Apéro polar en préparation, un tour à la morgue

Apéro polar en préparation

Le 05 octobre prochain, une nouvelle fois  je  vous invite à la bibliothèque Parmentier pour un de ses fameux Apéro Polar.

Cette fois nous recevrons deux jeunes auteurs, si, si

2 auteures qui ont su séduire la bibliothécaire polardeuse que je suis

2 auteures qui sont aussi un peu plus que cela pour moi mais aussi pour le Collectif Polar

2 auteures du gang Ge et ses Flingueuses

J’aurai le plaisir d’acceuillir pour cette Apéro Polar nos 2 légistes

Cécile Pellault et Isabelle Bourdial. 

 

Alors nos autrices qui sont-elles ?

Isabelle Bourdial :

Isabelle naît et grandit à Brive-la-Gaillarde dans le Sud-Ouest. Elle se destine à devenir océanographe, mais ce sont finalement le journalisme et l’écriture qui auront sa préférence. Chef des informations au magazine Science & Vie, puis rédactrice en chef des Cahiers de Science & Vie jusqu’en 2017, elle a publié une vingtaine de documentaires (éditions Nathan, Atlas, Gallimard, Flammarion, Larousse…). Elle a collaboré à plusieurs émissions de TV (E=M6, Animalia…) et à des docufictions (Homo sapiens, Le sacre de l’homme…). Journaliste free-lance et animatrice d’ateliers de lecture, Isabelle compte à son actif deux romans: un policier , « Chasseurs d’esprit » paru en 2016 aux Éditions Lajouanie et une comédie noire, « Sale temps pour les grenouilles-Attention burn-out », paru en mars 2019 (Les Éditions du Loir). Cette comédie noire traite avec humour et dérision d’un phénomène de société et fait la part belle à la culture populaire, aux série TV. Fans de série, accros à Netflix, toqués du Dr House, ce livre est pour vous !

Très impliquée dans la vie de sa commune, elle a créé en 2018, avec la médiathèque (la MéMO), Polar’Osny, le festival de la littérature policière de la Ville d’Osny (Val-d Oise). La deuxième édition de Polar’Osny, dont Danielle Thiery sera la marraine, aura lieu du 9 au 30 novembre prochains. Au programme, une trentaine d’auteurs, du théâtre, des concerts, des Cluedo géants, des expositions, des conférences, des masterclasses et des ateliers d’écriture dans plusieurs établissements scolaires de la commune. Les toiles de la collection Ambiance Polar du peintre-écrivain Roland Sadaune seront exposées et pourront être gagnées par tirage au sort. Le prix Osny & Clyde de la plus belle couverture de roman policier sera décerné à l’issue du salon, le 30 novembre.

Cécile Pellault

 

Cécile est née à Tours Métropole. Elle a grandi à proximité de la Ville d’Amboise, à Saint-Martin-le-Beau, où vit toujours sa famille. Bien qu’ayant quitté le Val de Loire – France pour s’installer en Région parisienne avec son mari et ses deux fils, elle est attachée sa Touraine natale et notamment à Amboise qui a vu naître sa maman dans la boulangerie « au bout des ponts ».

Grande voyageuse, elle a séjourné tour à tour en Angleterre, aux États-Unis et profite de ses vacances avec sa famille pour élargir ses horizons: Écosse, Espagne, Pays scandinaves et bien d’autres lieux …

Elle nourrit une passion pour l’Asie (Japon, Corée) qui la conduit à dévorer tous les livres et films coréens à sa portée 😉

Cécile est venue à l’écriture par le biais de la poésie et des nouvelles. Ses thèmes de prédilection sont le voyage, l’exil, les liens familiaux subis ou choisis.

Elle signe d’abord des comédies avec « Serial Belle-Fille » et « On ne choisit pas sa famille » qui exploraient le ressort satyrique des relations familiales. En 2016, elle s’essaie avec talent au roman noir avec « Le brouillard d’une vie » qui a obtenu le prix du rendez-vous littéraire du Salon de Moret-sur-Loing.

Les voix meurtries, son quatrième roman et deuxième thriller nous plonge de nouveau dans la thématique de l’exil, des liens familiaux subis avec le destin d’une des voix, celle de Nicolas, Amboisien expatrié en Floride.

Cécile travaille actuellement à la refonte de sa comédie « Serial belle-fille » qui sortira en version longue et étoffée à l’automne.

 

L’Apéro Polar de quoi ça parle ?

 

Durant 1h30 je vais passer à la moulinette nos 2 auteures.

Je vais leur poser des tas de questions. Sur leur écriture, leur manière d’écrire.

Sur leur vocation d’écrivain, leurs motivations, leur inspiration.

Nous évoquerons avec Isabelle et Cécile leur dernier roman,

Sale temps pour les grenouilles : Attention Burn-out !  et Les voix meurtries.

Nous aborderons les sujets et les thèmes abordés dans ce deux polars.

Nous aurons aussi le temps de parler de leurs personnages.

Avec un peu de chance, l’une et l’autre interviendra sur le roman de sa consœur.

Il se pourrait bien que nous revenions sur leur expérience de légistes aussi

Si nous avons le temps, j’évoquerai avec Cécile et Isabelle, leur premier polar.

Et puis il y aura un temps pour que le public intervienne.

Vous pourrez à votre tour leur poser des questions.

D’ailleurs si vous ne pouvez pas être avec nous le 5 octobre prochain et si vous  avez déjà des questions qui vous taraudent, vous avez la possibilité de les mettre en commentaires, je tacherai de les poser pour vous.

De mon coté je sortirai les scalpels et m’évertuerai à disséquer au mieux nos deux légistes

 

 

Alors…

LES LIVRES :

Les voix meurtries / Cécile Pellault

Quand LiNa, star de la pop américaine, qui a perdu sa voix, rencontre Nicolas, un Français expatrié en Floride et papa d’un petit Jay, cela aurait pu être le Happy End de leur histoire.
Pourtant, ce sera seulement le début d’une course contre la montre avec les ennuis : la réapparition de la femme de Nicolas, Cassandra et de son amant violent, les ambitions insatiables du producteur de LiNa qui ne souffrent aucune réponse négative de la star.
La disparition de Jay, la violence du milieu de LiNa ne feront que les faire sombrer un peu plus. Auront-ils la force de tout surmonter, de puiser la force dans leur relation ou les blessures, la prison, l’alcool, l’enlèvement du petit garçon seront-ils fatales à l’image d’une plage de Floride à laquelle ils tentent de s’accrocher?
Dans cette histoire haletante, nous suivons le destin contrarié d’une voix qui ne veut plus chanter, d’un père qui a peur de ne pas en être un, d’un enfant confronté à la cruauté et à l’inconstance du monde des adultes, et, celui de tout leur entourage qui va leur tendre la main comme leur enfoncer la tête dans un océan de douleur.

 

Sale temps pour les grenouilles : Attention Burn-out ! / Isabelle Bourdial

Je m appelle Hadrien Lapousterle et je travaille aux Éditions Galvani. De l’avis général, je suis un type posé et pacifique. Pourtant, il n’a fallu que quatre mois pour faire de moi un tueur. Ma cible, c est mon chef, Grégoire Delahousse. Il vient d être nommé à la tête du pôle Arts et Savoirs. Un harceleur, un costkiller… Cerise sur le gâteau, c est le parfait sosie du Dr House, et il est aussi toxique pour son entourage que son modèle cathodique. Au bout de quelques mois, le service entier est en burn-out. Pas le choix ! Je dois me débarrasser de ce boss machiavélique. Souhaitez-lui bonne chance… Une comédie noire contre le harcèlement au travail et le burn-out, un hommage aux séries télévisées et à la culture populaire.

 

Et leur premier polar

 

Chasseurs d’esprit / Isabelle Bourdial

Chasseurs d’esprit

Un chercheur d’or, de retour du Venezuela, est kidnappé en plein coeur de l’Espagne. La Guardia civil interpelle un étranger qui semble ne pas comprendre le moindre mot de castillan. Le commissaire Fontanillas, chef de la brigade de police scientifique, est chargé de l’enquête. Avec sa jeune co-équipière, une criminologue experte en neuropsychologie, ils projettent de sonder le cerveau du suspect… Les résultats de 1 examen particulièrement novateur auquel ils soumettent leur cobaye vont les entraîner jusqu’au plus profond de la forêt amazonienne…
Progrès scientifiques incroyables mais vrais, rencontre houleuse avec les indiens Yanomami (peuple qui fut décrit comme le plus agressif du monde !), découverte de l’univers interlope des orpailleurs… rien ne manque à ce polar scientifique mais pas que…

 

Le Brouillard d’une vie / Cécile Pellault

Quand la famille de Lilly décide de s’installer dans la banlieue de Boston, cette famille d’expatriés français pense avoir trouvé le foyer qu’ils n’ont jamais connu. Cette vie rêvée vole en éclat le soir du bal de promo de Lilly.
Comment faire son deuil quand ce en quoi on a cru jusqu’alors n’était qu’illusion? Comment se reconstruire quand la traque continue?
10 ans après, Lilly se pose toujours ces questions et espère trouver dans la fuite un peu de paix…

Et puis n’oublions pas notre Exquis cadavre exquis

Il était une fois un cadavre exquis. Pour les 3 ans de notre blog, Collectif Polar Chronique de Nuit, moi, Geneviève Van Landuyt, je cherchais des idées de concours. Plusieurs appels à idées furent lancés auprès de nos lecteurs. Et c’est ainsi qu’au détour d’une conversation, apparut furtivement l’ombre du cadavre exquis.

Et ce fut Isabelle Bourdial qui fut la première a proposé ce cadavre exquis et à concocter le premier épisode. Cécile Pellault a tout de suite été réquisitionnée, elle serait avec Isabelle et moi, l’équipe de légiste employée à veiller sur notre cadavre, nous étions là jour après jour au chevet de vos morceaux de cadavre. Il nous incombait de relire, de corriger et de repeigner chaque texte reçu, de suivre avec attention chaque retournement improbable et de veiller à la cohérence de cette histoire.  Rester à Cécile de nous concocter un épilogue, alors même que notre exquis cadavre exquis n’en était qu’à ces balbutiement

J’avais aussi au tout début de cette folle aventure un peu folle qui allait durer 9 mois, débaucher Nick Gardel, il était charger d’écrire le dernier épisode et apporter un final digne de ce nom à notre futur histoire. Il serait aussi celui qui mettrait en page notre cadavre, bref il a été notre thanatopracteur.

Ainsi au bout du compte notre exquis cadavre exquis a vu le jour sous le nom d’à fleur de cadavre

Elle s’appelait Camille, avait la phobie de la chlorophylle et n’a rien trouvé de mieux que de se cacher dans une serre pour tenter d’échapper à son l’Assassin .

Les inspecteurs Lerot et Remini sont sur le coup mais de nombreuses questions restent encore inexpliquées

Pourquoi Max a-t-il été si troublé en apprenant la mort de Camille ? Qui envoyait à la victime de petits cercueils en bois ? Que sait la brigade financière sur cette mystérieuse affaire ?

Accrochez-vous, l’histoire se complique ! Camille a-t-elle été assassinée parce qu’elle enquêtait sur un vaste scandale pharmaceutique, avec Klatschmohn Aktion ? Ou bien à cause d’un détournement de fonds lié au Museum ? A moins qu’elle n’ait découvert l’escroquerie vinicole de son beau-père. Et si sa disparition était liée à celle de sa soeur jumelle ? La dépression de sa mère explique-t-elle son silence ? Quant à Costes, le privé à la réputation sulfureuse, quel rôle a-t-il joué dans l’histoire ?

Alors à bientôt pour ce nouvel Apéro Polar

C’est gratuit et sans réservation

Et c’est …

Le samedi 5 octobre à 11h

Bibliothèque parmentier

20bis avenue parmentier

75011 Paris

20 réflexions sur “Apéro polar en préparation, un tour à la morgue

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s