Marquée à vie – Emelie Schepp

Marquée à vie – Emelie Schepp par Miss Aline pour le bingo de l’été

Un livre qui se passe très loin de chez vous

Le livre : Marquée à vie, Une enquête de Jana Berzelius d’ Emelie Schepp. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Louis Poirier. Paru le 11 janvier 2017 chez HarperCollins dans la collection HarperCollins Noir. 18€90 ; (411 p.) ; 23 x 14 cm

   Réédité en poche le 10 janvier 2018 chez Harper Collins Poche.  384 pages ; 7,90 € ; 11 x 18         

 4ème de couverture :

Norrköping, l’hiver.

La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’immigration en Suède, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Quelques jours plus tard, le meurtrier est identifié. Il s’agit d’un enfant. Signe particulier, il présente sur la nuque une scarification énigmatique. Ce nom, gravé grossièrement à même la chair, provoque chez l’impénétrable Jana un véritable séisme intérieur. Car elle porte la même scarification à la base du cou. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flash incontrôlables.

L’auteur : Née en Suède, à Motala, Emelie Schepp appartient à la nouvelle génération d’écrivains nordiques, celle qui a succédé à des auteurs mondialement connus, comme Stieg Larsson. Après avoir remporté un prix d’Art dramatique et travaillé dans la publicité, Schepp fait des débuts très remarqués avec Marquée à vie, le premier volume de sa série « Jana Berzelius ». Déjà vendue dans 27 pays à ce jour, cette trilogie a conquis 200 000 lecteurs rien qu’en Suède.
Citation :
« La mort est une arme en elle-même »

L’accroche de Miss Aline

Marquée à vie, Emelie Schepp

Marquée à vie, premier volet de la trilogie consacrée à la procureure Jana Berzelius. Qui dit trilogie, dit une partie non révélée, une fin ouverte avec des interrogations.

Jana Berzelius, procureure, est chargée de l’enquête sur la mort d’un haut fonctionnaire de l’immigration. Son épouse sera la première suspecte puis mise hors de cause. Le meurtrier sera retrouvé mort quelques jours plus tard. Premier choc, le meurtrier est un enfant. Deuxième choc, l’enfant est « marqué » sur la nuque.  Cette découverte va faire basculer la procureure dans une enquête parallèle et faire resurgir des choses cachées sur son passé. Qui est-elle  réellement ?

Dans ce premier opus  l’auteur pose les personnages avec beaucoup de soin. On va  entrer dans la vie de chacun des membres de l’équipe chargée de l’affaire. Des amours, des emmerdes, des finances borderline… la vie quoi !

Je ne dirai pas que l’enquête est menée tambour battant. Les révélations se font lentement. De plus, il faut suivre deux enquêtes : le meurtre du haut responsable de l’immigration et celle de Jana sur son passé. Nous on sait avec la quatrième de couverture qu’elle porte une scarification à la base du cou, ses collègues l’ignorent. Comment va-t-elle mener et faire face à cette enquête parallèle ? Va-t-elle perdre pied ?

Je ne suis pas attachée à Jana par l’empathie pour le moment. Je veux juste comprendre, savoir comment elle en est arrivée là, ce qu’elle va faire des révélations sur elle-même ? J’attends donc beaucoup du titre suivant D’une mort lente.

Inconnue jusqu’à ce que je découvre cette version poche, Emelie Schepp est une belle découverte livresque.

 

 

 

7 réflexions sur “Marquée à vie – Emelie Schepp

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s