pour une question, une seule. Quelle est celle que vous voudriez poser à Brice Tarvel ?

Ce que j’aimerais poser comme question à mon créateur, c’est : « Qui tu es, toi, le cul planté sur ta chaise, pour te permettre d’épier ma vie, d’en faire étalage en ne respectant rien de mon intimité ? »

 

2 réflexions sur “Et si, pour une fois, on leur donnait la parole ? (39)

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s