Le retour Arsène Lupin de Frédéric Lenormand

Le retour Arsène Lupin de Frédéric Lenormand lu par Ge notre porte flingue dans le cadre du bingo de l’été de Thrillers & Vous

 Un livre dont la couverture contient du bleu

Le livre : Arsène Lupin de Frédéric Lenormand. Paru le 10 octobre 2018 aux Ed. du Masque. 19€. (252 p.) ; 21 x 14 cm.

4e de couv :

  1. Arsène Lupin a entamé une thérapie pour soigner son addiction au vol. Un comble pour notre gentleman cambrioleur, qui se voit contraint de trouver un moyen honnête de gagner sa vie. Pour cela, il ouvre une agence de détectives, l’agence Barnett. Sa première cliente, la très riche Mme Bovaroff, se plaint qu’on lui a dérobé un inestimable autoportrait de Delacroix, L’Homme au gilet vert. Mais voilà que l’oeuvre réapparaît comme par magie, tandis que ceux qui l’ont eue entre les mains disparaissent… Si l’affaire est épineuse, c’est le charme d’une ensorcelante danseuse orientale nommée Mata Hari qui sera l’un des obstacles les plus dangereux que Lupin-Barnett aura à surmonter.

Dans les fastes de la Belle Époque, à travers une intrigue riche en rebondissements, Frédéric Lenormand nous offre une nouvelle série qui ressuscite magistralement Arsène Lupin, son astuce et sa rouerie légendaires.

L’auteur : Frédéric Lenormand est né le le 05/09/1964 à Paris. Après un bac de langues en 1982 (il parle russe, anglais et italien), il poursuit ses études à l’Institut d’études politiques de Paris puis à la Sorbonne. Romancier à succès de la série Voltaire mène l’enquête, spécialiste du XVIIIe siècle et de la Révolution, Frédéric Lenormand a publié chez Lattès Les Princesses vagabondes (1998), prix François-Mauriac de l’Académie française. Il est aussi l’auteur des Nouvelles Enquêtes du juge Ti, série policière traduite en plusieurs langues et de bien d’autres choses.

 

Extrait :
« Après avoir raccroché, Lupin considéra l’autoportrait au gilet bleu virgule ce cadeau d’un assassiné. Autant le vol ne le dérangeait guère, autant le meurtre lui répugnait, le mettez mal à l’aise., pour tout dire, lui faisait peur . Ce n’était pas sa partie, il n’aimait me menacer les gens d’une arme ni leur servir de cible. Cet objet porter malheur, mieux valait le placer en lieu sûr chez quelqu’un de pas superstitieux – quelqu’un, par exemple , qui n’aurait pas connaissance du triste sort qui avait subi Cloribus. Pourquoi ne pas agir comme l’avait fait l’apprenti détective : Confier le Delacroix à une personne étrangère sans lui demander son avis ? »

Le Post-It de Ge

Le retour Arsène Lupin de Frédéric Lenormand

Que voilà une histoire plaisante ! Quel panache !

Pourtant, Frédéric Lenormand, nous propose simplement de suivre une nouvelle aventure d’Arsène Lupin. Oui vous avez bien entendu, Arsène Lupin.   Et en fin connaisseur de la figure d’Arsène Lupin et grand admirateur de l’oeuvre de Maurice Leblanc, il revisite avec bonheur les mésaventures de notre gentleman cambrioleur.

Et oui je dis bien mésaventures car en cette année 1908, Arsène Lupin démarre une thérapie. Il voudrait bien se débarrasser de son addiction. Il est accro à la cambriole. Aussi son médecin exige qu’il cesse de commettre des cambriolages pendant la durée de la cure. Il est donc obliger de trouver un moyen honnête pour payer les séances et ouvre une agence de détectives, l’agence Barnett.

Aussi le temps de cette rocambolesque histoire Arsène Lupin va devenir Jim Barnett. Et il va nous entraîner à sa suite dans cette France  de La « Belle Époque ».

Cette France glorieuse  baignée de joie de vivre  Où insouciance rime avec  froufrous et flonflons. Cette France  de l’audaces esthétiques, de la modernité et de l’innovations scientifiques.

Et on va se laisser porter par la grande érudition de Frédéric Lenormand qui une nouvelle fois retrace à merveille cette période fastueuse de notre histoire où il nous fait rencontrer quelques-uns des personnages qui ont marqué de leur empreinte ce début du 20e siècle.

Et puis il a su insufflé au personnage de Lupin un bel humanisme. Rendant notre héros un peu plus optimiste avec une bonne dose d’autodérision. Et ici le charme de la plume, et l’humour de notre auteur font mouche. On peut assurément dire que Le retour d’Arsène Lupin est réussi. Et que Frédéric Lenormand nous offre un formidable pastiche lupinien.

Je pressens et espère une suite à ces nouvelles aventures du plus connus des dandys français.

Extrait 2
« Pour tenir salon, une dame devais choisir un jour est une boisson . Mme Bovaroff avez choisi le mardi et le champagne pour concurrencer le jeudi – porto de la comtesse de Broglie »

 

33 réflexions sur “Le retour Arsène Lupin de Frédéric Lenormand

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s