La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puértolas

Coucou mes polardeux,

Aujourd’hui c’est double chronique sur Collectif Polar

Et c’est Isa et Sylvie K qui nous font un retour de lecture commune sur le dernier roman de romain puertolas qui sort aujourd’hui.

Voici donc le premier avis, celui de Miss Isa



Le livre : La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puértolas. Paru le 2 octobre 2019 chez Albin Michel dans la collection Roman Français. 19€. (320 p.) ; 21 x 14 cm

Quelques mots sur l’histoire :

Une fleur que tout le monde recherche pourrait être la clef du mystère qui s’est emparé du village de P. durant la canicule de l’été 1961. Un officier de police de la grande ville est dépêché à P., petit village perdu dans lequel on vient de faire une macabre découverte : Joël, 16 ans, a été retrouvé découpé en morceaux dans une des cuves de l’usine de confiture…

Accueilli par le garde champêtre, auto-désigné comme la « police des fleurs, des arbres et des forêts », l’officier débarque alors qu’une tempête a coupé le réseau téléphonique. De plus, ses investigations sont mises à mal quand il découvre que la victime a été enterrée, une l’autopsie a déjà été pratiquée par le généraliste-vétérinaire improvisé légiste du coin.

L’auteur : Romain Puértolas est né le 21 décembre 1975 à Montpellier. Issu d’une famille de militaires (son père est colonel dans l’armée de terre et sa mère adjudant-chef), il connait de multiples déménagements durant sa jeunesse. Ballotté entre la France, l’Espagne et l’Angleterre, il a été tour à tour DJ, compositeur-interprète, professeur de langues, traducteur-interprète, steward, magicien, employé de navigation aérienne…
Il est titulaire d’une maîtrise en Lettres et Civilisation Espagnoles, une maîtrise en Français Langue Étrangère, une licence en Lettres et Civilisation Anglaises et d’un diplôme en météorologie de Météo France.
Durant plus de 3 ans, Romain a animé « The Trickbusters Show » un programme d’anti-magie sur Youtube (60 épisodes) où il expliquait tous les trucs des plus grands magiciens, mais également démystifiait les charlatans.
Il a passé et réussi les examens pour être traducteur-interprète d’espagnol et d’anglais à la DGSE (Direction générale de la Sécurité extérieure) dont il a finalement renoncé au poste. Il a enchaîné en réussissant le concours d’Officier de Police.
Son premier roman, « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea »  (Le Dilettante, 2014) a reçu le prix du livre audio (lu par Dominique Pinon). Il a été adapté en bande dessinée, en 2017 et  au cinéma en 2018.
« La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel », son deuxième roman, est sorti en janvier 2015 et « Un détective très très très spécial », en 2017.
Tous les noms des personnages de ses romans sont de vrais noms légèrement modifiés d’amis, de parents, de collègues de travail.

 

Le retour d’ Isa

Une découverte de l’auteur et de son écriture.

Une découverte également d’une époque et d’un style littéraire qui m’ont quelque peu bouleversés sur une bonne partie du roman.

Se plonger dans l’époque des années 1950-1960 n’est pas aisée mais permet de voir une vie différente, d’autres méthodes d’enquêtes.

D’ailleurs, le policier en charge de l’enquête enregistre tout sur bandes et le roman de Romain Puértolas est une retranscription de toutes ces bandes. Original comme style d’écriture.

L’histoire semble simple, banale, sans trop de fioritures, une enquête qui va sembler être vite résolu.

On se prend dans l’histoire attachante et parfois loufoque de certains personnages.

Un roman que je qualifierai de … banal … rien de transcendant. Dommage de ne pas citer un nom de ville mais une lettre « M ». L’identification à une ville est plus difficile de ce fait.

Mais la bombe tombe au final. Explosif !!! L’auteur nous a bien berné. J’en suis encore estomaquée d’avoir lu ce final.

Maintenant il faut relire le roman pour mieux le comprendre et finalement se poser les bonnes questions.

S’écoute-t-on vraiment les uns des autres ?

Accorde-t-on vraiment de l’importance aux mots des autres ?

N’interprétons pas mal les mots quand nous avons déjà une idée en tête ?

Romain Puértolas est assez vicieux pour tronquer toute son histoire de A à Z, et pour nous inciter à la relire.

Un grand BRAVO.

16 réflexions sur “La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puértolas

  1. J’ai trouvé ce roman formidable ! Pour sa fin incroyable, bien sûr, mais aussi pour ce changement total d’écriture et de ton par rapport aux autres de ses romans. Et puis des personnages très touchants.
    Très bon moment de lecture

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s