Le tag de l’été, les réponses de Marjorie

Tag de l’été

Petit jeu concours

 Hello mes polardeux,

il y a quelques jours je vous proposais ce tag.

Je vous proposais de répondre à ces 12 questions.

C’est chose faite grâce à Marjorie

Dont voici les réponses 

Salut voici mes propositions pour le tag de l’été

1/ L’été est là : un livre qui se déroule en été.

1/ La fille de la plage d’Alexis Aubenque

La fille de la plage

Santa Barbara.

Une jeune femme se réveille sur une plage. Elle est amnésique. Elle ne se souvient que de trois choses : son prénom, le visage d’une femme ensanglantée, et enfin de ne surtout pas appeler la police. Quatre amis, qui viennent fêter la fin de leurs études universitaires, la retrouvent et décident de venir à son aide.

Mais est-ce pour le meilleur ou pour le pire ? S’insinuant dans la vie de chacun des personnages, Chelsea, la mystérieuse fille de la plage, est-elle aussi ingénue qu’elle le paraît ?

2/ C’est bientôt les vacances : un livre que tu veux absolument lire cet été.

2/ surface de Norek Olivier

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Après un grave accident, Noémie, une capitaine de la police judiciaire parisienne, est envoyée dans le petit village d’Avalone bien malgré elle. C’est alors que le cadavre d’un enfant disparu vingt-cinq ans auparavant est découvert. L’enquête bouleverse à la fois le quotidien des villageois et la reconstruction de la policière. Prix Maison de la presse 2019, prix Relay 2019.

3/ On l’attend depuis un an : un livre dont la couverture te fait penser à l’été.

3/ Le vent d’été (the summer wind) de Mary Alice Monroe

Quand ses petites-filles étaient petites, Marietta «Mamaw» Muir les invitait à passer l’été à Sea Breeze, sa maison historique de Sullivan’s Island. Les demi-soeurs Dora, Carson et Harper, si différentes les unes des autres, faisaient la course le long de l’océan, se réjouissant de leur liberté. Cependant, il y a longtemps que les soucis liés à la vie d’adulte ont remplacé cette époque idyllique, de sorte que Mamaw – considérant qu’elle doit vendre Sea Breeze et aller s’installer dans une maison de retraite – demande à ses petites-filles de partager un dernier été.Le monde de Dora s’écroule pendant la chaleur torride du mois de juillet. Élevée dans la croyance que suivre les règles prescrites pour une belle du Sud lui assurerait le style de vie qui lui conviendrait, Dora, trente-six ans, doit plutôt faire face au divorce, tandis que celui qui sera bientôt son ex-mari ne témoigne aucun intérêt pour leur fils autiste. Aussi, quand Dora est atteinte du «syndrome des coeurs brisés», Mamaw et les filles se regroupent-elles autour d’elle – toutefois, c’est à Dora qu’il appartient de se soigner elle-même. Ainsi Dora recommencera-t-elle à redécouvrir la confiance en soi aveuglante de sajeunesse, un éclat que son premier amour – Devlin Cassell – n’a jamais oublié. Toutefois, d’autres changements se préparent, apportés par le vent d’été, et les femmes de Sullivan’s Island devront se cramponner et les affronter ensemble…

4/ Le beau soleil d’été : un livre jaune comme le soleil.

4/l’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea de Romain Puertolas

Un voyage low-cost … dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.

 

 

 

 

 

 

5/ Le beau ciel d’été : un livre bleu comme le ciel.

5/ nuit de Bernard Minier

Nuit

Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur une plate-forme pétrolière. L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base offshore. Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.

L’absent s’appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît.

Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant. Au dos, juste un prénom : Gustav.

Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

 

6/ Les vacances de notre enfance : un roman que vous vous souvenez avoir lu pour la première fois durant vos vacances d’été. 

6/ Misesy de Stephen King

Misery

Misery, c’est le nom de l’héroïne populaire qui a rapporté des millions de dollars au romancier Paul Sheldon. Après quoi il en a eu assez et il a fait mourir Misery pour écrire enfin le « vrai » roman dont il rêvait.

Mais il suffit de quelques verres de trop et d’une route enneigée, dans un coin perdu, pour que tout bascule… Lorsqu’il reprend conscience, Paul est allongé sur un lit, les jambes broyées dans l’accident. Sauvé par une femme, Annie. Une admiratrice fervente. Qui ne lui pardonne pas d’avoir tué Misery. Et le supplice va commencer. Sans monstres ni fantômes, Stephen King, au sommet de sa puissance, nous enferme ici dans le plus terrifiant huis clos qu’on puisse imaginer.

 

 

7/ On part à la plage : un livre qui se passe au bord de la mer.

7/ on se reverra de Lisa Jewel

Les souvenirs, c’est comme les cadavres : tôt ou tard, ils refont surface.

Qui est cet homme assis sur la plage en pleine tempête, sur le lieu d’un crime commis vingt ans plus tôt ? Il n’a pas de nom, pas de manteau, et a perdu la mémoire. Alice prend l’inconnu sous son aile et décide de l’héberger, sans savoir qu’il va bouleverser sa vie à jamais.

Au même moment, dans la banlieue de Londres, Lily attend en vain le retour de l’homme qu’elle vient d’épouser et dont la police tarde à signaler la disparition. Parviendra-t-elle à retrouver celui pour qui elle a tout abandonné ?

Un roman haletant au suspense maîtrisé.

 

 

8/ On part à l’aventuuuure : un livre qui parle de voyage.

8/ Sur la route de Jack Kerouac

La virée, dans sa bande originale : un long ruban de papier, analogue à celui de la route, sur lequel l’auteur a crépité son texte sans s’arrêter.

Aujourd’hui, voici qu’on peut lire ces chants de l’innocence et de l’expérience à la fois, dans leurs accents libertaires et leur lyrisme vibrant ; aujourd’hui on peut entendre dans ses pulsations d’origine le verbe de Kerouac, avec ses syncopes et ses envolées, long comme une phrase de sax ténor dans le noir.

Telle est la route, fête mobile, traversées incessantes de la nuit américaine, célébration de l’éphémère.

Josée Kamoun

La version originale du roman publiée dans toute sa folie.

 

 

9/ La saison des glaces est lancée : un livre qui te fait l’effet rafraîchissant d’une bonne glace.

9/ demain j’arrête de Gilles Legardinier

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier…

Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

10/ Les soirées se rallongent : un livre qui t’a tenu(e) éveillé(e) une bonne partie de la nuit.

10/ le purgatoire des innocents de Karine Giebel

Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. Avec mon frère, William, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux. Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts, un blessé grave. Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois trouver une planque où il pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra. Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide. Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là…

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit…

 

 

11/ Les barbecues d’été : un livre qui t’a donné faim.

11/ le livre blanc d’Anne Sophie Pic

Le livre blanc

« Pour créer, je me concentre sur des accords. C’est un travail à la fois cérébral et sensuel, c’est une rêverie. Je pars du produit et je me demande de quoi j’ai envie. Toujours avec beaucoup de liberté. »
Anne Sophie Pic

Le Livre blanc d’Anne-Sophie Pic est né de l’envie de proposer une photographie de sa création culinaire à ce jour. Une photographie du moment, une respiration dans un parcours riche en découvertes et émotions. Ce livre transmet sa recherche de pureté, de simplicité, au travers de recettes de ses restaurants gastronomiques de Valence et Lausanne, respectivement distingués de 3 et 2 étoiles.

Organisées selon six chapitres qui expriment sa différence : du jaune acide au rose tendre, de l’iode sous la terre, l’excentricité traditionnelle ou souvenirs contemporains… les recettes nous permettent de mieux comprendre les délices dégustées à ses tables :

  • le homard bleu aux fruits rouges
  • les langoustines bretonnes à la rhubarbe de pays, jus de céleri vert au poivre de Tasmanie
  • la carotte et la fleur d’oranger, fine gelée et crémeux de carotte, yaourt brassé à la fleur d’oranger et poivre de Voatsiperifery
  • la fraise gariguette et le rhum vieux agricole, babas imbibés au rhum ambré, coulis de fraises légèrement aromatisé à la menthe … pour ne citer que ces plats parmi 50 autres.

Du processus créatif, entre imaginaire, souvenirs et découvertes, au graphisme des plats, Le Livre blanc permet de dessiner le style d’Anne-Sophie Pic, de comprendre ses associations de saveurs, ses jeux de textures, la lumière incroyable qui habite ses plats.

12/ BONUS : au moins un livre que tu as lu l’été dernier. 

12/ principes mortels de Jacques Saussey

La mort a toujours le dernier mot

Été 1979. Franck Servin, dix-huit ans, fuit le naufrage du foyer familial pour réviser son bac. Il trouve refuge chez son oncle et sa tante, dans une ferme de la Creuse où, quatre ans plus tôt, son cousin Paul a trouvé la mort sur une route qu’il connaissait depuis l’enfance. Cette tragédie a ouvert une plaie qui ne s’est jamais refermée. Trente ans plus tard, revenu dans la Creuse, là où tout s’est noué, Franck sait qu’il va mourir. Il a quelques jours pour laver sa mémoire et raconter comment, cet été-là, le piège du destin s’est refermé sur les siens.

Salué par la critique et les lecteurs comme un grand du roman noir, Jacques Saussey nous offre, avec Principes mortels, le meilleur de lui-même.

Voilà et bonne journée

6 réflexions sur “Le tag de l’été, les réponses de Marjorie

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s