Le vrai journal de Jack l’Eventreur de Bob Garcia

Le vrai journal de Jack l’Eventreur de Bob Garcia lu par Ge notre porte flingue pour le bingo de l’été de Thrillers et vous

 Un livre qui fait parti de votre pal depuis plus de 6 mois (une antiquité)

Le livre : Le vrai journal de Jack l’Eventreur de Bob Garcia. Paru le 31 mai 2012 chez Laurent Debarre éditions. 15€. (158 p.) ; 21 x 15 cm

4e de couv :

Sherlock Holmes n’est plus. Le Dr Watson se retrouve donc seul en ne parvenant à se remettre de la disparition de son ami. C’est à ce moment que son éditeur Georges Knewnes lui propose un contrat d’édition pour la publication du journal de Jack l’Eventreur qu’il disait avoir en sa possession à la fin des aventures de ‘Penny Blood’, son précédent roman. Il finit par accepter et conclut l’accord.

Bob Garcia nous fait ici le récit d’un homme que pourtant rien ne prédestinait à devenir un meurtrier. Une enfance ni heureuse ni malheureuse. Des parents aimants. Mais Jack est un petit garçon à l’imaginaire débordant, habité par ses démons, et surtout par Teddy

 

L’auteur : Bob Garcia, né Robert Garcia le 15 janvier 1954 à Casablanca. Passionné de littérature populaire, de musique et de bandes dessinées, mais aussi du cinéma de Fritz Lang, Hitchcock, Tim Burton, Terry Gilliam ou encore de Jeunet/Caro, Bob Garcia a publié une dizaine de romans et nouvelles policières, des études tintinophiles, et des essais et articles sur le monde du jazz. Il tient en outre des chroniques littéraires et musicales régulières sur plusieurs médias radios et TV.

 

 

 

 

Le post-it de Ge

Le vrai journal de Jack l’Eventreur

Watson avait déjà  confier à George Newnes le journal de l’enquête qu’il mena aux côtés de Sherlock Holmes sur le tueur en série Jack l’éventreur. Et qui l’amènera à publier Duel en enfer : Sherlock Holmes contre Jack l’éventreur

Aujourd’hui l’éditeur directeur du Strand Magazine, reçoit des mains du docteur Watson le journal intime du célèbre tueur en série.

De quoi tomber à la renverse !

Le 31 août 1888, Jack l’éventreur en  personne écrit son journal. Et jusqu’au 8 novembre 1888, il va ainsi nous raconter son histoire durant ces quelques mois.

Nous allons partir pour Londres. Au sein d’une famille modeste mais plutôt aimante. Il y a là le père, la mère, la fille aînée et le petit dernier.

Ici dans l’East End, la famille vit tranquillement jusqu’à la mort prématuré du père.

Là la famille va connaître la misère. Et à ici à  Whitechapel la misère c’est un peu le quotidien de la population locale. On le sait l’East End ce quartier a toujours était le faubourg le plus pauvres de la région londonienne. Ici en cette seconde moitié de ce 19e siècle tout est crasse. Et les Cockneys et les autres migrants sont payés au lance pierre. La précarité est déjà de mise.

Et il y a là ce petit garçon de nous raconter sa vie, sa mère, sa grande soeur.

De nous dire ses fantasmes, ses peurs, ses cauchemars mais aussi ces joies notamment en regardant les livres d’images.

Bob Garcia nous offre là sa propose  une variante de l’affaire du ripper. Et comme tout bon ripperologues, il a sa propre version sur l’identité de Jack l’éventreur.

Ce qui est certain c’est que ce bouquin, c’est une terrible plongée dans l’enfer des bas fonds londoniens, sur les pas de Jack l’Eventreur.

Jack qui n’a pas fini de faire couler beaucoup d’entre et dont le spectre hantera longtemps les nuits du lecteur.

10 réflexions sur “Le vrai journal de Jack l’Eventreur de Bob Garcia

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s