Des Visages et des Morts, Mickaël Koudero

Le livre : Des Visages et des Morts,  Mickael Koudero. Paru le 12 Mars 2018 Aux Editions Mortagne. 18.00€. (546 pages). 15 x 23cm.

4ème de couverture :
Le froid de novembre. La neige et l’horreur. En France, à Lyon, un homme est assassiné dans une église. Son dos a été tailladé, sa langue, coupée. À sept cents kilomètres de distance, sa fiancée est retrouvée pendue à un arbre. Un meurtre maquillé en suicide. Très vite, le sang se répand jusqu’en Belgique. Dans un asile abandonné, on découvre le cadavre d’une femme entièrement nue, le visage arraché. Une folie sans nom. Les meurtres s’enchaînent, et tous portent la signature d’un tueur en série libéré un an plus tôt, le Borgne. L’homme aurait-il repris du service ? Difficile à croire vu son âge avancé et son état de santé. Non, la réalité est bien plus noire. Laura, Milan et Adami, des policiers venus de tous horizons, vont rapidement le comprendre. « Nous ne sommes pas face à un tueur en série, mais à une série de tueurs. » Et ceux-ci se sont réunis en force, décidés à marquer les mémoires de leurs crimes pour entrer dans la postérité.

L’auteur : Né en France en 1982, Mickaël Koudero se passionne très tôt pour le cinéma. Après des études de commerce, il suit une formation scénaristique dans une école canadienne puis, deux ans plus tard, il intègre lESRA à Paris (École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle). En parallèle de ses études, il réalise plusieurs clips, des courts métrages et quelques publicités. Comme scénariste, il participe à lécriture de plusieurs épisodes de séries télévisées, diffusées sur TF1, France 2 et France 3. Aujourdhui établi à Montréal, il sort son premier roman pour lequel il saligne sur Jean-Christophe Grangé par sa manière de travailler ses personnages principaux.
Extraits :
«Votre club, « Le Matisse ». Pourquoi un tel nom ?
Bruno ne put s’empêcher de placer un sourire malicieux.
— J’aime la peinture, et plus particulièrement cet artiste. Il est le chef de file du fauvisme. C’est un style qui se caractérise par ses couleurs violentes, vives.»

Les Lectures de Maud :

Des Visages et des Morts,  Mickael Koudero

La Faim et la Soif sur même auteur avait été un coup de poing, un uppercut. Celui-ci un coup de cœur.

Une enquête qui débute très difficilement et qui va s’avérer plus retors que d’habitude. Les différentes situations géographiques ne vont pas forcément aider les enquêteurs dans leurs démarches. Milan apprend l’assassinat de son meilleur ami. Il veut à tout prix être sur le coup, malgré les recommandations de son entourage. Il sait que ce qu’il va découvrir risque de mettre à mal ses souvenirs joyeux. Et pourtant, rien ne l’arrête !! Il va rencontrer Laura et Adami, ensemble ils vont essayer de faire la lumière sur ce meurtre, qui n’est en définitif que le début d’une série…. Une série qui pourrait bien prendre comme point de départ des faits 24 ans plus tôt.

Milan, célibataire, motivé comme jamais à découvrir ce qui est arrivé à son ami. Il va repousser les limites, parfois ne pas accepter la réalité et même se mettre en danger. Volontaire et têtu, aucun obstacle ne peut lui barrer la route, même pas la procédure.

Laura, mère d’un petit garçon, en cours de divorce, se laisse parfois submerger par son expérience personnelle. Constamment à cran, à fleur de peau, surtout face à des hommes évoluant dans l’univers du sexe tarifé ou dans la débauche sexuelle.

Adami, le doyen de ce trio voit ses démons refaire surface durant cette enquête. Avare en information, dans un premier temps il va peu à peu s’ouvrir au couple d’enquêteurs venus en renfort. Il est toujours à la limite de sombrer. Ses choix vont parfois avoir de lourdes conséquences.

Alors pourquoi un coup de cœur ? Des personnages bien décrits, au caractère bien trempés, avec leurs failles et leurs faiblesses ; mais unis dans cette quête de vérité. Un suspense effroyable pour le lecteur qui est emporté au plus profond de la noirceur, de la manipulation et de l’horreur. Même quand il commence à comprendre, il n’en croit pas ses yeux. Ce livre est à la fois poignant, surprenant et diabolique. Juste whaouu !!! Une résolution qui commence par des faits très légèrement saupoudrés et qui vont se révéler être les maîtres.

L’auteur manie extrêmement bien le rythme, alternance de passe très dynamiques puis d’autres un peu plus lents, qui correspondent respectivement aux avancées et aux temps morts de l’enquête. Une écriture que j’apprécie beaucoup, fluide, sans éléments superflus, pas de violence gratuite ni de surenchères. Les pages se tournent d’elles-mêmes, le lecteur est totalement envoûté.

A quand le prochain ?

Version  lue : Numérique

36 réflexions sur “Des Visages et des Morts, Mickaël Koudero

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s